4/10

Game of Death : le jeu en vaut la chandelle ?

Wesley Snipes revient pour jouer les héros dans un film d'action très standard, et donc très prévisible.

L'agent de la CIA Marcus est en mission sous couverture auprès d'un trafiquant d'armes, Smith. Alors que sa tâche arrive presque à son terme, quelques autres agents de la CIA décident de trahir leur organisation et de récupérer la fortune de Smith, qui parvient néanmoins à s'échapper in extremis grâce à Marcus. Victime d'une crise cardiaque, il est transféré à l'hôpital, où l'ennemi ne tarde pas à le rejoindre. Marcus devient la dernière ligne de défense…


DR.
Le problème avec Game of Death, c'est qu'il n'invente rien – pire que ça, il se complait dans le rétro au point de reproduire des situations abracadabrantesques qui sont difficiles à avaler aujourd'hui. Rien que le titre, racoleur à souhait, est un bon exemple de la faible consistance de ce produit voué à distribuer des balles et des torgnoles et rien d'autres. Oh, des Death, il y en a, soyez-en assurés, des violentes, des moins violentes, des non-méritées, de l'innocent qui mange le pissenlit par sa racine, c'est indéniablement la partie « pertinente » du titre. Par contre, aucune notion de Game, nulle part, même en cherchant bien, il suffit de toute façon de découvrir le résumé en ce début d'article pour se dire que le concept de jeu n'est qu'une entourloupe censée donner plus d'éclat à un film 100% conventionnel. Au milieu de tout ça, Wesley Snipes est le héros, il est agent de la CIA, il connaît les arts martiaux, il est intègre jusqu'au bout de ses doigts musclés, et il se fait trahir. En face : ses anciens collègues, qui vident leurs chargeurs sur un peu tout le monde dans l'espoir de filer avec un gros magot, avec à leur tête un gros dur évidemment féru d'arts martiaux (Gary Daniels, vous l'avez vu dernièrement dans Expendables). Ce dernier, dans la grande tradition des méchants d'action, envoie ses hommes un par un en leur lâchant un candide « va voir ce qui se passe », et s'étonne après de les retrouver morts au milieu du couloir. Et tout ce petit monde se tire dessus dans la non-joie et la non-bonne humeur avec des silencieux, quasiment pourvus de balles illimitées, faisant fi des pauvres figurants et rôles très secondaires qui seront les dommages collatéraux inconsidérés du film. Maintenant, si l'histoire et la crédibilité n'est pas votre priorité, Game of Death se montre sérieux quand il aborde ses scènes d'action, et sa réalisation parfois un peu cheap est loin d'être désagréable, malgré quelques fondus vraiment too much.

Un film d'action bas de gamme qui ne souhaite apparemment pas concurrencer les produits modernes. L'ensemble est un peu pauvre, sans grande ambition, et prévisible de bout en bout, mais devrait donner un peu de plaisir aux amateurs d'action brute.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques