Gérard Oury s'en va en vadrouille (RIP)

Monsieur Gérard Oury est mort à son domicile de Saint-Tropez, à l'âge de 87 ans.
Comédien de théâtre et de cinéma puis réalisateur de grands films populaires devenus des classiques, il aura été l'un des artisans de la comédie à la française avec de grands maîtres du rire tels que Louis de Funès, Bourvil et Fernandel qu'il rejoint désormais au Panthéon zygomatique.
Que ce soit les grands-parents, les parents et les enfants, tous se sont bidonnés au moins une fois sur l'un de ses films multirediffusés: Le corniaud (1964), La Grande Vadrouille (1966), La Folie des grandeurs (1971) et Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) avec son comparse inséparable Louis de Funès ou encore Le cerveau (1969) et L'as des as (1982) avec Belmondo. Ce fut un des rares qui réussit à réunir toute la famille devant des franchoullardises.

Il sera inhumé dans le caveau familial au cimetière du Montparnasse à Paris, lundi prochain.

Soirées-hommage:
*Ce soir (jeudi 20 juillet), France 3 rediffusera deux de ses films: La Carapate (1978) réalisé par G. Oury avec Pierre Richard et Victor Lanoux et Le miroir à deux faces (1958) d'André Cayatte avec Gérard Oury (acteur), Michèle Morgan et Bourvil.
*Dimanche prochain (23 juillet) à 20H50, TF1 déprogrammera San Antonio pour diffuser L'as des as (1982) de G. Oury avec Bébel et Marie-France Pisier.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques