6.5/10

Fragments

Un puzzle dramatique d'une belle intensité, mais parfois un peu trop nébuleux dans son propos. Casting pluriel au poil. 

Un homme armé entre dans un fast-food, et commence à faire feu au hasard sur les clients et les employés. Un simple fait divers dans les journaux, mais une remise en question complète pour les rescapés, maintenant obligés de vivre leur vie avec ce souvenir en tête.


On nous fait penser au Collision de Paul Haggis, mais il n'en est rien. Les deux films ont en commun d'être des chorales et de présenter une série de situations dramatiques, mais sinon, le postulat n'est vraiment pas le même. Rowan Woods, plus ou moins inconnu au bataillon (un long métrage nommé Little Fish et des épisodes de la série Farscape), a une idée, un but : filmer la reconstruction évidemment désordonnée d'une poignée de personnes, toutes survivantes d'un massacre gratuit. Signe du destin pour certains, goutte d'eau qui fait déborder le vase pour d'autres, le scénario va se construire à partir de ces quelques petites histoires qui ne se rencontrent que très rarement. De fait, certains personnages tirent la couverture à eux et proposent des problématiques bien plus intéressantes que les autres ; à commencer par Forest Whitaker, désireux d'exploiter sa chance manifeste au casino, et de Kate Beckinsale, trentenaire solitaire incapable de gérer sa vie de mère. Les autres protagonistes, par leurs réactions face au drame, instaurent une situation de malaise qu'il est difficile de pleinement comprendre. Pourquoi le fameux docteur Laraby (Guy Pearce) joue-t-il avec des médicaments ? Pourquoi la petite Anne (Dakota Fanning) devient-elle prédicatrice ambulante ?
C'est sur ce genre de points que le scénario de Fragments devient brumeux et en vient à nous échapper.
Et pourtant, indéniablement, le travail de Rowan Woods nous facilite les choses. Son style est limpide et inspiré, sans forcément rechercher l'effet de style. Il choisit de nous retranscrire les quelques minutes du drame par petits morceaux, tout au long du film, ce qui confère à l'ensemble un bon petit rythme et une légère pointe de suspense. Le casting fait de son mieux pour exister, difficile dans le sens où les noms prestigieux y sont nombreux : Kate Beckinsale et Forest Whitaker, mais également Dakota Fanning, Guy Pearce, Jeanne Tripplehorn, et Josh Hutcherson. Du beau monde, certes, mais insuffisant pour que le film connaisse la très grande distribution, réduit à exister uniquement sur les étalages de DVD.

Pas mauvais du tout, ce Fragments sort son épingle du jeu grâce à la précision de son réalisateur, et à la justesse de quelques uns de ses personnages principaux. Les déviances étranges et les points sombres du scénario l'empêchent néanmoins d'être un véritable bon film qui se contentera seulement d'être honnête.

A découvrir

Kelin

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    05/08/2010 à 05h15

    Répondre

    Je n'ai pas beaucoup aimé . J'ai trouvé ce film bien trop glauque , je sais que c'est le réalisme qui est cherché et ce genre d'évènement est plus que traumatisant mais le film en lui-meme est trop sombre et il n'y a meme pas l'ombre d'une lueur d'espoir ( notez l'antithèse mais bon vous m'avez compris ... ) . 

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques