La fin d'un rêve: celui de Dreamworks

Paramount (propriété de la multinationale Viacom) vient de reprendre les rênes de DreamWorks pour 1,6 milliard de dollars alors que le studio fondé il y a 11 ans par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen accuse une dette de 500 millions de dollars.
Depuis quelques temps, les pertes s'étaient accumulées notamment avec l'échec cuisant de cet été: The island (36 millions de dollars de recettes aux États-Unis pour un budget de 130 millions). Les filiales de Dreamworks musique et JV avaient fermé depuis peu. C'est au tour de la branche cinéma de fermer rideau. Seul DreamWorks Animation SKG (célèbre grâce à ses films d'animation tels que les Shrek) reste à peu près indemne, en gardant son indépendance bien que Paramount ait l'exclusiveté de la distribution des films.
Les cofondateurs SKG n'ont pu créer un studio cinématographique et télévisuel indépendant pouvant rivaliser avec les grandes majors/multinationales. Cependant, le trio demeure d'une certaine façon à bord de son rêve (quelque peu ébréché) : Steven Spielberg est présent en tant que producteur-directeur, David Geffen reste président et Jeffrey Katzenberg conserve son poste de directeur exécutif de DreamWorks Animation SKG.

Dreamworks, c'est une soixantaine de films, dont:
Il faut sauver le soldat Ryan (1998),
Gladiator (2000),
American beauty (2001),
Minority report (2002),
Arrête-moi si tu peux (2002),
La guerre des mondes (2004),
Shrek 1 & 2.

(source: TSR.ch)

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • nazonfly

    29/12/2005 à 20h56

    Répondre

    En même temps du coup Spielberg l'a revendu et a dû se faire pas mal de pépètes

    Mais il y a de belles réalisations là dedans!

  • hunt

    30/12/2005 à 14h18

    Répondre

    c'est vrai que la liste ci-dessus, c'est du lourd. Dreamworks est, je pense, le meilleur studio de ces 10 dernières années. avis subjectif cependant.

    l'echec de the island est assez comprehensible il est vrai...

  • Lestat

    30/12/2005 à 14h58

    Répondre

    Dreamworks produit aussi le dernier Wes Craven, qui est bien mais pas top.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques