La graine et le mulet - Non-critique

La graine et le mulet, le mystère des Césars : que peut-on bien trouver dans ce film qui vaille un tel déluge de récompenses ?..

César du Meilleur Espoir Féminin. César du Meilleur (rire nerveux) Scénario. César de la Meilleure (rire dément) Réalisation. César du Meilleur (rire hystérique) Film. La graine et le mulet, comme L'esquive il y a trois ans, rapporte tous les honneurs à son réalisateur Abdellatif Kechiche. Pourtant, croyez-le ou pas, je suis dans l'impossibilité de lui attribuer une note ou une critique digne de ce nom. Parce que le film échappe à toute classification ? Non, parce que je suis parti au bout de 45 minutes, quittant une projection de mon plein gré pour la première fois de ma vie. Et qu'on ne me sorte pas le couplet sur la désacralisation du cinéma par les cartes illimitées, parce que j'avais payé cette séance au prix fort dans une salle non couverte par ma carte.

Au bout de ces 45 minutes, je suis tombé d'accord avec mon voisin et ami pour ne pas subir l'intégralité des deux heures et demie annoncées : quand un film est incapable dans ses trois premiers quarts d'heure de déployer le moindre embryon d'intrigue, la plus petite parcelle de démarche formelle (pas forcément esthétisante, mais au moins réfléchie et assumée), la plus petite ligne de dialogue écrite (on ne me fera pas croire qu'il s'agit d'autre chose que d'improvisation) et qu'il se contente d'être moche (la caméra bouge), bruyant (tout le monde parle en même temps, le film ne se paye pas le luxe de la musique) et plein de vide (impossible de définir une intrigue en se basant sur les QUARANTE-CINQ premières minutes), on n'a pas trop de scrupules à lui tourner le dos et à quitter la salle. Loin de moi l'idée de casser la Graine ou de charger la mule, mais en toute sincérité, je n'ai jamais contemplé un tel néant sur un écran de cinéma.

Maintenant, comment un film pareil rafle-t-il tant de récompenses ? Existe-t-il un chromosome qui permette d'accéder à sa compréhension, et dont certains soient inexplicablement privés ? La deuxième heure est-elle si brillante qu'elle puisse compenser la vacuité totale de la première ? Ou bien, tout simplement, les jurys mettent-ils un point d'honneur à récompenser les films qu'ils ne comprennent pas en supposant qu'il faille y trouver du génie ? Le débat est sans doute éculé, comme l'est celui d'une certaine peinture "moderne" qui consiste à présenter un tableau entièrement rouge (ou bleu, ou vert) comme une œuvre d'art. Mais si La graine et le mulet a réussi à toucher quelqu'un qui lit ces lignes (en le faisant rire, pleurer, frissonner ou quoi que ce soit d'autre que s'emmerder - ce que j'ai fait dans les grandes largeurs), je suis ouvert à l'écoute de son expérience...

A propos de l'auteur

36 commentaires

  • Danorah

    23/02/2008 à 11h06

    Répondre

    Persepoliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis

  • Bzhnono

    23/02/2008 à 14h26

    Répondre

    Une cérémonie sans âme, et surtout un palmarès sans intérêt.


    Certes, la môme et Persépolis méritent leurs prix, mais La Graîne et le Mulet obtenir les deux césars les plus importants (films et réalisateurs) c'est carrément n'importe quoi. Depuis quelques années j'ai l'impression que les Césars c'est devenu une espèce de cérémonie dédié au cinéma d'auteur, pas au cinéma populaire, à croire que moins un film fait d'entrée, plus il a de chance de recevoir un césar.


    Je suis extrêmement déçu par ce palmarès et 99 F, surement l'un des meilleur film français de 2007 : 1 seule nomination, et pas de césar. Dujardin aurait mérité la nomination, Kounen aussi.


     


    Enfin, bref, déception immense, vivement les oscars, seule cérémonie avec les BAFTA et les Golden Globes a vraiment valoir quelque chose. 

  • riffhifi

    23/02/2008 à 15h29

    Répondre

    La graine et le mulet a fait énormément d'entrées si on considère son peu de médiatisation ! Mais ne l'ayant pas vu, je ne peux pas débattre de sa légitimité en tête de palmarès

  • Anonyme

    23/02/2008 à 17h02

    Répondre

    La graine et le mulet est de loin le meilleur film français de cette année. Vu la faiblesse de la concurrence, à part Persepolis et Le scaphandre, c'est plus que logique de le voir aussi présent dans le palmarès. J'aurais aimé qu'il y ait plus de nominations pour Les témoins par contre.

  • shwarztein

    25/02/2008 à 14h37

    Répondre

    J'ai vu le film il y a peu et je dois dire que j'en étais sorti pas trop déçu mais pas trop enchanté tout de même.


    Vide de sens peut-être, mais ce n'est pas l'intérêt du film. C'est plutôt une sorte de tranche de vie romancée sans autre but que celui de l'exposition (un point négatif peut-être?).


    Qu'on s'ennuie ferme devant ça je peux le comprendre.


    mh...


    voilà 


     


     

  • Anonyme

    25/02/2008 à 15h07

    Répondre

    Je sais pas si c'était le but recherché, mais maintenant j'ai envie d'aller voir ce film ^^

  • Anonyme

    25/02/2008 à 16h38

    Répondre

    Personnellement j'ai bien aimé ce film. Certaines de tes critiques sont totalement justifiées. Oui, la caméra bouge, oui la plupart des acteurs sont des amateurs. Il y a souvent de l'impro - la scène du repas en famille notamment-. La première heure du film mets le spectateur dans le contexte familial et social  assez particulier du héros.  C'est sûr qu'il y a beaucoup de longueurs mais c'est aussi un des meilleurs moment du film, c'est plein de vie  - bruyant à coup sûr mais aussi rafraîchissant. La suite est sympa aussi, les deux acteurs principaux sont très bons. En fait plus que l'histoire (qui n'a rien d'extraordinaire), c'est l'atmosphère qui est plaisante dans ce film, les sons, les bruits, les couleurs, la nourriture, les gens, le port, la ville de Sète ...


    Bref, j'ai trouvé ça plutôt bon même si trop long (comme quoi ça va pas toujours ensemble). La fin est ... bon, faut la voir quoi... Après est-ce qu'il mérite tous les éloges qu'on lui fait et toutes ces récompenses? Personnelement, je ne pense pas, c'est sympa mais c'est pas un chef d'oeuvre, ça ne me marqueras pas à vie.


    Après est-ce que la concurence (pour les césars) avait quelque chose d'intéressant à proposer? je n'en suis pas sûr non plus. 

  • Anonyme

    25/02/2008 à 17h50

    Répondre

    C'est quoi cette article? Direction poubelle...

  • nazonfly

    25/02/2008 à 20h50

    Répondre

    Déjà on dit cet article.


    Par contre, je n'ai pas vu La Graine et Le Mulet, mais je n'avais pas prévu d'aller le voir, vu que je n'avais pas aimé le dernier film de Kechiche (L'Esquive) qui avait pourtant aussi trusté les récompenses (oh vazy Krimo!). Et j'ai aussi l'impression que la tendance dans le cinéma français est de récompenser les acteurs non professionnels. WOW! Ils sont non professionnels! WOW!

  • Anonyme

    25/02/2008 à 21h11

    Répondre

    J'aimerais savoir d'où vient cette idée reçue et tellement répandue que le cadre doit être fixe pour être beau, que la bande son doit être pré-découpée pour l'oreille du spectateur et "agrémentée" d'une musique agréable (comme dans les ascenseurs soit-dit en passant) pour être intéressant. Et enfin, si ce film est vide, c'est quoi un film plein?


    Alors, c'est vrai que le début du film désarçonne un peu au début, même si pour moi j'évaluerais cette période plutôt à 25 minutes.


    Peut-on concevoir qu'il y ait un cinéma qui cherche à rendre la vie, dans ses détours et ses longueurs? Je préfère de loin les acteurs amateurs de Kechiche, leur façon de parler est plus dans le réel, la musique de leur voix me rappelle plus celle de mon quotidien, me les rend plus proches plus émouvants. Ce que je demande au cinéma, c'est de l'émotion, pas un divertissement en forme de simulacre où des acteurs tentent pitoyablement de nous faire croire à des choses imposssibles.


    Et si tu étais resté un peu tu aurais assisté à la scène du couscous, celle où Rym pleure pour que sa mère l'accompagne à la fête et à la danse du ventre. Ce qui les ont vues comprendront de quoi je parle. J'ai eu l'impression de comprendre le film, et je sais que ceux qui ont voté pour lui aussi (entre nous ils l'ont vu entier, ça aide), il ne faut pas penser des gens qu'ils sont des idiots.

  • Anonyme

    26/02/2008 à 01h48

    Répondre

    J'ai détesté ce film. J'y suis allée par curiosité devant le nombre de récompenses attribuées mais j'en suis sortie avec la nausée.(indigestion de couscous!) Je n'ai rien trouvé de sensuel dans les gros plans sur les bouches graisseuses dégoulinantes de nourriture, et sur le ventre adipeux de la danseuse. Ce n'est pas l'hyper-réalité que je recherche au cinéma mais un peu de rêve ou d'humour.  Je n'ai pas très bien compris non plus l'acharnement du héros à courir après sa mobylette, c'était une course vaine. Pourquoi n'est-il pas plutôt aller chercher son fils puisqu'il connaissait l'adresse de sa maîtresse.Il y a sans doute là une métaphore qui m'échappe! Les dialogues semblent improvisés. pas besoin d'aller au cinéma pour entendre ce langage.  En revanche j'ai vu récemment deux très bons films: Juno et la fabrique des sentiments.

  • Anonyme

    26/02/2008 à 12h28

    Répondre

    @Capucine


    Ne pas aimer un film c'est une chose, de la à le détester...On est pas dans du cinéma engagé non plus. 


    A mon sens l'hyper-réalité (ça existe ça?) c'est plus du domaine des super-hyper héros...Mais effectivement si c'est de réalité dont tu parlais ici, il est normal que tu n'aies pas aimé.


    Elément révélateur, tu parles de héros. Ya pas de héros dans le film, ya pas de héros dans la vie. Libre à toi de voir ce que tu veux dans le fait qu'il court après sa mobylette, il n'y a pas de manuel.


    Je viens aussi au cinéma pour rêver, j'ai beaucoup aimé Juno.


    J'y vais aussi pour être surpris. Surpris par des films qui parlent des gens, ceux qui sont à côté de nous, qu'on ne connait pas mais que notre jugement n'ignore pas.  On est pas gentils nous les humains bouh.


    Après je conçois qu'il puisse ennuyer ou même complètement laisser de marbre.


    PS: va voir un film de David Lynch si tu veux rêver  


     

  • Anonyme

    26/02/2008 à 14h18

    Répondre

    J'ai vu le film, et je sors désabusé. J'ai détesté, je trouve qu'on se moque de nous. Clairement, ce cinéma, comme toute la nouvelle vague, prétendait qu'on pouvait mieux décrire la réalité hors des cadres classiques du cinéma (histoire, musique, cadrage précis, et cadré). Pour moi ce film est la preuve que trente ans plus tard, elle s'est complètmeent gourré. On a l'impression d'avoir été invitéà voir les personnages, mais être invité, ça n'est pas faire partie de la famille, pas la vivre, en comprendre la réalité....

    Honnêtement, n'avoir aucun cadre, se refuser à cadrer les dialogues, à construire une histoire avec du liant clair d'une scène à l'autre, se refuser à avoir des dialogues synthétiques, qui permette au spectateur d'englober le film au lieu de dériver avec lui, ne donner aucun liant, en bref aucune structure, ne permet en rien à mon sens d'emmener le spectacteur très loin dans la "réalité".... Pour moi cette réalité qu'il décrit c'est une réalité de façade.... Il nous place dans une "ambiance", comme si l'on était invité à voir ses personnages chez eux, comme un touriste se sent dans une ambiance. Mais le touriste n'est pas l'autochtone. Le cinéma plus classique, par sa strcture justement (je revoie à De Palma pour bien comprendre ce que je veux dire) vise , pour moi, et c'est sa force en tant qu'art, à faire entrer le spectateur dans les personnages, plus qu'à simplement les cotoyer, comme ça, l'air de rien. Il me semble que c'est le vrai moyen de rentrer dans leur réalité, de décrire cette réalité, et toute l'évolution du cinéma du cinéma visait à ça....

    Voilà, ce film, malgré lui, (parce que le cinéma français l'a porté au pinacle) représente la négation de tous les efforts fournis par des réalisateurs comme Besson Annaud ou consors pour faire évoluer le cinéma français vers un cinéma d'image. En vain...

    C'est pour cela que je parle d'imposture, et que je suis tout à fait d'accord avec l'article... J'en ai fini, désolé pour la longueur....

  • Anonyme

    26/02/2008 à 14h51

    Répondre

    Je voulais juste rajouter que donner tous les César à ce film et à "l'Esquive", qui fonctionne de la même manière, et ne pas récompenser Angel A ou même la Môme qui avait un très bon travail de réalisation , c'est prendre un parti clair, quand on est l'organe représentatif du cinéma français. C'est soit disant affirmer une originalité française, en réalité ne faire que rejeter en bloc un cinéma hollywoodien vu d'ici comme quelque chose de vulgaire. Mais ce type de cinéma ne fait que glorifier le néant, sans permettre de montrer en quoi de ce néant peut naître quelque chose de fort. Si vous voulez voir des pauvres gens bien filmés, aller voir les films de Clint Eastwood, vous en verrez, retournez vers Martin Scorsese ou  Besson (parce que besson ne traite que de la marginalité dans ses films). Et vous trouverez des choses fortes. Faut arrêter. Que ce film soit expérimental ok, que l'expérience puisse être intéressante, ok. Mais qu'on voit en lui ce que doit devenir le cinéma : Non.... Faudrait pas oublier que Hollywood  a produit ce qu'il y a de meilleur en terme de cinéma, que cette industrie a permis d'ouvrir l'imaginaire mondial, de remettre en cause de maniè-re fantastique beaucoup de préjugés...voilà ce qui m'énerve: de voir un cinéma français recroquevillé sur lui même, incapbale d'évoluer et d'aller prendre ailleurs ce qu'il y a de bon ailleurs.... C'est pas ce film qui en est responsable, sa réussite délirante en est juste l'exemple....

  • nazonfly

    26/02/2008 à 15h30

    Répondre

    Je crois qu'on pourrait discuter longtemps sur ta phrase "Faudrait pas oublier que Hollywood a produit ce qu'il y a de meilleur en terme de cinéma". Après tout, en cinéma, chacun y trouve son compte. Et ce n'est ni de faire bouger la caméra dans tous les sens, ni de proposer des images bien léchées qui est le meilleur du cinéma en absolu.


    (ce qui ne m'empêche d'être plutôt d'accord avec toi sur un certain cinéma français qui ronronne doucement sans rien proposer de nouveau). 

  • Guillaume

    26/02/2008 à 17h56

    Répondre

    Je ne serai pour ma part pas si dur avec la graine et le mulet.

    C'est comme l'esquive un film qui ne prend pas de gant niveau scénar. Non pas qu'il soit percutant ou non, mais plutôt que rien n'est synthétisé. Quand l'un des personnages du film est en colère et pleure toutes les larmes de son corps, le réalisateur, plutôt que lui faire tenir un propos courts, intense et incisif va préférer la laisser répéter mille fois de suite la même chose, jusqu'à ce qu'on n'en puisse plus, jusqu'au malaise.


    Là est à mon avis la principale qualité du film : il n'y a pas d'arrangement avec la réalité, voire même parfois c'est encore plus réaliste et moche que dans la vraie vie. Jamais moins.


    Par contre, de cette qualité ressortent beaucoup de défaut : c'est long ennuyeux, sans objet réel. On se demande ce qu'on fait là, pourquoi ça traîne autant. J'aurai tendance à penser que cela montre une maîtrise encore mauvaise des codes du cinéma... Mais ça a le mérite d'essayer de faire du neuf.


    Au final, un film quelque peu ennuyeux, cruel et qui ne peut pas avoir d'impact pour qui ne s'est pas laissé entraîner dans l'empathie et la nausée. Et je pense malheureusement ne pas être de ceux là.

  • Anonyme

    26/02/2008 à 18h50

    Répondre

    Bon  n' en déplaise a beaucoup moi j'ai tout simplement adoré "La graine et Le Mulet" comme je pense que la Nouvelle Vague Francaise décrié par Batman a, malgré ce qu'il en pense, complétement bouleversé et remodelé le paysage cinématographique, et si des réalisateur, qu'ils soient D Lynch ou B DE Palma ou M Scorsese font des films  tels qu'on peut les voir, c'est en partie grace a Godard et ses copains! Pourquoi?? Parce qu'avec la nouvelle vague comme avec les films du DOGME ( Je te conseille d'aller voir Festen ou Les Idiots de L VON TRIER) comme avec les films de KECHICHE, on a enfin du cinéma vivant( au sens humain et  réaliste, proche du monde tel qu'il est pour de vrai). Qui plus est c'est du cinéma qui ne ce contente pas de ressasser les mêmes techniques (certes sa marche et les films de Besson sont tout a fait honorables) mais qui au contraire est dans l'invention permanente. Alors oui faire improviser des acteurs non-professionels sa peut sembler du nimporte quoi, mais c'est aussi ces personnes la qui vont jouer de la manière la plus réaliste, la plus touchante qui soit. Puis tu dis que ce cinéma est recroquevillé vers soit même..je pense au contraire qu'il est beaucoup plus tourné vers l'avenir que des films comme Angel A qui eux , ne risquent pas d'être tournés vers l'avenir puisqu'il n'innove en rien et fait juste rechauffer des recettes et techniques vieilles comme le cinéma.Alors certes sa divertit et sa change de son train train........


    Mais est-ce que le cinéma c'est voir des aneries , ou des pseudo "réflexions sur la vie " pensés par des gens qui ne pensent qu'a une chose c'est faire des entrées , avec pub et acteurs "bankables" a l'appui??Ou est ce que c'est filmer la vie c'est a dire des gens ordinaires  qui parlent comme toi et moi dans des univers quotidiens et avec des histoires ou il se passe autant de miracle que dans la vie c'est a dire très peu???


    Alors après c'est sur on peut se demander qu'est ce qu'on fait la, si on va seulement au cinéma pour se laver les neurones ou si y va aussi pour se questionner, pour ressentir des émotions et vivres des situationsque beaucoup vivent.Quand a la durée du film.....moi je pense que faire ce film en 1h aurait été vraiment dommage.....Parce qu'ici quand Kechiche fait s'ennuyer les spectateurs c'est pour que l'on soit dans le même état de nervosité de stress que ses personnages. C'est la toute sa force, on vit , on ressent exactement ce que ressentent les personnages et si les personnages sont mal a l'aise et s'ennuient a la fin nous aussi et cela ne fait que renforcer l'histoire.


    Mais si un bon film signifie pour toi de l'action a n'en plus rien signifier..alors chacun son cinéma mais je pense rien perdre en prenant La graine et le Mulet face au films "fleurons" Fr tels qu'asterix et les JO......

  • Bung

    27/02/2008 à 10h42

    Répondre

    J'ai bien lu deux ou trois aberrations dans ces avis, mais le courage me manque...

  • Anonyme

    28/02/2008 à 11h38

    Répondre

    Mrci ! merci de sortir une critique sortant du flot de bonne conscience entourant ce film ! J'en sors : c'est un navet absolu, mal joué, mal filmé, mal monté, c'est du vent, du rien, du cinéma de phraseur. Au bout de dix minutes je savais déjà que rien, absolument rien ne m'intéressait.Je me fichais de ce qui allait bien pouvoir arriver à ces gens, j'en avais marre d'entendre répéter jusqu'à six fois dans la même scène la même phrase anonnée par le même acteur.


    Un massacre de pellicule, une nazerie, un navet. Et du navet dans le couscous, c'est une faute grave.


    Alors que j'étais allé voir Juno la veille, lui aussi basé sur la vie quotidienne, autour d'une histoire pas si originale, mais bien joué, bien écrit, bien monté, joliment illustré musicalement, un vrai bonheur de succès public mérité. Oubliez 'La graine et le Mulet', c'est un non  film : allez voir Juno, c'est du cinéma.

  • Anonyme

    28/02/2008 à 13h27

    Répondre

    Ca pique les yeux les âneries...


    Le courage me manque pour partir en croisade. 

  • riffhifi

    28/02/2008 à 15h01

    Répondre

    On ne sait pas si tu veux partir en croisade pour ou contre le film, mais parler d' "âneries" au sujet de La graine et le mulet est drôlement approprié

  • Anonyme

    02/03/2008 à 00h46

    Répondre

    Euh dans le film le mulet c'est du poisson .

  • riffhifi

    02/03/2008 à 01h27

    Répondre

    Oui, ça j'avais compris, mais bon, par amour de la répartie à la con ...

  • Anonyme

    04/03/2008 à 16h42

    Répondre

    Juste pour répondre sur le fait que j'aime les films d'"actions". Je vais faire simple: la plupart des films d'actions me navrent, et je ne vois pas en eux de grands films. Maintenant, pour préciser mon point de vue, j eprendrai un exemple : "honky tonk man "de clint eastwood. Ce film raconte l'histoire d'un chanteur de blues shooté qui part faire une audition et traverse pour cela une amériuqe profonde très profonde. Ce film est un chef d'oeuvre, parle des amércains moyens, d'une amérique qui n'est pas l'amérique "hollywoodienne", la californie ou autre, et te décrit avec une verve et une mestria incroyable les difficultés des gens qui vivent dans le besoin. Mais il le fait sous l'angle de ce chanteur paumé et drogué, et c'est brillant. Voilà. Dans "Million dollar baby", clint eastwood aborde le même thème. Après, j'ai été surement trop virulent sur la nouvelle vague. La seule chose qui me sidère, c'est de voir que des de palma, scorsese, ou autres ont tiré les leçons des questionnement soulevé par ce bouillonnement culturel, et que le cinéma français ne les tire pas comme ils l'ont fait, alors qu'il en est le précurseur... Et pour moi la non envie de faire du flom visuel en est la première raison. On ne peut pas au cinéma, voilà ce que je pense, raconter une histoire sans poser de point de vue, voilà, on peut en poser plusieurs, plus un filme en pose et de manière intelligente, plus il est riche. Mais il faut un point de vue..Et la réflexion sur l'image et les plans est très importante à mon avis. Tout le cinéma de De palma traite de ça, voilà, et y a rien de plus constuit que les films de De palma. Juste pour préciser. Que le cinéma français vante le néant de ce film, l'abscence totale de point de vue, la non réflexion et la non construction, ça me flingue c'est juste ça que je dis....


     

  • nazonfly

    04/03/2008 à 17h07

    Répondre

    Ah ouais mais forcément si tu prends Million Dollar Baby comme référence...

  • Anonyme

    04/03/2008 à 17h12

    Répondre

    je susi désolé j'ai pas été voir astérix, et j'irai pas le voir....


    Je dis juste que j'en ai marre de voir du film nombriliste, j'en ai marre de voir du film sans point de vue, parce que trop  introspectif, élitiste à souhait que nous sort le cinéma français depuis des plombes.....J'aimerais voir de grands thriller français, de grands films de guerre français, de grands films d'aventures français. J'iamerias que ce cinéma nous ouvre un imaginaire autre que la mère de famille dépressive, les vaudevilles dépressifs et nombrilistes. On a pas la culture en france de la rentabilité alliée à de la qualité, voilà. Et c'est parce que de toute manière, on ne soutient pas les réalisateurs qui osent les deux....Les critiques les déboitent, détruisent leur films et surtout marginalisent ce type de cinéma. Ce qui fait que les acteurs se trounent vers la comédie ou les franchises. Mais c'est le néant entre le film indépendant et les franchises à la française....C'est ça qui me sidère. Qu'on ait pas réussi à faire un platoon de la guerre d'algérie, ici en france, je comprend pas. Et les derniers films noirs qui avaient de la classe datent des années 80 70. Cette critique que je fais, c'étiat celle d'henri verneuil. Il n y a pas de  place pour du cinéma viseul en france. Je caricature, je prend un point de vue extrême, d'accord. Mais ce point de vue a le mérite d'exister, parce que franchement, je trouve qu'on s'est foutu de la gueule des spectateurs aux césars, voilà....


     

  • riffhifi

    04/03/2008 à 17h23

    Répondre

    Qu'on ait pas réussi à faire un platoon de la guerre d'algérie


    Alors là, je m'insurge : tu as vu L'ennemi intime ? Je t'en parlerai quand on se verra  (batman est l'ami avec qui j'ai quitté la projection de La graine et le mulet).

  • Anonyme

    04/03/2008 à 17h26

    Répondre

    mon film référence de clitn eastwood, c'est "honky tonk man", pas million dollar baby. Mais bon.... Oui, dsl si on doit comparer le meilleur du film américain, qu'on prime là bas, au meilleur du cinéma qu'on prime ici... Bon,ben voilà on peut prendre million dollar baby, mais bon j'ai pas parlé des frères coen, ou de "there will be blood "pour être plus actuel. L'ennemi intime a pas reçu grand chose, cette année. dsl, j'ai le droit de pousser un coup de gueule....Le cinéma français avait l'occasion de marquer le coup, ben non...

  • Anonyme

    04/03/2008 à 17h28

    Répondre

    il a le mérite d'exister l'ennemi intime putain!m!! merde cette guerre a marqué la frnace, ses conscience encore maintenant elle a un impact. ce film là aurait du recevoir des récompenses.....J'arrête, j'ai poussé mon coup de gueule

  • riffhifi

    04/03/2008 à 17h35

    Répondre

    Ah mais je suis bien d'accord avec toi, l'ennemi intime aurait mérité plus de reconnaissance. Mais faisons fi des Césars et tâchons de promouvoir à notre niveau le cinéma qui nous paraît bon

  • Anonyme

    04/03/2008 à 17h37

    Répondre

    dsl à tout le monde, j'aurais peut-être pas du écrire tout ça...Mea culpa. Mais cette cérémonie des Césars, cétait trop tentant...Sur la guerre d'algérie, je dirai juste qu'il est dommage que le cinéma frnçais ne la regarde que maintenant, mais bon, il est jamais trop tard...Je dirai plus rien sur ce forum, dsl...

  • Anonyme

    04/03/2008 à 17h46

    Répondre

    dernière illustration et après j'arrête. Quand on voit que TF1 a racehté les droits de la série "les experts" série très léchée visuellement, très forte, je trouve, je trouve vraiment classe, et que la version française qui en est tournée, ressemble un "julie lescaut", je suis désolé, on a l'illustration qu'une grande partie des cinéastes français d'aujourd'hui ont été coulés dans certain moule, qui n'est pas celui du cinéma visuel. Tout a été manqué dans cette adaptation, tout. toute la force de la série en version américaine a été manqué, parce que les mecs qui filment cette série, restent dans le nombrilisme, les dialogues à n'en plus finir, qu'ils pensent qu'il faut toujours poser les personnages par des dialogues de grandes envolées lyriques, alpors que certains plans simples rendent dix fois mieux et plus que tous les dialogues du monde. Ils ne voient pas la force de l'image... Voilà.... C'était peut-être un mauvais exemple, mais bon....


    L'émission "faites entrer l'accusé" est mieux réalisé que la version. Elle a des moyens, ça se sent, c'est pas une question d'argent, juste une question de ce qu'on veut faire...Et du coup, dans un thriller,j trop de dialogues, pas assez d'images, ça endort....


     Vraiment là j'arrête, dsl pour tout le monde....

  • Anonyme

    07/03/2008 à 10h34

    Répondre

    J'aime bien aussi cette émission (Faîtes entrer l'accusé).


    Elle sent bon le polar, le cuir et le cigare. La lumière est vraiment bien exploitée, la musique enveloppe parfaitement le thème et bien sûr, le traitement des affaires est toujours impeccable.


    Dommage qu'elle soit si tardive.


     


    Pour ce qui du film, lire autant de mauvaises critiques et d'avis m'encourage à...  économiser une entrée de cinéma.

  • Anonyme

    08/03/2008 à 18h36

    Répondre

    je te le fais pas dire. C'et pas une question d'argent le traitement de l'image, à mon avis. Le cinéma japonais a un visuel assez extraordinaire. C'est une question de ce qu'on veut faire. Et cette émission le prouve. Avec peu de tune, ils ont un rendu visuel extraordinaire. tu Toses un type dans un bar, tu met de la bonne lumière et t'as une ambiance...Voilà, c'est fou....Que des gars aies pas compris ça, ça me rend fou....

  • Anonyme

    26/02/2009 à 12h00

    Répondre

    Un cérémonie des césars a oublier ... Le cinéma francais est mort ! Vive le cinéma Francais !!!

  • Anonyme

    07/11/2009 à 11h07

    Répondre

    Tant de recompenses  pour un fim  bien joué  certes  par  SLIMANE et  RYM  mais que de longueurs pour  une histoire qui se termine  en devinette!!!!!!cette course     aux  02  roues     donne  une impression   de remplissage    ....tandis que  la   danse  (un peu  provocante    ds le fond )et  la decision  de  LATTIFA    de   rattrapper  les  frasques du fils frivole   nous laissent  sur notre fin      sans fin!!!!!!!plutot  deçue        en definitive  tandis que    j'etais  de tout coeur  ds la peau de ces personnages      dommage!!!!!!!!!!!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques