7/10

Good morning England

Une bande de disc-jockeys pirates inonde l'Angleterre de bon vieux rock à partir d'un bateau en mer. Ça donne envie de balancer un "fuck" retentissant.

Quand le spectre de la crise qui semble prendre une consistance de plus en plus menaçante est agité à tous bouts de champ, que le sida est déjà passé par là et que le retour aux vieilles valeurs morales et au politiquement correct semble être de mise dans le monde entier, on s'inquiète.
C'est alors que surgit Good morning England où une bande de mecs vit sur un bateau pour s'adonner à son hobby préféré : diffuser de la musique rock sur les ondes, et ceci en toute illégalité. Les disc-jockeys sont de véritables stars, certains se payant même le luxe d'être poursuivies par les avances de groupies venues passer un moment à bord.
Le conservatisme incarné
Le conservatisme incarné
Entre insouciance folle, passion délirante et luxure assouvie, la fin des années 60 semble libre, débridée et prometteuse. Pourtant, l'état anglais ne voit pas d'un bon oeil cette radio rock qui échappe à tout contrôle. Kenneth Branagh campe ainsi à merveille un ministre détestable qui ne semble vivre que pour l'annihilation du rock, genre qu'il exècre par dessus tout pour son côté rebelle et libérateur, capable de tout pour venir à bout de la moindre note un peu trop saturée ou colorée.

Richard Curtis aurait certainement pu se contenter de filmer la vie à bord de ce bateau d'ondes pirates, les combats de coqs et les petites histoires de cul ou d'amour fournissant déjà assez de grain à moudre. Cependant, la menace perpétuelle de l'intervention de l'état grand-breton ajoute une tension dramatique telle que la petite vie insouciante de la tribu rock semble d'autant plus éphémère et urgente. On sait comment tout cela va finir, mais on ne veut pas se l'avouer, espérant jusqu'au dernier instant que l'histoire puisse être réécrite, entraînant de fait une déformation spatio-temporelle qui nous ferait vivre un été frivole et une vie plus vaporeuse, bien à l'abri des politiques répressives et castratrices.

La mode change...
La mode change...
C'est peut-être donner beaucoup trop de consistance au film de Curtis qui, en dehors de cette perception certainement particulière, promet seulement de rire à des situations absurdes et à des clichés rock à tendance hippie. De la bonne humeur ne cesse de se dégager de l'ensemble, nous permettant, au minimum, de passer un bon moment bien à l'abri derrière un voile d'idéalisme. Et c'est déjà pas mal.

A découvrir

17 ans encore

Partager cet article
A voir

Roi Lion (Le)

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

8 commentaires

  • Anonyme

    11/05/2009 à 14h54

    Répondre

    film trop long(2h15)ou tout est dans la caricature ,juste interessant pour les jolies couleurs de l'epoque(vetements),sinon,c'est une pitrerie infantilisante (à pretention subversive)qui trouve des fans dans tous les sujets se passant en dessous de de la ceinture(il y a bien longtenps que le cul n'est plus subversif,maintenant la c.i.a subventionne certaine radio libre pour remonter la reputation des usa a travers le rock 'n'roll),des menageres niaises collées a leurs radios comme à un messie,et ça danse en groupe!,et ça pleure en groupe,et ça rigole en groupe comedie melo collante qui utilise la musique du film sans prise de risque,cats stevens,les stones,les kinks ,beatles,et pas les music machine,les sonics,les monks?de plus une fin de film completement debilly happy end raté!!

  • Anonyme

    16/05/2009 à 23h23

    Répondre

    Vous devez faire partie des c.ls serrés dont parle le Comte pour être aussi rabat-joie.Que vient faire la CIA dans ce commentaire?C'est un film génial , inventif et qui parle de la jeunesse qui a dû vous échapper.

  • KaSuGayZ

    04/06/2009 à 17h34

    Répondre

    Le film est sympa mais très, très creux.

  • Umbriel

    22/06/2009 à 11h15

    Répondre

    Comédie sans prétention si ce n'est de faire passer un bon moment...


    Certains passages sont particulièrement excellents, même si déjà dans la BA (que je n'avais pas vu heureusement). J'ai trouvé le temps un peu long au début, puis, ça s'enchaîne un peu plus rapidement dans la deuxième partie !! Heureusement d'ailleurs.


    Pour finir, le film n'apporte rien, mais il distrait, c'est déjà pas mal  

  • nazonfly

    01/07/2009 à 09h43

    Répondre

    Je suis plus ou moins d'accord avec les avis plus hauts. Le film n'a pas la prétention de changer le monde, il n'apporte rien. Mais quelle bonne humeur, quel enthousiasme! C'est un film qui ne se prend pas au sérieux, comme malheureusement trop souvent. Un film de fan. Bref j'ai passé un superbe moment avec de la musique plein la tête. Les personnages sont vraiment très bons, notamment le très pince-sans-rire capitaine joué par Bill Nighy, et ça fait plaisir de voir Brannagh ou le mec de Shaun of the dead (Nick Frost).

  • nazonfly

    01/07/2009 à 09h51

    Répondre

    Pour la peine, je mets même un coup de coeur!

  • Anonyme

    29/09/2009 à 16h29

    Répondre

    GREAT

  • Anonyme

    15/12/2009 à 09h55

    Répondre

    Completement d'accord avec toi , Julius . A part quelques bons moments ou notes d'humour éclair , dilués dans un tres long clip , la tendance est à l'ennui .   je note au passage qu'il n'y a pas beaucoup d'émotion . Il y a quelquechose d'indigeste dans ce film , qui hésite à en faire trop ou pas assez , et qui choisit finalement la tiédeur sans risque , absolument pas subversive ! Et cela se voit à l'image !!!  Voila le problème !! L'égocentrisme fou et la dépravation des dj sur le bateau , rien que ça , c'était un sujet en or !  


     

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques