Final Fantasy VII - Advent Children : quelques infos

Après le très esthétique Final Fantasy, les créatures de l'esprit, Final Fantasy VII : Advent Children sort en DVD le 14 septembre au Japon.
Final Fantasy VII : Advent Children qui se rapproche plus du jeu vidéo original se déroule 2 ans après FF VII, suite à la défaite de Sephiroth. D'une durée de 97 minutes, le film est réalisé par Tetsuya Nomura.

L'édition DVD simple de ce FF devrait tourner aux alentours de 40 euros alors que la version collector sera à plus de 200 euros. A ce prix, voici à quoi vous avez droit:
- Le DVD du film
- Une figurine de Cloud et Fenrir
- Le manuscrit du scénario
- Une casquette et un t-shirt FFVII
- Un porte-clef numéroté
- Final Fantasy VII sur PSone

Trailers (dont le dernier trailer officiel) sur le site :
http://www.square-enix.co.jp/dvd/ff7ac

A propos de l'auteur

26 commentaires

  • hunt

    29/06/2005 à 11h19

    Répondre

    pour ce que j'en ai vu, j'en ai pris plein les mirettes

  • Selena

    23/08/2005 à 12h49

    Répondre

    Sept scans du film provenant du magazine VJump sur le site playfrance.com: ICI

  • sPz

    29/08/2005 à 16h14

    Répondre

    les trailers sont tout simplement magnifiques alors je pense que le film en qualité dvd doit être tout simplement somptueux... mais a quand le vostfr parce que le japonais ... encore quelques lacunes :>

    (enfin un film final fantasy qui a un rapport avec final fantasy .. parce que dans les creatures de l'esprit, j'ai pas vu pourquoi il portait le nom du célèbre jeu)

  • Sphax

    30/08/2005 à 11h07

    Répondre

    C'est vrai que j'ai pris ma claque...en plus square se permet de sortir à intervalles réguliers des trailers de plus en plus beaux depuis un petit bout de temps, c'est à se demander quand ils vont s'arrêter.
    D'aucuns parleraient aussi de la suite du jeu vidéo sur PS3, qui serait envisagée par la compagnie.

  • Anonyme

    31/08/2005 à 06h37

    Répondre

    Je me DOIS de voir ça !!!!

  • Choucroot

    13/09/2005 à 13h34

    Répondre

    J' ai vu le filme hier - on ne me demande pas commence ca se fait.
    Je pense que je ne suis ABSOLUMENT PAS objectif, mais je vais faire comme si...
    je commence par le négatif ( oui il y en a ): certaines scenes assez mal intégrée dans le file de l' histoire, et certaines musique remixée un peu trop sauce j-pop.
    Sinon...
    Sinon.....
    Ben c' est fou. C' est hallucinant. C' est completement dingue. Les larmes de jubilation coulent pendant la majorité du film. Certains diront peut etre que c' est tres racoleur et tape a l' oeil, l' interet principal du film se trouvant, il faut l' avouer dans ses scenes d' action avec du ralentit et de la rotation de "camera" a tout va, mais ceci associé a une inventivité des cascades tout bonnement extraordinaire, un aspect technique touchant au photo réalisme, des animations ultra crédibles... note particulierement élevée pour tout ce qui touche aux vetements, dont les textures sont bluffantes et les animations exeptionnelles. en trois mots: du jamais vu.

    A chaque scene, on se demande " mais qu est ce qu' ils vont bien pouvoir faire de plus ?", et a la scene suivante, rebelotte, c' est encore plus fou.

    En ce qui concerne l' histoire, je ne m' avance pas trop, les sous titres étant en anglais, certain passage ont échappés a ma conpréhension. Mais u chose est sur, ce film est la suite du jeu, et les connections sont aussi nombreuse que les clin d' oeils, le tout dans un respect total de l' Histoire originale.
    On regretera peut etre que les personnages du jeu ne soient presque tous la que pour noure faire plaisir et se montrer, mais vu l' effet qu' a provoqué sur moi chaque nouvelle apparition, ca me va.

    Bref, etant fan absolu de Final Fantasy 7, ce film est le plus beau cadeau que square pouvait me faire. (oui oui, ils l' ont fait rien que pour moi)

  • Nicolas

    13/09/2005 à 15h43

    Répondre

  • Anonyme

    13/09/2005 à 17h41

    Répondre

    tu me fais baver la !!! T'as vu ça ou ????

  • Jigga

    16/09/2005 à 22h30

    Répondre

    Bonne critique. Néanmoins t'aurais pû parler plus du personnage de Kadaj pour qui malgré le fait qu'il soit ennemi, un certain lien se crée quand on comprend le personnage. Ou de l'homme à la chaise roulante qui finalement cherche une rédemption tout comme Cloud qui sont tout deux responsable indirectement à leur manière. Il y a des bonnes références mythologiques et religieuses que seuls quelques connaisseurs verront.

    Sinon pour la raison du titre du film : Advent Children. Voici l'explication

    On sait tous que Square est un habitué des références mythologiques mais aussi religieuses. Le titre du film pourrait bien être justement être une nouvelle fois une référence à la religion, plus particulièrement la religion chrétienne.

    C'est le mot "Advent" qu'il faut comprendre dans son sens anglais. Quand vous lisez le dictionnaire "Advent" signifie l'incarnation de Jesus/Dieu. Nomura a dit dans une interview que Kadaj faisait partie des "children", donc les deux autres SHM (Silver Hair Men) doivent aussi en faire partie.

    Le titre veut clairement dire que l'on parle de l'incarnation d'un dieu dans les "children", qui eux sont donc sensé être les trois SHM. Je vous rappelle que Sephiroth est un nom a forte connotation religieuse : cela représente l'arbre de vie, autrement dit "Dieu". Je crois que vous avez compris ou je voulais en venir. C'est dingue mais tout est dans le titre, sacré Square -

  • dado

    20/09/2005 à 13h57

    Répondre



    alors !!!

    certes les animations, les plans et le design restent jolies et agréables....

    mais le reste........
    comme toujours les japonais ne savent pas ecrire de bons senarii ( je me le demande) car ca reste plus une demonstration technique qu autre chose.

    l histoire est d une gaminerie, il faut le reconnaitre ( a part peut etre pour 2 ou 3 otakus qui ne vivent que pour final fantasy...)

    et les musiques alors, houlala.
    c est bien uematsu ??? ou bien un enieme compositeur de j pop techno bateau

    les musiques ne collent pas du tout avec le reste

    il faut arreter le délire... c est un film et non un jeu.
    ok pour des musiques de jeu mais pour un film de cette ampleur c est vraiment se moquer....

    au final on reste avec un film visuellement jolie et dynamique mais faudrait que les "japonais " se reveillent pour le reste ( a part quelques pointes d humour par ci par la ( la sonnerie du téléphone avec le jingle des combats")

    dado (attends mieux)

  • Veterini

    20/09/2005 à 15h35

    Répondre

    Oh c'est là qu'il y a Aeris !?
    Mince alors je savais pas qu'elle connaissait du monde dans le showbiz !

    ps : je peux lui demander des autographes a votre nom pour moins de cent euros, je la connais bien !

  • Jigga

    21/09/2005 à 00h59

    Répondre

    [b]FFVII AC est un film de deuil : c'est la fin des tourments de Cloud. L'image de la résurrection à la fin, métaphorique, montre bien cela. Le réel ennemi de Cloud n'est pas Sephiroth ou Kadaj, mais son propre passé. Cloud est comme un névrosé qui va combattre ses phobies et s'en débarrasser. A la fin du jeu, Cloud n'avait plus de raison de vivre - après son combat contre Sephiroth -, d'avancer, dans ce monde. Dans FF VII AC, Cloud qui avait renié son passé, comprend qu'il a finalement besoin de son passé, qui est son identité, pour vivre ici bas. Bref le thème majeur est la rédemption de Cloud (et ce loup que l'on voit dans le film est une métaphore de ce thème : voir page ci-dessous).

    Arrêter de juger un film avec des fansubs et en div-x qui plus est (loin de la qualité du DVD)


    C'est pas la version pourrie d'internet que t'obtiens une image comme ça.

    ------------------------------------

    Pour ceux que ça intéressent Nomura répond à quelques questions des scènes du film :

    - Tout d'abord, le Loup est le symbole du personnage Cloud dans Advent Children. Le loup est symbole de solitude et de l'éveil de soi entre autres. Le fait que la moto de Cloud se nomme Fenrir n'est bien entendu pas anodin (ndlr : voir l'histoire du loup légendaire Fenrir).
    Il y a une autre raison : Nomura ajoute que les scènes où le loup apparait sont la falaise où Zack fut tué, la "Forgotten Capital" et l'église. Le loup symbolise les sentiments de regrets et de remords que Cloud éprouve qui sont, en l'occurence, associés à ces lieux. Une fois que Cloud a réussi à se repentir de tout ces évènements, le loup (symbole donc des sentiments de Cloud) disparait.
    D'ailleurs le loup est aussi symbole de repentir[/b] au Japon, ce qui est en parfait équation avec ce que Nomura a dit et surtout colle parfaitement avec la rédemption que recherche Cloud.

    - La substance noire que Sephiroth invoque est une "Lifestream" négative, en l'occurence composée des gens qui furent tué par la maladie Geostigma.

    - Il y une signification dans le nombre d'oiseaux volant au dessus des montagnes de ruines, mais il laisse le spectateur trouver quoi.

    - Il y a une signification pour la statut de l'ange (pourquoi est-elle mis ici et à cet instant ?) mais il n'a pas dit quoi.

    - La raison pour laquelle Bahamut Shin creuse à l'endroit ou se trouve la "memorial statue" est parce que Kadaj lui a ordonné, croyant que la tête de Jenova s'y trouvait.

    - La scène où tout le monde aide Cloud (un par un) à prendre son envol envers Bahamut Shin est appelé le "Relay Battle", c'est un hommage à la scène de fin du jeu où Cloud tend la main vers la lumière et Tifa tend la sienne vers Cloud. La scène qui se déroule dans l'église où Cloud et Tifa se retrouvent inconscient côte à côte est aussi un clin d'oeil à un instant du jeu.

    - Il y a beaucoup de langages dans le monde FFVII en plus du japonais.

    - La main gauche de Rufus est cachée, mais il a déjà la tête de Jenova à ce moment préçis.

    - La scène entre Kadaj et Rufus dans l'immeuble fut ajouté plus tard. Il y a une signification derrière le "13" de l'immeuble.

    - Le nom du Bahamut du film est "Bahamut SHIN" (Tremor). Les noms des Bahamut de Final Fantasy VII viennent des appellations des anciens avions de combats japonais (KAI/Neo, REISHIKI/Zero, SHIN/Tremor).

    - La scène où l'eau sort de l'église est un hommage à la scène fin où la Lifestream sort du sol. Pour cette raison, l'angle de la caméra est semblable.

    - L'équipe a toujours voulu montré une scène qui montre un lien entre Tifa et Aerith, c'est la raison pour laquelle Tifa dit "Alors depuis tout ce temps tu as été à nos côtés" en face du spectateur.

    - La scène où Kadaj arrive dans l'église avec le coffret contenant Jenova. Kadaj se met à tomber en sanglot et c'est au spectateur de comprendre pourquoi. (ps : ce n'est pas absolument pas parce que la boîte est endommagé ^^).

    - Some of the commentary staff asked what was that black thing that appeared when Kadaj stepped into the water, to which someone replied that it was the the dye from his clothes bleeding. Really, it's the will/'shinen' overflowing from Kadaj that's flowing into the water, like Kadaj himself (being a 'shinentai'/remnants) flowing into the water.

    - The reason the children's movements are quite super-human is because they drank the water mixed with Kadaj's will, and Sephified them.

  • tromboneux

    11/10/2005 à 18h45

    Répondre

    Pour répondre a Dado, a propos de la musique du film! Bien sur que c'est Nobuo!!! Au cas ou tu ne le saurait pas, il fait partie d'un groupe de musique nommé Black Mages, et il joue du clavier!! Le groupe est des remakes de Final Fantasy de I a XI, mais en techno/metal!

    Le style de musique cole parfaitement, koi ke tu ai le droit a ton opinion! Le style exprime une nouvelle couleur au film tout en nous montrant les meme pieces, je trouve ca extraordinaire!!

    Gab

  • Jarvis

    19/11/2005 à 00h24

    Répondre

    WAA!! c'est super Matrix! eh? quoi? c'est FF7? Ben oué. C'est du n'importe quoi.

    Si on fait un FF7 Advent Children, c'est pour satisfaire les fans, parce que je pense que très peu de personnes vont aller voir ce film s'ils ne connaissent pas son origine: un jeu de folie! Mais en tant que fan, j'ai été très déçu.

    J'ai trouvé que ce film n'était absolument, mais absolument pas dans l'esprit Final Fantasy. FF, le jeu, c'est d'abord une histoire, un conte merveilleux où le sort de la planète est en jeu. La psychologie des persos est très travaillée et le scénar est béton, il faut s'accrocher pour tout comprendre et saisir toutes les références.

    Mais FF Advent Children n'est rien de tout ça. Annoncé comme la suite de FF7, il se plante totalement parce que même moi j'aurais écrit une meilleure suite. Déjà faut savoir que maintenant Clad peut se déplacer à la vitesse de la lumière et sauter à 4km de haut, et atterrir après sans se faire bobo. TROP fort Clad! Tifa elle a appris à se battre en se collant sur les murs et elle active le bullet time 2 à 3 fois par seconde. Tout ça pour dire que les combats sont trop trop exagérés, on arrive même plus à suivre les déplacements des persos (rien à voir avec le jeu, la jauge atb, etc...).
    Une scène bidon: Relay battle: Clad va trancher Bahamut (qui vole) en sautant...Mais pour l'aider tous les persos de FF7 sont là pour le renvoyer toujours plus haut, vers l'infini et l'au-delàààààà!! Le pire c'est qu'on sait pas d'où y' sortent.
    Et les combats dans FF7, c'est à coup de matéria, de glace, foudre, bio... Dans le film, ben y'a pas! Ah, déception.. Voilà. C'est ça les combats.

    Maintenant les persos. Ils occupent une place majeure, voire indispensable dans le jeu (bons persos, trop bon jeu). Alors que là, ils sont totalement mis de coté (pas de perso, film pourri). Y'a Cloud, c'est bien, y'a Tifa, Marlène, un peu Vincent, et... Eh c'est tout! Faut pas trop en demander non plus. Ah si y'a les Turks qui font de la peine. Les autres sont là pour faire joli, et c'est bien ça le plus important. Et aussi pour aider Clad à sauter vachement haut parce que tout seul c'est pas possible de tuer Bahamut Shin, tout l'monde sait ça. Donc voilà: les dialogues entre anciens potes y'en a pas.
    Bon. Maintenant, la Géostigma. Un truc qu'on sait pas d'où ça sort, c'que ça vient faire dans un FF... Mais faut bien trouver un truc pour le scénar.

    Sinon, très bonne animation, c'est magnifique, plein de bonnes références au jeu,il y a plein de références que Nomura a planquées qui sont sympa à découvrir, mais bon.

    Pour conclure, très belle animation, on s'en prend plein la vue, mais surprise coté combats genre Matrix, bien faits, bien que trop rapides et grotesques, sans limites ni logique... un truc absurde. Les persos de l'aventure abscents, pas de compagnons ni de quête épique, pas de magie avec la matéria. L'esprit Final Fantasy n'est pas là, et pour la suite de FF7, c'est moche.

  • Jarvis

    19/11/2005 à 12h36

    Répondre

    Salut à toi Schiste!

    J'ai pas saisi si t'étais d'accord avec moi, mais ce que j'ai voulu dire c'est que j'ai été déçu parce que je m'attendais à une suite plus basée sur les sentiments des persos (pas seulement Clad mais aussi Barret, Cid..et les autres) et leur devenir. Alors que là c'est une démo technique faite pour impressionner, et elle oublie d'émouvoir les pti fan que nous sommes
    C'est ça que j'ai vraiment pas apprécié: trop de strass et peu de fond.
    Bien sûr, j'ai pas remarqué la moitié des références que Jigga cite, mais à mon goût ça suffit pas pour ratrapper un scénar trop faible.

    Comme tu le dis Schiste, "le but est plus de faire une grose cinématique post FFVII...il est pas sortie au ciné et ce n'est pas pour rien."
    Oué, grosse cinématique et pis c'est tout!

  • weirdkorn

    19/11/2005 à 12h52

    Répondre

    Je suis d'accord avec Jarvis. Je n'ai pas aimé, beaucoup trop Matrix, trop visuel, trop n'importe quoi. Je préfère rester sur le jeu.

  • Perco

    11/06/2006 à 19h11

    Répondre

    Hum, euh, sans vouloir vexer personne ...

    Il est deja sorti schiste Et non, il n'y a pas Last Order Encore une fois on se retrouve avec une vieille version Light, avec le film, un making of, et trois vidéos inutiles. Et un contenu de boite ridicule (deux DVDs et deux flyers a 4centimes...)...

  • "L"

    23/06/2006 à 10h23

    Répondre

    C'est très beau , c'est très grand et c'est du FF 7 .
    Dommage que certains personnages n'aparaissent que pour dire : on y était , vous étes contents ? Sinon c'est très très agréable à regarder .
    Par contre , pour ceux qui ne connaissent pas le jeu , ils sont complètement perdus . C'est dèja dur de tout suivre y ayant joué il y a quelques années , alors pour les autres , c'est foutu . C'est juste destiné aux fans du jeu ou aux amateurs de belles images .
    Mais bon comme on en prend plein les yeux du début à la fin , on peut pardonner les petits défauts .
    Sephiroth trop beau , Cloud (à moi!!! pas ta toi!!!)trop beau , musique trop belle !!!

  • Arpegius

    24/06/2006 à 21h46

    Répondre

    Ce n'est pas vraiment "une suite" comme on aurait pu le croire, mais très logiquement le prolongement d'une quête qui nous a fasciné pendant des dizaines d'heures (plus d'une centaine en ce qui me concerne).
    Quand on réfléchit au temps passé sur le jeu on se rend compte qu'un simple long métrage de 90 minutes ne pourra jamais arriver à la cheville des émotions vécues en tant que joueur.

    La position adoptée par les auteurs d'Advent Children est la meilleure, pour ne pas dire la seule possible : faire du fan service à fond, tout en ayant auparavant bien retranscrit l'univers avec un nouveau design des plus classes. Mais comme cela ne suffirait pas à faire un film, on garde bien sûr un scénario simple, lui-même constitué de clins d'oeil(SPOILERS le retour de Sephiroth, les rêves avec Aerith, notre Cloud toujours aussi torturé ! FIN SPOILERS ), et surtout on y va à fond dans les scènes d'action dantesques que ce soit à moto, à pied, à mains nues, à l'épée, contre des invocations... Nos héros défient les lois de la pesanteur pour notre plus grand plaisir.

    Plaisir jubilatoire purement cinétique, la mise en scène très dynamique et le montage au départ surprenant rendent ces morceaux de bravoure extrêmement intenses tout en étant toujours lisibles.
    Donc voilà : deux plaisirs s'offrent à nous.
    Un film sincèrement adressé aux joueurs (Tifa ne nous déclare t-elle pas à la fin face caméra : "Tu as toujours été avec nous, n'est-ce pas ? Merci." et un film d'action qui fascinera n'importe quel blasé dans ce domaine, y compris les profanes.

    L'exact inverse de FF Spirits Within donc. Aucune concession ici. Le film est délibérément en roue libre au bout d'une demi-heure de blabla. Les expérimentations visuelles sont légions. On retrouve Nobuo Uematsu à la musique qui s'amuse à remixer les fameux thèmes de FF7 (et pas un quelconque tâcheron américain). Les personnages sont moins photoréalistes tout en ayant une palette d'émotion plus large que dans le premier film (en tous cas on les sent moins "crispés" !), le médium est utilisé au mieux c'est-à-dire pour créer des mouvements de caméra impossibles, pour placer des combattants dans des positions que même les câbles du cinéma de Hong-Kong ne permettraient pas !
    Et pourtant le premier film est bon tout en comportant pas mal de défauts évidents.

    Ce film, on l'aime d'abord pour son univers (si l'on est fan, ou pas, on peut très bien y adhérer sans avoir jamais joué à un FF mais c'est sur de rien pigé). On l'aime ensuite très rapidement pour ses qualités visuelles et le spectacle incroyable qui défile devant nos yeux. Puis on finit par verser une larme sur la conclusion (là oui, quand même, il faut être fan).

    Ca peut paraître étrange, mais on peut rapprocher FF7 Advent Children d'un Time and Tide mélangé à Legend of Zu. Bref, du grand cinéma que l'on apprécie avant tout pour ses qualités plastiques, et il n'y aucun mal à ça, bien au contraire.

  • Pedrof

    22/08/2006 à 19h31

    Répondre

    non mais steuplé compare pas advent children avec time and tide. time and tide est un film d'action doté d'une mise en scène ultra personelle et d'une sensibilité exacerbée (d'où la grandeur et la profondeur du film). Les scènes d'advent children n'ont rien de personnel, c'est du pur exploit technologique, sans génie aucun. La profondeur attendue par tous les fans du jeu ? disparue au profit d'une magouille informatique destinée à on ne sait quel public.

    franchement je préférais encore les créatures de l'esprit qui avait tout de même un vrai scénario et qui au moins ne prétendait une quelconque appartenance à un épisode de la série.

    je voudrais aussi répondre à l'auteur de krinein qui dit que ff8 a déçu les joueurs et que ff10 les a séduit : ben pas moi. FF8 a su élever la teneur de son discours bien au-delà de la froideur habituelle d'un jeu vidéo (à laquelle n'échappe pas ff7 malgré son scénario complexe), ce que peu de critiques ont perçu malheureusement, tandis que ff10 s'est empêtré dans plein de clichés immondes ; je cite l'histoire d'amour POUR FAIRE une histoire d'amour, c'est-à-dire très mal amenée, les personnages caricaturaux... (auron, tidus le surfeur californien)

    ff8 je pourrais en parler des heures, je me contenterai de citer la sérénité inédite qui émane de son univers ainsi que le souffle d'humanité qui accompagne les destins entrecroisés de deux couples de générations différentes, à travers l'histoire. C'est simple, une telle profondeur est inédite (du moins parmi les jeux auxquels j'ai joués). Ca m'a rappelé l'émotion dégagée par le film "Vivre !" de Zhang Yimou sur la vie d'un couple à travers les âges qui font face à plusieurs malheurs dans leur destin, mais qui au final continue à vivre pour ce qui en vaut la peine.

    Final Fantasy VIII dégage ce même sentiment de vie et de grandeur, à travers des personnages vraiment crédibles aux destins tantôt cruel, tantôt optimiste. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui je n'hésite pas à parler de ce jeu à ses détracteurs, qui n'ont bien souvent pas perçu les qualités essentielles de ce jeu, si rares dans un jeu vidéo.

  • KaSuGayZ

    22/08/2006 à 21h22

    Répondre

    FF9 > FF10 > FF8.

  • raidenjeff

    24/08/2006 à 16h28

    Répondre

    Impressionant... Impressionant de nullité à tout point de vue.

    Certes les graphismes sont "beaux" (encore que ça transpire pas l'originalité et la prouesse artistique...) mais où est l'émotion? c'est un tas de pixels sans âme.

    Après ça, le film pullulent de tics de mauvais gout, tant au niveau de la mise en scène que de la musique.
    Les combats (gros plans, contre plongé grand angle) donnent la nausé. Il faut être stupide ou totalement idiot pour monter quelque chose de cette manière...

    La musique repompe quelques thèmes du jeu sur des images qui ne leurs rendent pas du tout hommage. Quelques morceaux ont été recomposé pour l'occasion alors vous pourez entendre 3 accords a la guitare en boucle pendant 20min...

    Les personnages ne sont que pures anecdotes. Qu'on ait joué au jeu ou non, ça ne change rien puisqu'ils sont transparents, comme des pantins articulés sur l'étagère d'un enfant de 6ans, qui aurait décidé de les faire se battre entre eux, avec des répliques nanardes.

    FF AC est un pur produit commercial sans respect aucun pour le matériaux d'origine. Pire qu'une insulte, c'est une gifle à tout bons fans qui se respectent.

  • Pedrof

    24/08/2006 à 17h14

    Répondre

    dieu a parlé. Amen.

  • el viking

    17/09/2008 à 23h14

    Répondre

    moi j'ai rien compris au film...


    jamais joué au jeu...


    et rien compris au film au deuxième visionnage...


    Mais qu'est-ce qu'il a la classe Sephiroth!!! (même s'il peut pas battre Goku!)

  • Anonyme

    25/06/2009 à 20h59

    Répondre

    PTN ce film risque de faire une épidémie ( pour les  grand fan d'action )

  • Anonyme

    04/10/2009 à 02h52

    Répondre

    HUm..excellents effets graphiques, mais pour l'histoires: un peu trop enbirficotées. Moi qui ais 40ans et j,ai eu de la difficulté à suivre..voilà pourquoi qu'iici, il est sorti illico en vidéo, c,est vraiment un film que pour les adultes , exit les ados et enfants!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques