Gerardmer 2006

C'est reparti pour un tour !
Du 25 au 29 janvier 2006 se tiendra la treizième édition du Festival de Gerardmer, malgré les rumeurs qui voudraient le voir revenir à Avoriaz. L'horreur asiatique a toujours le vent en poupe, puisque le président du Festival sera cette année Hideo Nakata (Ring, Dark Water).

Un Festival placé sous le signe thématique de la Superstition, ce qui vaudra une belle retrospective :
- Le Chat Noir, de Edgar G. Ulmer, superbe film mettant face à face Boris Karloff et Bela Lugosi
- Vaudou et Rendez-vous avec la Peur , deux classiques de Jacques Tourneur
- Simetierre, le triste drame-zombie de Mary Lambert, adapté de Stephen King

A cela s'ajouter une nuit Masters Of Horror, avec les segments de John Carpenter, Tobe Hooper et Joe Dante , ainsi qu'une Nuit Vendredi 13, avec les deux premiers opus et le rigolo Jason X.

Rayon ouverture, ce sera la belle Kate Beckinsale qui montre les crocs dans Underworld 2, la cloture sera assurée par les bestioles génialement gores des Happy Tree Friends (!) et pour les avants-premières, Sheitan, The Sadiest Music in the World (dernière oeuvre de l'atypique Guy Maddin), Boggeyman (production Sam Raimi) ou le remake de Fog, ce dernier ayant fait un tel four aux USA qu'il n'est plus envisagé qu'en direct to video chez nous.

Compétition Officielle :

ALLEGRO (Danemark, Christoffer Boe )

FRAGILE (Espagne, Jaume Ballaguero - l'angoissant La Secte sans Noms-)

THE HEIRLOOM (Thailande, Leste Chen )

HOSTEL (Etats Unis, Eli Roth -l'evildeadesque Cabin Fever)

ISOLATION (Grande-Bretagne/Irlande, Billy O'Brien)

NOUVELLE CUISINE (Hong Kong, Fruit Chan -ni plus ni moins que la version longue du segment éponyme de 3 Extrèmes-)

REEKER (Etats-Unis, Dave Payne)

THE RED SHOES (Corée du Sud, Kim Yong-gyun)

WOLF CREEK (Australie, Greg McLean )

http://www.gerardmer-fantasticart.com/

Partager cet article

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • schiste

    30/01/2006 à 00h03

    Répondre

    hostel Il a meme pas dis qui etait le producteur... c'est un gars pas super connu mais je paris qu'un jour il sera mondialement célébre et qu'il sera président du festival de Cannes... Quentin... Tarentino...

    Et dire que j'en connais qui travail a cote et vont pouvoir y aller...

    Enfin comme d'hab ca promet d'etre bon

  • Lestat

    30/01/2006 à 12h57

    Répondre

    J'en avais deja parlé dans le sujet éponyme...D'ailleurs pour mémoire, Cabin Fever a été produit par Lynch. Avec tout le bien que je pense de Tarantino, je préfère m'attarder sur les réalisateurs que les producteurs qui n'assurent finalement que la partie financière.

  • Aen

    30/01/2006 à 14h21

    Répondre

    Lestat a dit :
    (...) les producteurs qui n'assurent finalement que la partie financière.


    Malheureusement, la réalité c'est qu'ils ont un impact non négligeable sur le produit final. On pensera par exemple au fameux "cut to money" des studios hollywoodiens.

  • Lestat

    30/01/2006 à 14h30

    Répondre

    Oui, pour avoir un classement suscpetible d'attirer plus de monde (PG 13). Mais bon, là le studio c'est Lion Gates -les deux Saw, Cabin Fever...-, ils font pas trop de concessions.

    Après, ça dépend des studios. Pour Cursed, Wes Craven a pas mal galéré avec Dimension. Au point qu'il a filé chez Dreamworks. Le dernier Romero quand à lui, produit chez Universal, est resté R Rated, il n'y a "que" 4 minutes qui ont sauté.

  • Lestat

    30/01/2006 à 16h52

    Répondre

    «Isolation» (Grand Prix et Prix de la critique internationale) de Billy O'Brien

    «Fragile» (Prix du Jury et Prix du Public) de Jaume Balagueró a raflé la totalité des prix dans les catégories réservées aux long-métrages.

    «Nouvelle cuisine» de Fruit Chan a été salué par une mention spéciale dans la catégorie du Prix de la critique internationale.

    http://www.imedias.biz/

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques