2/10

Ghosts of Mars

« Oh, s'il te plaît John Carpenter, raconte moi une histoire ! » « Et bien, ça se passe sur Mars, dans le futur, y a une colonie possédée par des esprits maléfiques et meurtriers qui décapitent tout le monde, y a aussi des flics qui doivent récupérer un prisonnier, et ils se battent tous, ça pisse le sang, ça gicle, c'est génial! »

Troisième volet de la trilogie « Navets sur Mars », après Mission to Mars (et ses extraterrestres-qui-créent-le-monde), et Planète Rouge (et son « j'emmerde cette planète »), voici Ghost Of Mars de John Carpenter qui voit rouge et qui éclabousse de partout sans se préoccuper de rien. Une belle blague cinématographique qui n'est pas sans nous faire penser à un certain Battlefield Earth.

Donc, plantons le décor. On est sur Mars, y a plusieurs colonies, et y a un petit détachement de flics qui doivent escorter un prisonnier dangereux d'un ville à une autre. Seulement voilà, des esprits ont possédé les gens de la ville et s'amusent à massacrer tout le monde. Quand je dis massacrer, entendez coupages de tête, amputations de membre, masques de beauté en peau, etc. Les prisonniers non-contaminés et la flicaille font équipe ensemble pour s'en sortir, à base de mitraillage en règle et bastonnade massive. Faut-il que je continue ? Car au-delà du scénario (j'vous jure, y en a un !) médiocre, des rebondissements à plat, des bastons générales, des séquences de mutilations, il y a... euh... bah rien. Même la réalisation ne suit pas. Effets de style ratés (fondus enchaînés d'une action sur la même action mais deux secondes plus tard dans le même plan), musique métal saoulante (qui en général annonce une grosse baston), et l'humour drôle (à base de doigts coupés), on commence à se demander s'il ne vaudrait pas mieux rester chez soi pour savoir si Jean-pascal s'est épilé aujourd'hui (non).
Bienvenue. Bienvenue dans un nouveau monde tout rouge avec des gens qui sont tous rouges à l'intérieur aussi. Et c'est comme cela que vous voyez l'avenir, vous ? (Non, Orange !).

A découvrir

Chevalier

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • grouiky

    30/06/2003 à 00h00

    Répondre

    *

  • Boddah

    22/08/2003 à 00h01

    Répondre

    Un vrai navet de film de série B, les ghost tant attendu ne ferait pas peur à un gamin de 8 ans et le scénario est vraiment trop nul. bref, j'appelle ca une bouze et une perte de temps pour ceux qui le regarde.

  • Anonyme

    30/08/2003 à 00h02

    Répondre

    Je ne suis sincèrement pas daccord avec l'avis général qui semble se dégager ici. Ghost of Mars est une véritable réussite dans la plus pure tradition john carpenter. C'est de la série B : faible budget, certains acteurs qui jouent mal, du bourrin mais il y a un tel talent, une telle maitrise c'est proprement hallucinant.

    Enfin un produit qui ne soit pas pour tout public : des dialogues au couteau, des personnalités qui sorte de l'ordinaire harlequin et un bourrinisme crescendo bien maitrisé au thème musical parfaitement accordé.

    Au niveau scénaristique on fonctionne en deux temps à la manière d'une nuit en enfer et quand on a plus de personnages à faire mourir ou en sort trois nouveaux venus de nulle part.

    Non c'était résolument un grand film.

  • Anonyme

    31/10/2003 à 00h03

    Répondre

    c'est bel et bien un gros navet, on sent venir les coups à 3km, les décors sont nazes, les acteurs aussi, le scénar vaut pas un clou ... on pourrait se marrer tellement c'est naze - mais non.

  • ultraviolence

    14/11/2003 à 00h04

    Répondre

    Ha la la, Carpenter est un incompris complètement sous estimé. Ghost Of Mars est tourné comme western martien (il faut savoir qu'il est un grand admirateur de john Ford). C'est une série B mais de grande classe, les personnages ne sont pas les stéréotype que l'on a l'habitude de voir avec ce genre de film, on sent sur le héros planer l'ombre de Snake Plissken. C'est simple, ça va droit au but mais bon dieu que c'est bon. Quand à la comparaison avec Battlefiel Earth, bein voyons, je crois que je ne l'avais encore vu nulle part même dans les pires feuilles de choux.

  • Anonyme

    21/02/2004 à 00h05

    Répondre

    L'un des plus mauvais films de John Carpenter.

    Quelques fois divertissant, parfois drôle (le gars qui se coupe le doigt en voulant ouvrir une boîte de conserve), jamais effrayant, souvent ridicule (les gars qui se shootent à l'oxygène et toutes ces conneries...).

  • Kyrdes

    13/10/2005 à 17h42

    Répondre

    Je tombe par hasard sur ce forum la, terreur, on critique violement un film que j'adore. Pourquoi j'adore ce film? Il est a lecture multiple, come dirait Shrek, ce film est comme un oignon... J'ai le sentiment que vous n'avez vu que la pelure, le film de serie B a 2 sous et rien du reste. En vrac, car j'ai peu de temps ce soir, il y a :

    - Le fait que les heros soient volontairement "too much" car Carpenter critique la societe americaine a travers eux (moi vois, moi tire), le fait que ce soit le bad boy et la "bad cop" (trop clean pour etre reellement clean, elle se dope) qui s en sortent a la fin est un pied de nez.

    - L'image tres originale de la femme dans ce film, mars etant une societe matriarcale mais qui est en contrepied (fascisme), cette mise en abime sert a faire ressortir ce qu est la societe americaine (pronant la liberte "forcee" -> paradoxe)

    - Enfin, comme l'a deja dit qqn ici, ce film est un western. Pourquoi? La encore, Carpenter s'amuse avec les codes de la societe US : les gentils cowboys s'allient avec les bandits pour lutter contre les mechants indiens. C'est extremement sarcastique! Surtout qd un des persos dis un truc du genre "Ils doivent comprendre que ce n'est plus leur planete!" Il faut savoir que l extermination des indiens est avec l'esclavage, un des peches originel des USA, l'amerique a du mal a vivre avec ca, et Carpenter appuie justement la ou ca fait mal.

    -Encore un point, les voleurs sont tous noirs ou latinos... Et les gentils sont tous blonds, beaux, etc... Je vous laisse tirer les conclusions.

    Bref, ce film n'est ni un film d'action, ni de science fiction, c'est un film tres politique qui denonce le sexisme, le racisme et la xenophobie rampante dans la societe americaine. Ressortez le DVD des oubliettes

  • Wax

    13/10/2005 à 18h09

    Répondre

    Intéressant point de vue! C'est vrai que ce film m'avait laissé une impression assez mitigée. Cela dit j'avais apprécié le choix de la société matriarcale, original comme tu le souligne.
    Néanmoins, le fait est que ce contenu était occulté par une réalisation relativement plate et un coté bourrin/action movie qui, s'il est toujours plus ou moins présent chez Carpenter, déservait pas mal le propos.
    Mais ton post m'a donné envie de le revoir!

    Concernant le western, tu as tout a fait raison, surtout que Carpenter à toujours été fasciné par ce genre et s'en réapproprie souvent les codes. Assaut était un remake déguisé de Rio Bravo, Vampires y fait référence de manière assez évidente, également les choix de réalisation comme l'utilisation du cinemascope.

  • gyzmo

    13/10/2005 à 18h53

    Répondre

    Kyrdes a dit :
    ce film est a lecture multiple, come dirait Shrek, ce film est comme un oignon... (+ TOUT LE RESTE QU'EST TRES BIEN VU !)

    excellent, Kyrdes !

    ça fait plaisir de lire des internautes qui vont parfois au fond des choses et ne s'arrête pas à une première impression pas assez pertinente ! je n'aurai pas su aller aussi loin que ton développement, mais il est vrai que Carpenter est un cinéaste qui mérite autre chose qu'un visionnage au premier degré. le monsieur est un vrai critique de la société américaine, la plupart de ses films en témoignent (voir le dossier inspiré de Lestat sur ce réalisateur ) et son Ghost of Mars n'échappe pas à cette particularité importante dans un ciné hollywoodien qui nous casse les castagnettes avec ses idées reçues...

    vraiment bien vu !
    moi aussi, tu m'as donné envi de le revoir !
    (je suis pas top fan de l'esthétisme de ce film-là pourtant^^).

  • kou4k

    13/10/2005 à 21h17

    Répondre

    moué.... on compte aussi le scénar pitoyable et les prestations des acteurs innomables... la réalisation, etc...
    même au second degré, j'ai eu du mal.
    c'est une critique de la société, assez vive(je vais le revoir aussi pour déceler les petits points que je n'avais pas apperçus ), mais, pour moi, ca reste un tres mauvais film .

  • Anonyme

    28/10/2007 à 19h43

    Répondre

    Une légère ambiance
    angoissante avec une touche de suspense et des scènes de vas y que je mitraille
    à gauche et a droite sur des « martiens » gores, voici le maigre
    constat affligent  de Ghosts Of Mars. Un scénario
    simple sans se tirer les cheveux qui n’apporte rien de nouveau à la catégorie
    et on ne s’étonne pas du pourquoi il a fait un bide à sa sortie. Dans un genre
    virus qui s’empare des gens et les changent en affreux tueurs sans cervelle,
    moins bon et moins jouissif qu’un Land Of The Dead mais la présence seul de
    Jason Statham justifie la vision de ce film. Seul point positif : une
    musique de film appréciable et des décors et costumes originaux. Je lui donne
    la note de 2.5 sur 6 (système de notations Suisse..lol).

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques