6/10

Freaky Friday : dans la peau de ma mère

Freaky Jamie

Les productions Disney sont de trois types : les dessins animés, les films en images de synthèse et les films "tout court". Ces derniers versent souvent dans la niaiserie la plus complète comme Princesse malgré elle ou donnent parfois de très bonnes surprises comme Pirates des Caraïbes. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai bravé le froid matinal pour aller voir Freaky Friday : dans la peau de ma mère.

Le docteur Tess Colemen (Jamie Lee Curtis) est une brillante psychiatre quelque peu overbookée et très organisée. Veuve, elle doit se remarier ce samedi. Seulement elle ne s'entend pas du tout avec Anna (Lindsay Lohan), sa fille de 15 ans. Adolescente on ne peut plus typique, cette dernière n'a aucun point commun avec sa mère tant au niveau de la musique, des vêtements ou de son style de vie. Elle n'aime pas du tout son futur beau-père et les éclats de voix sont fréquents comme ce jeudi soir où le ton monte dans un restaurant chinois. Deux biscuits magiques vont leur donner l'occasion de vivre un vendredi chacune dans la peau de l'autre par un transfert de conscience. Evidemment, elles vont se rendre compte que la vie de l'autre est loin de ce qu'elles imaginent et vont se redécouvrir...

Remake d'un film de 1976, Freaky Friday n'a pas pour vocation de révolutionner le genre en proposant une histoire on ne peut plus classique et presque dépourvue de surprise. L'adolescente martyre, la mère débordée, les rapports mère/fille... On a une très nette impression de déjà vu. Et pourtant ce serait juger un peu trop vite ce film. Si l'échange des rôles donne lieu à des nombreux quiproquos assez comiques, le film repose en grande partie sur la prestation de Jamie Lee Curtis qui se transforme en ado délurée pour l'occasion et en psychiatre caricaturale. Imaginez-la slammer dans le public avec une coupe hirsute et des vêtements hippies et vous comprendrez un peu ce que je veux dire. La petite Lindsay Lohan se défend pas mal et les seconds rôles du grand-père et du petit frère sont savoureux. Enfin, dans un souci de rajeunir son image, la bande sonore est essentiellement rock et on ne va pas s'en plaindre. On aurait aimé que la réalisation suive le même exemple. Mais on ne va pas se plaindre car Freaky Friday est une comédie légère et sympathique avec suffisament d'humour pour bien démarrer l'année.

A découvrir

Barton Fink

Partager cet article
A voir

Out of time

A propos de l'auteur

    2 commentaires

    • Anonyme

      08/06/2009 à 16h36

      Répondre

      Parfait ce film ( c'est un de mes préféré que je connais par <3)

    • Anonyme

      01/01/2010 à 13h20

      Répondre

      C'est super bien, le film

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

    Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

    Rubriques