7.5/10

Grudge 2 - 2003 (The)

Ju On: The Grudge 2 est la suite de Ju On: The Grudge, qui avait été précédé de deux téléfilms en 2000, Ju-on: The Curse et Ju-on: The Curse 2, tous réalisés par le même réalisateur Takashi Shimizu.

Niveau scénario, rien de nouveau: la malédiction continue de frapper tous ceux qui se baladent un peu trop près de la maison où Toshio et Kayako ont été affreusement tués. Ce n'est pas donc sur ce plan que Ju On: The Grudge 2 se démarque du premier film. En se tournant vers la réalisation et en particulier vers celle des scènes d'horreur et d'épouvante, on remarque de nombreux changements qui font de cette suite une oeuvre bien plus terrifiante que Ju On: The Grudge.

Les ambiances sont effroyablement pesantes, peuplées d'ombres et d'obsurités d'où la peur est aussi bien suggérée que montrée franchement. Les bruitages sont très efficaces avec d'abominables crissements et craquements qui ne sont pas sans évoquer des os que l'on brise et des bruits sourds dont la raison mystérieuse crée un intéressant suspense. Le petit Toshio, qui surgit de manière intempestive, nous donne d'inévitables frissons à chacune de ces apparitions. Surement lié au grand soin de la réalisation, ce personnage perd tout le ridicule qu'il représentait dans Ju On: The Grudge. Kayako, de son côté, est plus effrayante que jamais. Son corps ensanglanté, déformé, partiellement décomposé ainsi que ses cheveux extrêmement longs, son regard horrible et triste et son déplacement si peu naturel font mouche à chaque fois, créant une incroyable tension et un fort malaise.

Comme le premier film, Ju-On: The Grudge 2 s'inspire de plusieurs films d'épouvante. Il pioche par exemple un peu dans Ringu (ou The Eye) pour la malédiction, les cheveux, le déplacement saccadé et lent de Kayako et dans Kaïro pour les ambiances sombres et glaçantes.
La dernière demi heure du film, où le réalisateur joue avec les repères spatio-temporels, est particulièrement réussie. En effet, on se trouve totalement déstabilisés entre rêve, réalité, passé, présent et futur. Chaque retour dans la maison des Saeki est alors une véritable épreuve pour le spéctateur.

Subtilement réalisé, finement interprêté et rajoutant un peu de gore et de violence par rapport au premier, Ju On: The Grudge 2 s'impose comme une très bonne suite où la peur est plus présente et plus efficace. A la vue de ce film, on comprend mieux pourquoi Sam Raimi a voulu produire un remake de cette histoire de fantôme vengeur.

A découvrir

Grudge - 2004 (The)

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques