7.5/10

Hairspray - 2007

Dans les années 60, à Baltimore, la jeune Tracy (Nicole Blonsky) rêve de devenir danseuse dans le Corny Collins Show, l'émission locale de danse et de chant pour adolescent branché. Malgré son surpoids apparent, un coup de chance lui permettra de faire ses preuves devant Corny Collins (James Marsden) lui-même, qui l'invitera à son show. Sa différence physique, et ses idées en faveur de l'intégration et du mélange des races auront tôt fait de lui attirer les foudres de Velma Von Tussle (Michelle Pfeiffer), gérante de la chaîne, et de sa fille Penny (Brittany Snow)...

Trente ans après La Fièvre du Samedi Soir et Grease, revoici Travolta dans le type de rôle qui a fait de lui une star dans les années 70 - 80, et qui maintenant appartient à une catégorie de film en nette minorité sur la scène mondiale (hormis peut-être le joli raz de marée de Bollywood, pas bégueules lorsqu'il s'agit de pousser la chansonnette sur tout ou n'importe quoi, parfois même sur les deux). La comédie musicale, genre cinématographique à part entière, affiche en effet de sérieuses difficultés à se renouveler, et présente pratiquement toujours les mêmes titres vieillots (La Fièvre ... et Grease, pour ne citer qu'eux) comme ses trophées increvables d'une époque plutôt bénie pour elle. Pour convaincre Travolta de reprendre du service, il fallait frapper un grand coup, ou plutôt un gros coup : le voici obèse, coincée dans la robe d'une mère de famille un peu rétro et plutôt gourmande. Quant au public, il fallait le séduire par le casting : outre Travolta, accueillons Michelle Pfeiffer, Christopher Walken, Amanda Bynes, Brittany Snow, Queen Latifah, et James « Cyclope » Marsden ! Du beau monde, certes, surtout que chacun se prend au jeu et n'hésite pas à taquiner la piste de danse (soit la rue, un magasin de vêtements, une salle de cours, etc.) pour l'amour de la musique. Le spectacle est entier, très bien réglé, même si certaines musiques paraissent parfois un peu longues et sans grande originalité. Les autres morceaux, pour leur part, s'occupent de remonter la barre, et proposent des chorégraphies très jolies à regarder, quelques petits délires visuels amusants, et des paroles à l'humour très engagé. Bien sûr, il s'agit d'adhérer un peu au genre pour apprécier, et les allergiques à la comédie musicale auront tôt fait de passer leur chemin pour aller voir quelque chose de plus intellectuel (ou pas). Car Hairspray s'insère bien évidemment dans une logique de divertissement estival, et en affiche certains critères, notamment un scénario assez crétin, et une morale assez light sur la tolérance et l'acceptation de soi.

Un petit plaisir sucré à déguster sans vergogne, l'esprit libre et ouvert. Chansons et chorégraphies atteignent un bon niveau de qualité, même si celui-ci se révèle plutôt inégal. Nicole Blonsky, la jeune première du film, est parfaitement entourée par un casting plutôt prestigieux, et a tout le loisir de démontrer ses talents de danseuse et de chanteuse, à défaut de son talent de comédienne (la comédie musicale n'est peut-être pas le meilleur moyen de le faire). Quant à Travolta, grimé sous un énorme costume, il peut potentiellement faire peur aux enfants, gare...

Partager cet article
A voir

Volver

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    24/11/2008 à 20h53

    Répondre

    c'est nul a part kil ya Zac Efron

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques