6/10

Harry Potter et le prince de sang-mêlé

Un sixième épisode convainquant sur la technique, mais toujours aussi bizarrement adapté. Venez pour le spectacle, pas pour les sentiments.

Il y a près de dix piges paraissait en Angleterre le premier volume des aventures d'Harry Potter. Aujourd'hui, la frénésie s'est un peu estompée mais reste très vivace alors que le sixième tome déboule sur les écrans de cinéma et que le septième et dernier est encore en cours de tournage. Soulignons que cet ultime opus sera scindé en deux parties qui sortiront à plus de six mois d'écart, un effort louable quand on connaît la complexité des intrigues imaginées par Rowling. Et peut-être aussi le petit espoir qu'il nous fallait pour attendre l'épisode sans être déçus par les raccourcis occasionnés par les scénaristes.


Car pratiquement depuis le début de l'aventure, nous ne pouvons que désespérer devant le traitement infligé par le scénario à l'histoire des livres. Certes, le charcutage est compréhensible dans la mesure où des films de quatre heures à répétitions pourront probablement ennuyer du monde et seront insupportables pour les moins de quinze ans, pourtant premiers fans du sorcier. Dans le Prince de Sang mêlé, le défaut se ressent à chaque instant, même si les éléments les plus importants y sont en bonne et due forme. Reste à savoir ce qui est important aux yeux des lecteurs, et ce qui l'est aux yeux de l'intrigue. Les histoires d'amours de ces adolescents déjà bien grands sont donc au centre des préoccupations, même si celles-ci demeurent survolées, prévisibles, et la plupart du temps ô combien malmenées par les acteurs, la « petite » Ginny en tête. Si bien qu'en fait, on range l'info dans un coin de notre tête sans y prêter d'attention sur le moment, et l'on y pensera plus tard, au moment du bilan.
Les amourettes, package assez important pour le spectateur adolescent, n'est qu'un petit exemple vis-à-vis d'un autre plus profond, ce fameux Prince de Sang-Mêlé qui donne son titre au film et dont on se fiche violemment. En trois-quatre scènes, l'évènement est résumé, compressé, inconsidéré, et jeté aux oubliettes de Poudlard. Limite, je parlerais d' « anecdote » que cela ne me choquerait pas. Et l'inévitable se produit dans les dernières minutes du film, la révélation de l‘identité du prince est un coup de baguette dans l'eau, un des ces évènements qui seront pointés du doigt au moment du bilan. 
Tout ceci provoque un sentiment presque indissociable de la série filmique Harry Potter : la déception. On a beau rester assis pendant 150 minutes, il ne se passe vraisemblablement pas grand-chose d'important, même avec le twist final qui n'en sera évidemment pas un pour les lecteurs. Les affrontements baguettes aux poings sont rarissimes, mais plutôt dynamiques par rapport aux précédentes rixes. Même constat pour les quelques flashbacks nous apprenant un peu plus sur le passé commun de Voldemort et Dumbledore, les scènes sont fortes et intéressantes mais ne sont pas assez nombreuses pour relever la barre significativement au moment du bilan.


Pourtant, tout n'est pas noir dans ce film. Enfin si, mais pas dans le sens péjoratif. Car si beaucoup furent déçus de la prestation du réalisateur David Yates avec l'Ordre du Phénix, dans le Prince de Sang-Mêlé elle se positionne comme le principal attrait. La mise en scène est plus technique, plus imaginative, plus rythmée, elle parvient à nous scotcher à l'écran pendant presque toute la durée. Elle parvient à se centrer sur Harry Potter et son crew tout faisant systématiquement allusion aux forces du mal, à travers le jeune Drago Malefoy. Virevoltante, la caméra traverse Poudlard sans arrêt pour retrouver les protagonistes et nous offrir les somptueux panoramas de l'équipe des effets spéciaux, qui ne pourront qu'être félicités au moment du bilan.
La photographie est également un point à apporter au crédit du film. La saga se plonge dans les couleurs sombres, un peu baroques, dépressives même dans les moments de lumières. Il y a du Voldemort là-dessous, c'est certain, l'école se montre bien éloignée de ce qu'elle était dans les premiers volets. Peut-être parce qu'il n'y a pas pratiquement plus de cours de magie ? En tout cas, le film s'enfonce dans les ténèbres à l'image de l'intrigue, qui atteindra un point culminant de noirceur dans les dernières minutes et qui augurent de bonnes choses pour le second volet, en admettant que le bilan de celui-ci soit positif.
Et consacrons maintenant un paragraphe à Tom Felton, alias Drago Malefoy, qui gagne enfin le rôle qu'il mérite. Très présent, même si c'est en filigrane, il aborde son background avec humilité et retenue, tout en cultivant un aspect inquiétant. Quelle est cette mystérieuse mission dont il se croit investie ? Personne ne semble y prêter attention, et pourtant la douleur s'affiche clairement sur le visage de l'acteur, tiraillé entre deux sentiments contradictoires. Son opposition avec Harry Potter est plus psychologique, tandis que le petit gars à lunettes s'inquiète du quidditch et de ses sentiments amoureux, Drago parcourt les couloirs du château en dessinant son plan virtuel. Passons au bilan.

Bilan, donc. D'un point de vue technique, Le Prince de Sang Mêlé assure sans conteste : réalisation au poil, effets spéciaux très réussis, photographie léchée, et rythme très abordable. Le film pêche surtout sur le fond, la faute toujours à des coupures énormes dans le jambon du livre, à quelques acteurs pas très inspirés, à une sentimentalité bien mal traitée. Du coup, on en ressort convaincu d'avoir regardé le meilleur épisode de la saga, tout en n'ayant rien retenu de ce foutoir pratiquement dénué de pics d'intérêt scénaristiques.

A découvrir

Là-haut

Partager cet article

A propos de l'auteur

33 commentaires

  • Anonyme

    31/10/2007 à 20h23

    Répondre

    J'aimerai vaiment sa voir qui aura le rôle de Lavande Brown, je n'ai trouvé aucun renseignement sur elle...

  • hiddenplace

    28/10/2008 à 14h42

    Répondre

    Quelqu'un sait combien de temps va durer le film ? j'étais déjà ravie d'apprendre que l'adaptation du 7 se ferait en 2 films, mais j'aimerais bien savoir si celui-là va charcuter l'intrigue comme les précédents...

  • Subymona

    28/10/2008 à 19h07

    Répondre

    Le tome 7 en deux films...le temps de présence des trois persos "principaux" va être long. (Déjà que dans le livre...Ok, je sors ^^.)


    N'empêche, j'admets que le tome 6 est dense et qu'il y a plein de choses à en faire mais il faut s'y résoudre, un film ne peut pas reproduire tous les événements (une ligne, à lire, ça va vite, à mettre en images en revanche...). 


    Ensuite, tout dépend des choix du directeur. Je relisais les livres l'autre jour, et j'étais surprise en relisant de tome 3 de voir toutes ces petites choses qui ne faisaient pas partie du film (et pourtant le tome 3 n'était pas très long par rapport aux pavés qui ont suivis. Cela dit, en les relisant à l'envers, je me suis rendu compte qu'il y avait des longeurs, à force qu'elle répète les mêmes phrases ^^). Et je reste persuadée, contre l'avis de beaucoup que l'adaptation du 3 est la meilleure. Les scènes des Dementors qui gèle le paysage, les changements de saisons qu'on aperçoit sur le Whomping Willow, etc. sont absolument magnifiques. Maintenant c'est très subjectif mais le tome 6 peut durer 2h35 avec ce qu'on pense être les meilleures scènes du livre (et ça, ça dépend des gens^^) et durer 2h35 en mécontentant 60% des lecteurs. [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/bwehe.gif"%20border="0[/img]

  • Anonyme

    31/10/2008 à 11h02

    Répondre

    Franchement j'ai trop hate de voir ce film il à l'air trop bien !!!


     Cette bande annonce est vraiment mieux que l'autre elle nous montre vraiment le déroulement du film !!!


    Vivement qu'il sorte au cinéma !!!


     Plus on avance dans la saga plus l'histoire est sombre c'est pour ça que c'est génial !!!


     Harry Potter ?  

  • Wax

    31/10/2008 à 12h25

    Répondre

    J'aime bien Harry Potter en film probablement parce que j'aime beaucoup les livres mais je regrette qu'à part le 3ème (et dans une bien moindre mesure le 5ème) aucun réalisateur ne s'y soit attaqué en y imprimant une vraie personnalité. On préfère rester dans l'académisme et marcher sur des oeufs pour ne surtout pas décevoir les fans. Dommage!


    Alors oui la bande annonce fait plutôt et évidemment j'irai voir ce 6ème film mais j'aimerai bien aller voir un "vrai" film plutôt qu'une bête traduction en images.

  • el viking

    31/10/2008 à 14h38

    Répondre

    je trouve que dumbledore ressemble de plus en plus à Gandalf... le pauvre...

  • Subymona

    31/10/2008 à 16h57

    Répondre

    Nan Gandalf, il a la classe. (Désolée, mais je viens de re-re-re...garder TTT.)


    Honnêtement, c'est pas parce qu'ils ont chacun une longue barbe blanche et un "bâton" magique que ce sont les mêmes personnages ou même qu'ils se ressemblent. Et quand bien même l'un serait inspiré de l'autre ou inspiré d'un même personnage original (Merlin, par exemple mais on peut chercher ailleurs, surtout pour Tolkien), je ne vois pas en quoi il faudrait le plaindre.  'Spèce de troll.


    Et puis, réjouissons-nous...c'est le film 6 (je veux pas spoiler mais bon...). ^^ Cela étant, pour en revenir aux HP, j'admets que j'attends vraiment de voir le 6 parce que pour l'instant, j'aime bien les bande-annonces! 

  • el viking

    01/11/2008 à 11h30

    Répondre

    euh, histoire d'éviter de possible malentendus, c'est bel et bien Gandalf que je plains...


    certes, c'est très mal exprimé, mais Gandalf reste mon magicien préféré... (entre les deux du moins...) Bien que techniquement, c'est pas vraiment un magicien, enfin bref, passons...

  • Subymona

    01/11/2008 à 12h54

    Répondre

    Héhé, j'avais effectivement compris le contraire. Désolée   

  • Anonyme

    02/11/2008 à 13h04

    Répondre

    vite qu'il sorte!

  • Anonyme

    02/11/2008 à 13h07

    Répondre

    celle qui jouera lavande s appelle jessie cave . va voir sur internet!


     

  • nazonfly

    02/11/2008 à 21h10

    Répondre

    Qui ça? Subymona?

  • Subymona

    02/11/2008 à 21h25

    Répondre

    Gnagnagna, ce serait grammaticalement, génétiquement et physiologiquement impossible, entre autres. Je suis une "elle". Mais la motion était compréhensible.

  • el viking

    03/11/2008 à 00h32

    Répondre

    physiologiquement, c'est pas sur!!! faut voir ce que peut faire l'être humain aujourd'hui...

  • Anonyme

    03/11/2008 à 13h00

    Répondre

    AH je l'attend ce film avec impatience et je suis moi aussi ravi de savoir que le 7 sera en 2 parties

  • Anonyme

    11/01/2009 à 22h01

    Répondre

    restons positif. je pense, et je suis meme sur, que ce film répondra a la longue attente des lecteurs... nous verrons bien le 15 juillet... bonne année

  • hiddenplace

    16/07/2009 à 20h48

    Répondre

    Bon alors, disons que je m'attendais à être déçue, du coup... je ne
    l'étais
    pas trop trop (mais quand même un peu^^). Ca manque encore un peu
    d'âme, les portraits des personnages
    secondaires sont encore peints à la truelle (de toute façon entre
    Helena Bonham Carter qui en fait des caisses et certains acteurs
    incarnant des personnages forts qui n'en font pas assez (Ginny, Ron
    encore un fois, et en plus ce n'est pas un personnage secondaire, la
    famille Weasley en général qui est très (trop) absente) L'acteur qui
    joue Dumbledore (comme dans les précédents, en fait) n'est pas assez
    nuancé non plus, il parle beaucoup trop alors que JK Rowling joue bcp
    sur ses silences et ses regards.




    Mais je
    suis assez étonnée, globalement la trame est relativement fidèle. Pas
    de suppression absolument révoltante (à part quelques détails du passé
    de Tom Riddle / Voldemort, sûrement estimés inutiles pour la suite...
    pourtant quand même, il me semble que c'est déterminant pour le dernier
    tome, mais bon) mais en revanche bcp d'ajouts anecdotiques et niais du
    scénariste et à mon avis des producteurs, qui voulaient appâter la
    midinette : les histoires d'amour sont parfois vraiment vraiment cucul,
    et jouent moins sur la nuance que dans le livre (Hermione est
    tellement plus fine et bcp moins prévisible normalement, Ron pareil même s'il est plus
    maladroit,
    Ginny est une vraie leadeuse dans le livre) Je dis ça, et pourtant les
    histoires de coeur dans Harry Potter font partie des choses qui me
    tiennent en haleine dans la série.


    De plus ils ont rajouté cette
    scène inutile :


    La maison de Ron qui crâme et l'attaque de Harry et Ginny par Bellatrix
    et Fenrir Greyback, je ne vois pas d'où ça sort, et surtout je ne vois
    pas ce que ça apporte... surtout qu'on entend assez peu parler de
    Fenrir dans le livre, à part à la fin, et que le truc important (le
    fait qu'il défigure le frère de Ron, Bill) est zappé lui, par contre)


    Autre gros problème : la plupart des éléments primordiaux pour le
    suspense général sont balancés dans la première demi-heure (je ne sais
    pas cependant si c'est perceptible pour un non lecteur des livres, mais
    pour ceux qui l'ont lu, ça apparaît clairement comme un spoiler de la
    fin...) :


    L'idée du vanishing cabinet qui est perçu et discuté
    dès le début par le trio, c'est clairement abusé de le montrer comme
    élément important aussi tôt dans le film.


    Comme dans le livre, j'ai versé ma petite larme là où vous pensez^^.
    Sauf que le moment est évidemment bcp plus poignant dans le livre.
    Enfin rien de surprenant : c'est mieux raconté dans le livre, comme
    d'hab.


    Niveau mise en scène, cadrage et photo, c'est toujours classique de
    chez classique (difficile d'obtenir qqch du calibre de Cuaron dans le Prisonnier d'Azkhaban, on dirait ),
    mais ça reste agréable à regarder. Les décors aussi restent toujours
    moyens, selon moi, on sent encore trop le numérique partout où on pose
    les yeux, ou alors le carton pâte, ou les deux à la fois :


    cf la scène de la grotte, d'ailleurs j'ai été aussi
    déçue par les inferi, qui me faisaient plus penser à Gollum qu'à de
    vrais morts vivants, mais bon...


    Mais globalement, si on regarde sur mon échelle de déception^^, ça
    reste quand même raisonnable. Du moins, si l'on essaie de considérer le
    film indépendamment de l'adaptation, disons que le film se tient, mais
    qu'il serait tout à fait oubliable dans les jours qui suivent la
    projection.


    Maintenant j'attends de voir le tome 7, qui j'espère gardera l'essentiel, vu qu'il se fera en deux parties.

  • Hello

    24/07/2009 à 12h00

    Répondre

    A quand la critique Krinein d'Harry Potter d'ailleurs ?

  • Anonyme

    02/08/2009 à 15h22

    Répondre

    Tout le monde disait que ce film était nul, mais enfaite il est super! C'est peut-être parceque je m'attendais à voir un navet mais il m'a vraiment plus. Il y a un suspense qui donne envie de voir la suite! Malheureusement, comme dans ton les film Harry Potter, tout n'est pas comme dans les livres de J.K Rowling. C'est dommage de voir si peu la famille Weasley qui joue un rôle important dans l'histoire d'Harry Potter.


    J'attends la suite avec impatience !!

  • Hello

    02/08/2009 à 16h03

    Répondre

    Je suis globalement déçu de ce sixieme volet. Je m'explique, primo,
    la bande-annonce m'avait scotché, comme toutes les BA me direz-vous,
    mais celle-là, Ouaw, j'en avais des frissons.


     Sauf que voilà,
    dans la bande-annonce, il n'y presque aucune scene Culcul la praline,
    aucune apparition de l'insuportable Lavande Brown (C'est fait exprès
    remarque, mais il me semble qu'elle soit un peu moins idiote dans le
    livre). 


     Mais surtout, ce qui m'a déçu, c'est qu'a ma lecture du
    livre, je l'avais décomposé en Deux parties : - Les 600 premieres
    pages, où il ne se passe finalement pas grand chose (a part le climat
    tendu, Les vagabondages de Malefoy, etc...) et cette premiere partie
    est extremement bien rendu dans le film je trouve (Notamment grâce à
    une Photographie au poil, par le bonhomme qui avait fait celle
    d'"Amélie Poulain" me semble-t-il) A part la scene dont Hidden a parlé.


      
    - Et puis il y a les 100 dernieres pages, qui font que HP6 est mon
    livre préféré de la saga. De l'action, du drame, de l'émotion, je me
    souviens que ces 100 pages m'avaient tout retourné à l'époque. Et là,
    Terriblement décu !


    toute la partie du retour au
    chateau est pour moi bâclée, là où nous avions une formidable battaille
    magique entre les mangemorts et l'AD, où la confusion régnait autour de
    la mort de Dumbledore etc ... La, tout est dis en 5 minutes, Albus
    tombe, les mangemorts s'enfuient, Harry se fait latter, et tout le
    monde pleure de voir Dumbledore mort. D'ailleurs, la suppression des
    Funerailles dans le scénario est pour moi une honte, vu que c'est CE
    passage qui m'avait fait pleurer T.T !



    Enfin bon,
    avis mitigé quand même, disons que la fin m'a beaucoup déçu, mais que
    ça reste un de mes préférés au vue de la réalisation, de la beauté de
    certain plans, et moi je trouve le jeu des acteurs Particulierement
    Réussi, Rogue et Dumby en tete !



    Et  comme Hidden, j'attend le 7eme avec impatience et le fait qu'il soit scindé n'est pas pour me déplaire .

  • Hello

    02/08/2009 à 16h04

    Répondre

    Erf, j'ai du mal avec la balise des Spoil, si un gentil Modérateur pouvait y remédier ^^.

  • hiddenplace

    02/08/2009 à 18h45

    Répondre

    Pour reprendre les dires d'Hello (même si ton mode spoiler a donc cafouillé, d'ailleurs^^) :


    Les funérailles de Dumbledore réduites à une simple levée des baguettes vers le ciel, effectivement ça m'a aussi offusquée et j'ai oublié de le dire^^. Ca et le fait que la scène de la fin - où Hermione et Ron disent à Harry qu'ils le suivront quoiqu'il arrive en quête des Horcruxes, qu'ils ne retourneront pas à Hogwarts et qu'il faudra quand même assister au mariage de Bill et Fleur (j'imagine donc que ce joli moment du tome 7 sera aussi évacué) avant les vraies "festivités" -  n'apparaisse pas non plus (ou alors est expédié avec un gros plan sur uniquement Harry et Hermione qui ricanent bêtement malgré le côté tragique des événements récents, avec un Ron complètement absent et encore une fois en arrière plan)


    Et moi aussi je trouve que Lavender Brown est rendue de manière totalement débile, tout ça pour appuyer la situation d'Hermione en contre-partie (alors qu'on peut normalement très bien comprendre la situation sans être forcé de diaboliser le personnage de Lavender, qui est juste pas du tout le même genre de fille qu'Hermione, mais qui n'est pas non plus complètement idiote)


    Et pour reprendre la critique de Nicolas, j'avais complètement zappé le fameux Prince de Sang-Mêlé (trop concentrée sur le trio, honte à moi^^), mais effectivement ce personnage passionnant est passé à la trappe comme jamais on avait fait ça à un personnage éponyme. Et j'ai oublié de dire aussi que comme Nicolas, j'avais bcp aimé le traitement du personnage de Malefoy, et que l'acteur s'en sortait pas mal du tout (surtout comparé à tous les autres !)


    Voilà, je suis sûre que j'aurai ptêt encore plein de choses à rajouter un de ces 4, finalement, ce film que je pensais avoir oublié quelques jours après la projection, est encore plutôt frais dans ma tête C'est plutôt positif, finalement.

  • Anonyme

    04/08/2009 à 14h18

    Répondre

    nourriture a poisson.


    je gobe je gobe.

  • Umbriel

    14/08/2009 à 00h45

    Répondre

    HP a beau ne pas être de la grande littérature, je trouve dommage de faire des films "bâclés", où énormément de passages "importants" sont rapides voir inexistants.


    Comme le disait "Hello", les 100 dernières pages du bouquin sont riches et passionnantes. Et clairement, je n'aurais pas été contre 20 30 mn de film en plus pour avoir une bataille finale digne de ce nom (comme dans le bouquin).


    Reste à voir ce qu'ils feront du dernier tome de la saga. En espérant que ça finisse en apothéose

  • Wax

    14/08/2009 à 01h10

    Répondre

    Film très fade. Le précédent ne cassait pas des briques mais faisait bien passer certains points du bouquin (j'avais surtout aimé l'imagerie orwellienne du ministère de la magie franchement bien vue).


    Là, rien ne remonte vraiment le niveau: les scènes s'enchainent sans grand souci de cohésion de l'ensemble (je plains les spectateurs qui n'ont pas lu le livre), la fin, peut être le plus important climax émotionnel de l'histoire, est baclée comme rarement, la réalisation n'a aucune âme. Ah si! La photo est plutôt réussie.


    'fin au risque de me répéter on est bien loin de Cuaron et du Prisonnier d'Azkaban. J'irai voir les 2 prochains, forcément, mais savoir que le même tacheron sera à la réalisation me donne peu d'espoir. Allez comprendre...

  • Subymona

    14/08/2009 à 09h47

    Répondre

    Moi, comme hidden au départ, je m'attendais tellement à être déçue (parce que j'avais bien aimé les bandes annonces aussi, ce qui est en général dangereux) qu'au final je ne l'étais pas trop. D'abord, j'avais bien pris soin de ne pas relire le livre (ce que je suis en train de faire maintenant -oui, oui, j'ai vu le film il y a un mois, et alors? ^^). Ensuite, je n'avais pas revu les films 3 et 5. Je pense qu'il était "facile" pour le 5 d'apporter quelque chose qui ait l'air neuf grâce à Umbridge. C'a été très bien fait avec les journaux (probablement ce que j'ai préféré dans le 5). Certes, il y a Slughorn mais justement, on n'a plus cet ennemi qui ne soit pas Voldemort. C'est le 5 qui détonait pour le coup...


    Pour le 6, beaucoup de partis-pris sont frustrants. J'avais très peur du développement des histoires d'amour (et si, si Lavender est bête...enfin...disons que, quand on relit le livre 6, on la voit toujours "giggling" (rire bêtement quoi) ou ne pas dépasser les 3 mots par phrase (en comptant "Won-Won"). Ptêt que dans les autres bouquins elle a un cerveau mais dans le 6, elle n'a qu'une bouche ^^). Et finalement, ç'a été une assez bonne surprise parce que j'ai trouvé que les acteurs jouaient moins mal qu'avant, voire mieux. 


    Après, plusieurs points laissent perplexes, notamment l'attaque sur Ginny et Harry (prétexte pour les faire vivre un truc intense en même temps?). Je suis mitigée sur cette scène parce qu'en revanche, le plan du Terrier qui brûle avec Mrs Weasley devant m'a énormément touchée. Je pense que c'était un raccourci pour faire comprendre au non-lecteur que les temps changeaient blablabla. 


    Je ne dirai rien sur l'absence de Snape parce que je vais encore m'énerver sinon. [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/bwehe.gif"%20border="0[/img]


    Je ne sais pas comment réagir au moment où Dumbledore meurt. J'avais les larmes aux yeux quand McGo tend sa baguette au ciel, j'ai trouvé que c'était une super idée, le film commençait à remonter dans mon estime et pouf, on a à peine le temps de commencer à ressentir quelque chose qu'on coupe sans montrer l'impact réel que c'est...du coup, la toute fin du film a été une énooooorme frustration pour moi parce que jusqu'au moment où le générique a commencé, je voulais toujours croire qu'ils mettraient l'enterrement (du coup, cette toute fin est passée à la trappe, à part cet étrange postionnement du trio, juste pour qu'ils puissent se rapprocher à la fin...). 


     Globalement, cependant, j'ai réussi à tenir parce que j'ai adoré la photo, les couleurs. Et parce que j'ai éteint cette partie de mon cerveau qui avait lu les livres, la plupart du temps. Et parce que pour une fois j'ai pas été énervée dès que je voyais Ron. Et Tom Felton ! J'ai adoré Draco dans cet opus, je l'ai trouvé vraiment "classe" et bien rendu, ce qui n'était pas évident (d'autant que vu comment c'est compressé, faire passer le combat de Draco si vite...pas mal du tout.)


    Après, il aurait vraiment fallu 1/2h de plus pour la bataille finale. Tout, dans le livre, comme dans le film, doit amener à ça, on sent ce truc qui monte dès le départ quand le pont est détruit (perso, j'ai bien aimé le rendu de cette scène). Et là, pouf, anticlimax. Puis, bon, Bill et moi c'est une longue histoire donc double déception. (Oui, j'ai le chic pour toujours aimer les personnages qu'on ne voit presque jamais.)


     Et puis franchement, le Half-Blood Prince...'fin il donne son nom au bouquin / film quand même...c'est censé être super important de voir comment Hermione se méfie du truc et comment Harry ne s'en passe plus...et là, je me demande si tout cela est bien compréhensible...Sans parler de l'absence de cours de DADA. En même temps, je me rappelle avoir pesté contre le livre dans la mesure où enfin Snape réussissait à avoir ce poste et on ne le voyait quasiment pas...


     Certes, le 3 est indétrônable mais le 3 était 3 fois moins épais aussi...Là, ce doit être un vrai casse-tête et, sans vouloir être insultante pour les communautés de fans desquelles je me tiens éloignée, les discussions portent beaucoup sur les couples...de ce fait, les réalisateurs suivent la tendance et d'autres détails passent à la trappe. Ce qu'ils oublient, c'est que, si j'en juge par la moyenne d'âge de cette salle de Montparnasse où j'étais, les spectateurs ont grandi (globalement, on était tous dans la 20aine...très peu d'ados et pas d'enfants...). 


    Voilà voilà... (En espérant que toutes les balises aient marché tout ça, et bonjour au fait. )

  • hiddenplace

    14/08/2009 à 10h49

    Répondre

    Ahah c'est marrant ce que tu dis pour le fait de lire le livre après, parce que moi je l'ai relu avant (je l'ai terminé genre juste avant d'entrer en salle^^ j'ai même pris la seconde séance du ciné, une heure après, pour terminer tranquillement ). Si je ne l'avais pas relu avant, je crois que j'aurais oublié bcp de chose, je n'avais lu ce tome qu'une fois, à sa sortie... (y a 4 ans ??) Du coup, j'ai repéré absolument toutes les scènes qui manquaient, tous les changement opérés :


    Notamment le fait que ce ne soit pas Tonks qui découvre Harry dans le Hogwarts express mais Luna... même si ça a finalement peu d'importance. Sauf qu'il y a quand même une intrigue sur la tristesse de Tonks de ne pouvoir être avec Lupin au début, et qu'elle n'est jamais montrée. Enfin on voit quand même qu'ils sont ensemble finalement, puisqu'elle l'appelle "chéri" à un moment^^ Oui oui je remarque les petits détails, mais en même tps c'est un détail important dans le développement sur la condition des loups garous, quand même... Ca va avec le fait qu'ils aient éjecté Bill et son attaque... et je crains fort encore que le mariage avec Fleur ne soit éjecté aussi dans l'adaptation du 7, je ne vois pas comment ils vont pouvoir montrer qu'il a été défiguré sans qu'on sache pourquoi.


    Sinon c'est marrant, vous avez tous trouvé la photo chouette, (tant mieux pour vous en même temps^^) moi je l'ai vraiment trouvé planplan, surtout comparée à celle du 3 évidemment, et même du 4, qui malgré ses défauts, présentait parfois de très beaux plans, plus audacieux, moins blockbusterisants du moins^^


    Pour Lavender, peut-être que je me focalise sur le fait qu'elle existait avant cette histoire avec Ron, et que même si elle n'était pas cérébrale comme Hermione (en même temps, Hermione est presque une nerd pour le coup,^^ ce qui n'en fait pas une fille moins intéressante, hein^^) elle savait dire autre chose "wonwon" quand même... bon c'est vrai qu'elle était un peu superficielle, j'avoue^^ (déjà, avec Gilderoy Lockhart qu'elle trouvait beau)


    Pour la scène ajoutée et le gros plan sur Mrs Weasley, je ne l'avais vu comme ça, et du coup ça prend une autre ampleur (parce que je trouve très important de montrer qu'elle flippe à mort pour sa famille vu comme ils sont tous très impliqués maintenant). Cependant, je trouve cette scène, pure invention du scénariste, bcp trop longue pour juste montrer ça, alors qu'à côté d'énormes détails du passé de Tom Riddle ont été passés à la trappe alors qu'ils ont une part très importante dans la suite des événements :


    Je pense notamment aux souvenirs liés aux parents de Tom Riddle, qui expliquent pourquoi ils les détestaient et pourtant pourquoi l'un de leurs objets finira en horcruxe ; et surtout l'importance de Hogwarts aux yeux de Voldemort, qui fait que 3 des horcruxes sont des objets appartenant aux fondateurs de l'école... j'ai comme l'impression que ce sera *peut-être* montré dans l'un des deux films du tome 7, mais si c'est le cas, ce sera aussi le gros bordel avec tout ce qu'il y a montrer du tome 7 proprement dit...)


    Et sinon, je regrette aussi la quasi absence de personnages comme Neville (que j'affectionne particulièrement), en revanche, j'aime vraiment les prestations de l'actrice qui joue Luna, je trouve que c'est une des personnes qui semble le plus fidèle au personnage du livre.


     

  • hiddenplace

    14/08/2009 à 11h03

    Répondre

    Autrement, je voulais juste revenir sur la phrase (très anodine certes^^) de Umbriel qui dit que HP n'est pas de la grande littérature... En quoi HP serait de la "petite" littérature ? Juste parce que c'est très populaire ? Ou relativement facile à lire ?


    Oui oui, je sais, ce n'est pas l'endroit, et je fais un peu mon troll , mais bon, je ne vois pas pourquoi on n'accorderait pas à Rowling sa relative efficacité narrative, son sens du suspense, et son portrait assez juste (enfin toujours selon moi hein^^) de l'enfance et de l'adolescence...


    Bon allez, je me sauve !

  • Subymona

    14/08/2009 à 11h22

    Répondre

    Hey! Entièrement d'accord avec ton spoiler, Hiddenplace.


     C'est pas uniquement une question de détails...il y a quand même toute l'idée du patronus qui change. Je me rappelle notre regard d'incompréhension avec ma voisine quand elle appelle Lupin "chéri" et explique un truc du genre "nan mais il est pas bien parce que la pleine lune approche". Nan. Il n'est pas bien parce qu'il a une mission pourrie à accomplir...Et puis, bon, Tonks est aussi un de mes persos préférés.


     Neville a souvent été très à l'arrière-plan dans les films, ce qui est dommage. Les 7 devraient rectifier ça (et j'espère vu ce que vous savez, vous lecteurs. ^^). 


    Idem pour Luna, je me rappelle que l'actrice m'avait semblé un des points les plus positifs du 5ème et même si j'aurais préféré que Tonks trouve Harry, je trouve que Luna est finalement la meilleure alternative (ses propres amis ne se sont pas trop inquiétés...) parce qu'ils ont, au fond, beaucoup de points communs.


    Le 7 va probablement éjecter beaucoup de choses ou alors utiliser des flash-backs pour montrer ce que la fin du 6 a coupé (mais alors, bonjour la galère, en effet...).


     


    Je ne vais pas rentrer sur le débat sur la littérature. ^^ Et hop, je retourne à mon mémoire. 

  • Anonyme

    17/04/2010 à 08h44

    Répondre

    En 2009 tu as la moitié des films de la semaine avec une critique, ne sois pas gourmand Hello, l'an prochain tu n'auras qu'une ou deux critiques par semaine ! Et les amerloqueries américaines en priorité bien sûr...... effets spéciaux obligent.

  • riffhifi

    17/04/2010 à 10h13

    Répondre

    Sur les 20 films du box-office de la semaine dernière, Krinein cinméa a les critiques de 12. Donc plus que dans l'exemple ci-dessus. Merci de se baser sur des données plus que sur des impressions

  • nazonfly

    17/04/2010 à 11h07

    Répondre

    Viens participer agecanonix. On est gentil, on ne mord pas.

  • el viking

    17/04/2010 à 11h40

    Répondre

    menteur.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques