A DECOUVRIR
9/10

Chrono Cross - Test

Ah, pauvre France. Quand on pense qu'ici on accueille les plus grosses déceptions et que les jeux du siècle ne passent pratiquement jamais chez nous. Chrono Cross fait partie de ceux-là. Seulement disponible en import ricain, il faut vraiment s'accrocher pour dénicher ces deux CDs, et mettre la main à la bourse.

Mais on peut dire que le jeu en vaut la chandelle. Chrono Cross est la suite du très célèbre Chrono Trigger de la Super Nintendo (lui aussi n'a jamais vu le jour traduit officiellement dans le pays des fromages qui puent). Dans ce premier opus, deux gosses se retrouvaient au milieu d'un noeud temporel et bouleversait le futur. S'ensuivait un long périple à travers différentes époques (dont la préhistoire, le futur, le passé proche...), où les héros rencontraient divers personnages (au nombre de huit) se joignant à eux, et découvrant la menace planant sur le temps et le monde entier. Le deuxième opus se passe une vingtaine d'années après. En allant chercher des écailles de dragons Komodo pour son amie Leena, Serge, un jeune garçon, tombe dans les pommes. Quand il se réveille, il s'aperçoit que personne ne se souvient de lui alors que ni le lieu ni l'époque n'ont changé. Pire, il apprend de la bouche de Leena qu'un jeune garçon de 7 ans lui ressemblant est mort noyé il y a 10 ans de cela...

Dans Chrono Cross, plus question de voyage dans le temps, vous évoluez à travers deux mondes parallèles. Serge se fera plein de nouveaux amis au cours de son voyage (si vous obtenez tous les personnages, vous pourrez choisir votre équipe parmi 48 alliés), mais aussi des tas d'ennemis. Le scénario est ici d'une rare ingéniosité, le jeu est graphiquement magnifique, tout comme les rares vidéos. Chaque personnage possède ses propres attaques, avec la possibilité pour certaines combinaisons de personnages de les mixer (double attaque et triple attaque), et j'affirme sans retenue que la musique est la meilleure jamais composée pour un jeu. On ajoute à ce tableau déjà élogieux une excellente idée pour le système de combat. Finies les barres de temps, et bienvenue à l'endurance et aux pourcentages. Le principe est simple. 7 points d'endurance au début d'un tour, à utiliser en une combinaison d'attaques (un coup faible prend 1 point, un moyen 2 points, et un fort 3 points). Plus le coup que vous portez est faible, plus il a de chances de toucher (indiqué en pourcentage de chances), et plus vous touchez l'adversaire, plus vous avez de chances de le toucher à la prochaine attaque (le pourcentage augmente).

Il faut environ 40 heures pour finir le jeu pour un joueur assidu. Cela peut paraître court, mais en fait le jeu n'est pas vraiment achevé. Il est en effet impossible d'enrôler les 48 personnages en une seule partie, et le scénario offrait plusieurs choix qui ont influé sur l'histoire. Alors le jeu revient au début du scénario, mais en laissant vos statistiques telles qu'elles étaient à la fin du jeu (vous devenez donc une grosse masse), en vous laissant la possibilité de rencontrer dès le départ le boss de fin. Selon le moment où vous irez le détruire, la fin sera différente (il y en a 11 en tout). Chrono Cross est une énorme bombe, le genre de jeu qu'on ne voit que tous les cinq ans. Je ne comprends toujours pas pourquoi les éditeurs ne prennent pas le risque de sortir un best-seller comme celui-là en France, mais peut-être qu'avec le temps ils apprendront qu'il y a énormément de fans de ce genre de jeux ici.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Makareu

    04/03/2004 à 00h00

    Répondre

    Rien à redire, un chef d'oeuvre. Graphiquement c'est la perfection (pour une play 1 s'entend), les musiques (ben j'ai acheté la BO), les persos, le scenar, le système de combat,...et HARLE !
    Du très grand Squaresoft (de ceux qui ont fait sa réputation).

  • Anonyme

    09/09/2007 à 22h10

    Répondre

    n'ayant jamais joué à ce jeu, j'en ai pourtant acheté l'OST aprés en avoir entendu parler dans un magazine et m'étant documenté je peut affirmer que ce jeu est un pur chef d'oevre

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques