• Parasite, ou l'art de la rupture de ton

    C'est la palme d'or de cette année, Parasite de Bong Joon-ho. Une palme saluée d'une manière générale par la critique, et il y a de quoi. Ici on va essayer d'en parler sans spoiler, parce qu'il s'agit typiquement du film qu'il ne faut pas dévoiler sous peine de gâcher une bonne partie du ressenti, voici pourquoi. Lire la suite

  • Suspiria de retour en 2018 sans Argento

    Il faut être sacrément courageux pour proposer un remake du Suspiria de Dario Argento tant le film est à part dans le monde des films d'épouvante. Mais il y a toujours des fous pour tenter l'impossible. Lire la suite

  • Bohemian Rhapsody

    À défaut de raconter Queen à travers leurs albums successifs, Bohemian Rhapsody célèbre la musique de Queen à travers l'histoire de son groupe. Clairement fait par de vrais fans, le film sait épouser les rythmes entraînants de leurs débuts, donner vie aux paroles quasi-niaises de leurs chansons les moins héroïques et le souffle épique de leurs meilleures compositions. Lire la suite

  • Le Petit Prince version 2015

    Adapter un chef d'oeuvre comme Le Petit Prince est un pari vraiment casse-gueule. Mark Osborne s'en sort pourtant vraiment bien. Critique d'un film d'animation réussi. Lire la suite

  • Victoria ou la nuit berlinoise

    À peine sortie de boîte de nuit, la jeune Madrilène Victoria est entraînée dans une histoire rocambolesque dans les rues nocturnes de Berlin sous la forme d'un long plan-séquence de 2h14. Lire la suite

  • Winter Sleep, tentative de critique

    Encore une palme d’or qui ravira les détracteurs du festival de Cannes. Un film d’auteur turc d’une longueur extravagante: parfait argument pour ceux qui accusent chaque année le jury de se regarder leur élitiste nombril et de ne proposer que des films innaccessible au commun des spectateurs. Mais en dehors de ces considérations, que penser de Winter Sleep? Lire la suite

  • À mort l'arbitre : Mocky contre les supporters

    Les supporters sont tous des idiots, Jean-Pierre Mocky le sait et se fait un malin plaisir à nous le montrer et le démontrer. On peut ne pas être entièrement d'accord avec lui. Lire la suite

  • 12 years a slave, sublime et inhumain

    Parfois, devant l'unanimité de la critique et du public, il faut se rendre à l'évidence. 12 years a slave est de ces films qui méritent cet accueil dithyrambique et nous allons voir pourquoi. Lire la suite

Populaires

Au hasard !

On aime critiquer les films, des plus intellectuels aux plus populaires. On adore parler de l'actualité du cinéma et la partager avec les cinéphiles.

Rubriques