7.5/10

Goodbye Bafana

La vie de Nelson Mandela est-elle bien connue ? Que peuvent dire les jeunes générations sur cet homme et sur l'apartheid, aboli il y a seulement 17 ans ? Sûrement pas grand-chose si ce n'est quelques grandes généralités. Certes, ce n'est pas Goodbye Bafana qui en apprendra plus sur cette page d'Histoire mais il permet au moins de se replonger au coeur de cette sombre période et d'en voir un aperçu de l'intérieur.

A l'instar du Dernier roi d'Ecosse, Goodbye Bafana n'aborde pas le sujet principal de front mais de façon dérivée, à travers la vie de James Gregory, geôlier du futur Président de l'Afrique du Sud, et auteur du livre dont le film est adapté. On suit donc le quotidien de ce gardien de prison et les 24 années d'une relation complexe qui évoluera au fil du temps. A la fois séduit par le charisme et les paroles de cet homme de paix mais aussi contraint de respecter sa hiérarchie et le pouvoir, James Gregory sera toujours tiraillé par cette opposition propre à son pays.

Ici, pas d'action, de moment de bravoure ou de suspense incroyable, mais une histoire d'hommes et de vie, celle d'un Africain du Sud perdu dans ses valeurs et ses croyances. En suivant sur une vingtaine d'années la famille de Gregory, on jette un oeil sur ce pays frappé par un racisme extrême où les mentalités évoluèrent peu à peu. Il ne faut pas chercher à voir un film sur Nelson Mandela ni sur la situation politique de l'époque mais bien une histoire d'amitié et de respect écrasée par le poids de la société. Sobre et poignant, Goodbye Bafana est d'abord porté par des acteurs impeccables, Joseph Fiennes et Diane Kruger en tête. Dennis Haysbert (le président David Palmer dans 24) se montre également à la hauteur bien que son rôle soit un peu réduit et monocorde (il faut dire qu'il n'y a pas grand-chose à faire en prison). On pourra en revanche reprocher d'être passé complètement à côté de la politique, facteur ô combien important pour saisir l'évolution du sort de Mandela.

Goodbye Bafana n'est pas un film sur l'Histoire avec un grand H mais sur la relation ambiguë de deux hommes que la société séparait. Joliment filmé et sans temps mort, vous pouvez vous laissez tenter par l'apartheid, sur grand écran bien sûr.

A découvrir

Big Movie

Partager cet article
A voir

Dead Meat

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Umbriel

    01/08/2007 à 00h39

    Répondre

    Un très beau film sur la relation entre Mandela et son geollier. Beaucoup de scène vraiment intéressante, où comment du bourrage de crâne (les noirs sont inférieurs) peut "miner" une nation complète. Les rares scènes de l'Apartheud sont vraiment violentes et rappelle la triste réalité des événements.


    Les acteurs n'ont pas besoin d'en faire des tonnes, c'est le sujet du film qui porte un peu le film. Ca reste un film touchant, émouvant et très intéressant d'un point de vue historique.  

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques