7/10

L'homme qui rit

Flammes-and-co avait rédigé en janvier rédigé la critique du film L'homme qui rit.

Je me permets, si vous le désirez bien, de la compléter après avoir visionné le dvd et surtout le bonus Making Of de Jean-Pierre Améris, qui est très bien construit et s'éloigne des traditionnels félifécits promotionnels au profit d'une explication de texte très fouillée et dans laquelle il justifie ses choix, aussi bien narratifs qu'esthétiques.


Jean- Pierre Améris nous explique pourquoi il n'a extrait qu'une partie de l'oeuvre de Victor Hugo pour ne se focaliser que sur les personnages principaux, les trois écorchés de la vie, en insistant sur le rôle clé de Déa, cette aveugle qui finalement est la seule à voir la vraie vie...Au delà des apparences qui ne lui sont pas possibles. On comprend également pourquoi le film n'est plus en Angleterre mais dans un lieu indéterminé, plutôt dans un paysage de conte et dans quelle mesure le jeune homme qui rit, devenu ensuite marquis n'est qu'un jouet aux mains des puissants.

Personnellement, je ne savais pas trop à quoi m'attendre du film au départ, j'avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dedans mais par la suite, je me suis attachée aux personnages, à leurs tourments, à leurs trajectoires  et désillusions. Et franchement, avoir vu ensuite le making off m'a permis de comprendre un second degré pas forcément vu au départ mais qui rend le film davantage intéressant.


DR.


Du coup, je mettrais une meilleure note, j'espère que tu ne m'en voudras pas Flammes-and-co :)

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • jaiina

    07/01/2013 à 10h49

    Répondre

    ET bien, j'hésitais à aller voir le film, mais bon, je crois que je vais économiser mon temps et mieux l'employer!
    Vivement la prochaine adaptation de Victor Hugo: Les Misérables!

  • Hugo Ruher

    30/04/2013 à 17h53

    Répondre

    http://cinema.krinein.com/homme-rit-259 ... 20886.html

    Et bien désolé mais malgré cette contre-critique je continue de me dire que j'ai été gentil dans ma première critique!
    Pour y revenir rapidement, ce que je reproche au film ce n'est pas les libertés qu'il aurait prises avec l'ouvrage, que je n'ai d'ailleurs jamais lu. C'est plutôt son scénario complètement déconstruit avec des arcs narratifs bâclés, le personnage de la duchesse est en cela complètement survolé. Et le discours final sur l'oppression par les puissants, mal amené et beaucoup trop gros pour en faire quelque chose de crédible.
    Et en plus aucun personnage ne m'a paru digne d'intérêt et surtout pas Déa, qui est comme les autres mal définie et sans personnalité.
    Cela dit, je conçois qu'on puisse trouver le tout divertissant en rentrant dans la mécanique et dans l'aspect "conte", mais pour moi ce côté était parfois trop mis en avant (les scènes de théâtre) et parfois complètement laissé de côté (l'histoire du père revenu), ce qui donne un ensemble incohérent et indigeste.

    Mais merci pour le second regard, le mieux reste toujours de se faire soi-même une idée indépendamment de nos avis d'experts émérites

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques