6.5/10

Hollow man - L'homme sans ombre

Paul Verhoeven n'est pas connu pour avoir fait des films fleur bleue. On dénombre notamment l'excellent Starship Troopers, le sulfureux Showgirls, ou encore le célèbre Basic Instinct. Aujourd'hui, il décide de dépoussiérer l'homme invisible pour une ressortie sur les écrans.

Sebastian Caine (Kevin Bacon) est un scientifique de génie. Avec son équipe, composée notamment de son ex Linda (Elisabeth Shue), ils mettent au point la formule d'invisibilité et son antidote, qu'ils testent avec succès sur un primate. Sebastian décide alors de passer à l'étape supérieure, c'est à dire l'expérimentation humaine, et devient invisible. Mais l'antidote ne fonctionne pas et contraint Sebastian à rester effacé. A travers les multiples expériences censées lui rendre son apparence, Sebastian prend alors conscience de son pouvoir et sombre peu à peu dans la folie.

Paul Verhoeven prend à contresens le mythe de l'homme invisible pour en faire un fléau, un criminel doté d'une faculté lui permettant d'assouvir ses désirs les plus refoulés. Et l'effet est plutôt réussi. Jamais aucun homme invisible n'a été aussi visible à ce jour : que ce soit sous l'eau, dans de la fumée, ou à travers des lunettes thermiques, Kevin Bacon reste présent, grâce à des effets spéciaux très au point. L'une des scènes les plus réussies est sûrement la disparition progressive de la peau, puis des muscles et des organes sur la table d'opération. Et on assiste de cette façon à la lente folie du scientifique, jusqu'au moment où il décide de tuer tous les membres de l'équipe pour cacher son pouvoir, qui marque une grande lacune scénaristique. Le film s'achève sur un grand manque d'imagination qui gâche le film.

Hollow Man aurait pu être un grand film, mais le scénario peu inventif le relègue au second plan, et se distingue seulement par ses effets spéciaux remarquables.
Le DVD est techniquement impeccable, image et son parfaits, et bonus abondants (interview du réalisateur, documentaires sur les effets spéciaux, bande-son isolée commentée...).

Partager cet article
A voir

Dinosaure

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • Bung

    01/09/2008 à 01h15

    Répondre

    Mouais mouas mouais...


     


    Autant effectivement le fait de prendre à contresens l'histoire du homme invisible (enième brulôt contre la science ?) est en soi interessant, autant la façon dont son cas est réglé laisse à désirer, à la limite de la niaisitude...


     Hors donc, la scientifique et son mec, grièvement blessé au ventre avec qui elle veut des gosses s'évade du congélo géant. Elle prépare un lance flammes artisanal avec lequel ele agresse sauvagement le Monsieur invisible habillé qui logiquement crame... Pas longtemps, juste ce qu'il faut pour qu'il se retrouve à poil... La 

  • Bung

    01/09/2008 à 01h28

    Répondre

    Je continue donc....


      La protection incendie s'active donc et quelques metres plus loin, un HI (Homme Invisible) en pleine possession de ses moyens prend par surprise notre héroîne. et commence à la violenter avec force et fracas. Et paf, quel retournement de situation avec notre futur père de famille, lui aussi ayant tres vite récupérer de sa blessure et du froid dans lequel il etait plongé arrive avec un pied de biche, assome le HI, et sans s'en soucier outre mesure de savoir si il est bien mort (il a quand même essayé de les tuer...) s'en vont comme des princes. La nitro explose avec notre hI dedans mais celui ci arrive tout de même à rattraper nos fuyards et sa battre avec force et énergie...


     Les scientifiques américains me surprendront toujours, à croire qu'ils sont de véritables surhommes physiques et mentaux


     


    Ca me surprend d'ailleurs que Verhoeven est laissé passé de telles aberations, un mec qui survit aussi miraculeusement à autant d'agressions, chapeau ! C'est un passage qui vaut largement sa place sur nanarland


     


    (Ps: Désolé par le double post...)

  • gyzmo

    01/09/2008 à 01h31

    Répondre

    Je viens de voir que j'avais mis "bien" à Hollow Man.


    Après revisionnage, j'ai honte


     


    Le dernier tiers du film, c'est tout de même du grand n'importe quoi (c'est bien connu - surtout chez les profs : les Kevin sont généralement des teignes, mais à ce point increvables, c'est inquiétant...). Par contre, les fx tiennent toujours autant la route, je trouve. 

  • Bung

    01/09/2008 à 10h52

    Répondre

    Ah ça, les fx tiennent la route ^^

  • hiddenplace

    01/09/2008 à 19h46

    Répondre

    c'est bien connu - surtout chez les profs : les Kevin sont généralement des teignes


     


    Ca a l'air un peu discriminatoire comme ça, mais en fait c'est presque statistique^^, après expérience et discussion avec un grand échantillon de collègues (mais pardon aux quelques exceptions quand même, notamment à Ninjardin^^)


    Sinon moi aussi ça m'avait paru bien bien long et nawak, ce Hollow man, d'ailleurs je m'en souviens quasiment pas, tiens  


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques