Festival de Cannes 2011 : ouverture

Hier soir, Bernardo Bertolucci recevait sa palme d'honneur et déclarait ouvert le 64e Festival de Cannes, pendant qu'un Serge Bromberg exalté présentait une version restaurée du Voyage dans la Lune de Méliès et que le Minuit à Paris de Woody Allen s'exhibait aux yeux des veinards munis des bonnes invitations (parfois obtenues au prix d'un racolage désespéré à base de panneaux suppliants, type : je vous ferai ce que vous voulez, mais donnez-moi une entrée).

Pour ceux qui seraient simplement munis d'accréditations "normales", les films de la compétition ne peuvent se voir que lors des projections différées : laissons donc là le gratin, et observons la ville de Cannes telle qu'elle se présente un
DR.
jour d'ouverture de Festival. Inutile de s'y promener avec un plan : si vous cherchez le Palais des Festivals, il suffit de suivre la mer (dans le bon sens), le bruit ou la foule. La faune qui longe la plage est composée essentiellement de photographes (dont l'appareil gigantesque requiert la pratique d'une musculation intensive), de vigiles et de pingouins en smoking (dès l'après-midi), dont la présence pullulante évoque irrésistiblement un remake de Reservoir dogs ou Men in Black. En tous cas, dans un rayon d'un kilomètre autour des marches, il est quasiment impossible de croiser quelqu'un qui ne soit pas là pour "ça", badge autour du cou et programmes sous le bras. Si on veut bien s'éloigner de quelques rues, la tendance s'amoindrit, on croise des touristes "innocents" et de véritables locaux, mais les commerces portent les stigmates de la présence du Festival : magasins de fringues, bijouteries, fromageries et fleuristes arborent l'affiche ou le paillasson officiel... Même la mairie de la ville est provisoirement rebaptisée "Point Festival" ! En s'éloignant encore davantage, on se trouve finalement en zone balnéaire typique, avec pêcheurs désinvoltes et teufeurs en petits groupes adeptes du bain de minuit. Il y a donc trois niveaux de canneries.

Se loger au dernier moment relève évidemment de la folie douce, comme en témoignent les annonces placardées dans les rues : appartement 6/7 personnes (notez bien qu'il n'est pas dit 6/7 pièces) pour 19 000 euros la nuit ! En l'occurence, il s'agit probablement d'une faute de frappe, à moins que l'appart soit fourni avec cocaïne et masseuses intégrées, mais 1 900 euros constitue tout de même le lot des inconscients qui veulent se caser seulement maintenant. Les salauds de pauvres se sont organisés à l'avance, et ceux qui n'ont pas pu se faire prêter de logement sur place ont pris un hôtel dans les environs (Mandelieu-la-Napoule, très reposant).

Le jour de l'ouverture, il n'y a quasiment pas de projections. Il s'agit simplement de prendre le pouls, de prendre ses marques, de faire son programme... Et le deuxième jour, les hostilités commencent.

A propos de l'auteur

32 commentaires

  • nazonfly

    08/04/2011 à 15h11

    Répondre

    Bonne nouvelle ! On a hâte de lire les reviews !http://cinema.krinein.com/festival- ... 15638.html

  • Aurelia

    06/05/2011 à 19h08

    Répondre

    Louis-Do de Lencquesaing joue également dans Jeanne Captive de Philippe Ramos (à la quinzaine des réalisateurs) et dans Ma petite princesse de Eva Ionesco (à la semaine de la critique), dans 4 films à Cannes donc. http://cinema.krinein.com/festival- ... 15938.html

  • Guillaume

    06/05/2011 à 20h20

    Répondre

    Bonsoir Aurélia,

    Bienvenue sur Krinein

  • Maat

    12/05/2011 à 12h03

    Répondre

    Pfiuh, j'y étais aujourd'hui pour prendre mon accréditation... C'est marrant de se retrouver au bar du palais aux côtés d'acteurs et réalisateurs que mon collègue connaissait mais pas moi http://cinema.krinein.com/festival- ... 16006.html

  • nazonfly

    12/05/2011 à 13h24

    Répondre

    Les trois niveaux de canneries m'ont tué !

    N'empêche que je vous envie bien et que ça doit être génial de se faire une orgie de film comme ça (oui parce que moi je m'en moque un peu des montées des marches de gens qui n'ont joué dans aucun film sélectionné à Cannes).

  • Guillaume

    12/05/2011 à 16h52

    Répondre

    Un avant goût de la frénésie cannoise

  • OuRs256

    13/05/2011 à 19h50

    Répondre

    Bah se loger au dernier moment ou à n'importe quel autre moment de l'année à Cannes relève de l'exploit ^^' (pour pas trop cher j'entends bien ).

  • nazonfly

    14/05/2011 à 20h42

    Répondre

    Pourtant la séparation entre la Compétition et le Hors-Compétition représente parfaitement la dichotomie de Cannes : typiquement films chiants et blockbusters à stars. Même si on est d'accord que tout n'est pas aussi délimité, il y a quand même cette vision qui reste et ce ne sont pas les dernières Palmes qui me feront dire le contraire (Le Ruban Blanc, Entre les Murs, 4 semaines etc).http://cinema.krinein.com/festival- ... 16007.html

  • riffhifi

    15/05/2011 à 14h03

    Répondre

    C'est très réducteur ! Je doute franchement que Drive ou The Artist puissent atterrir sur le rayon des "films chiants", alors que certains films hors compétition pourraient au contraire prétendre à ce titre. Et quoi qu'on pense des dernières Palmes d'Or (il y a forcément controverse, on ne mettra jamais tout le monde d'accord), il ne faut pas oublier que la compétition compte 19 autres films à chaque fois

  • Maat

    15/05/2011 à 14h05

    Répondre

    Par contre "Un certain regard" c'est quand même blindé de films déprimants

  • hiddenplace

    15/05/2011 à 17h34

    Répondre

    Maat a dit :
    Par contre "Un certain regard" c'est quand même blindé de films déprimants


    C'est pour ça que ça s'appelle "Un certain regard"

  • nazonfly

    15/05/2011 à 21h16

    Répondre

    riffhifi a dit :
    C'est très réducteur ! Je doute franchement que Drive ou The Artist puissent atterrir sur le rayon des "films chiants"


    Drive, je n'en ai pas entendu parler. Mais The Artist, film muet en noir et blanc, si c'est pas catalogué par les 3/4 de la population comme film chiant... je... je sais pas mais bon je suis prêt à le parier.

  • hiddenplace

    15/05/2011 à 21h33

    Répondre

    Oui mais à mon avis la présence de Jean Dujardin et le fait que ce soit fait par Hazanavicius (orth ?) peut contribuer à le "déchiantiser" auprès du grand public, vu que c'est l'équipe d'OSS 117. Les gens lui laisseront à mon avis plus facilement une chance que si c'était avec, au hasard Louis Garrel, et fait par, tiens au hasard aussi, Christophe Honoré

  • Maat

    15/05/2011 à 21h36

    Répondre

    Si tout va bien et que je gère bien, je vais essayer de le voir, je vous en dirai plus

  • nazonfly

    16/05/2011 à 07h51

    Répondre

    hiddenplace a dit :
    Oui mais à mon avis la présence de Jean Dujardin et le fait que ce soit fait par Hazanavicius (orth ?) peut contribuer à le "déchiantiser" auprès du grand public, vu que c'est l'équipe d'OSS 117. Les gens lui laisseront à mon avis plus facilement une chance que si c'était avec, au hasard Louis Garrel, et fait par, tiens au hasard aussi, Christophe Honoré


    La différence c'est entre un film vu comme chiant et un film réellement chiant

  • nazonfly

    16/05/2011 à 13h49

    Répondre

    Voilà enfin des news intéressantes

    Un requin à deux têtes ! Lance Henriksen !
    MIAMhttp://cinema.krinein.com/festival- ... 16027.html

  • hiddenplace

    16/05/2011 à 21h29

    Répondre

    Et donc, tu classes, a priori, The artist dans quelle catégorie ?^^ (parce que pour celui-là, y a vraiment le combo du concept muet/NetB et de l'antécédent populaire de l'équipe, donc pour moi difficile de savoir si ce sera vu comme chiant, et difficile de savoir s'il le sera réellement avant d'y être)

    Le super joli film d'animation de Sylvain Chomet, L'illusionniste (tiens, c'est dans le même ordre d'idée que The artist d'ailleurs, dans le titre et dans l'histoire que ça raconte) était entièrement sans paroles, avec quelques bruitages et surtout une musique très chouette, et on oubliait très vite que c'était muet, sincèrement. (c'était même encore plus fort en émotions d'ailleurs) Après c'est sûr que ce n'était pas en noir et blanc, mais je ne le classe pas du tout dans les films chiants...

  • nazonfly

    16/05/2011 à 22h03

    Répondre

    A mon avis, ça ne sera pas chiant, mais classé comme tel
    Après, moi j'aime bien certains films qu'on peut considérer comme chiants (Last days, Elephant) mais pas tous

  • riffhifi

    17/05/2011 à 23h25

    Répondre

    On nous annonce que Dario Argento va tourner un Dracula avec "une star internationale à trouver".

    Le nom est tombé : c'est Thomas Kretschmann (King Kong, Walkyrie) qui jouera le vampire face à Rutger Hauer en Van Helsing.

  • nazonfly

    18/05/2011 à 16h36

    Répondre

    J'ai toujours considéré Belmondo comme un acteur de seconde zone. Je suis totalement dans le faux ?http://cinema.krinein.com/festival- ... 16021.html

  • Guillaume

    18/05/2011 à 17h18

    Répondre

    Non, je te soutiens, je n'ai jamais trouvé qu'il était un grand acteur. Mais on doit être trop jeunes pour comprendre
    Pourtant il est pas mal dans A bout de souffle.

  • gyzmo

    18/05/2011 à 17h21

    Répondre

    Hérétiques !!!

  • Guillaume

    18/05/2011 à 17h26

    Répondre

    Ca doit être à cause de la pub royal canin

  • gyzmo

    18/05/2011 à 17h38

    Répondre

    Ça, ou Roland Garros

    Bebel est vachement top dans Itinéraire d'un Enfant Gâté.
    Et dans le Magnifique, dans sa meilleure forme !

  • Maat

    19/05/2011 à 10h59

    Répondre

    "aucun préjudice racial" c'est un problème du traducteur ? http://cinema.krinein.com/festival- ... 16078.html

  • riffhifi

    19/05/2011 à 11h10

    Répondre

    Oui ^^

  • nazonfly

    19/05/2011 à 12h18

    Répondre

    Je croyais qu'on était juif par sa mère. J'y comprends jamais rien.

  • riffhifi

    19/05/2011 à 17h39

    Répondre

    Suite du feuilleton : en raison de cette conférence de presse, les organisateurs ont déclaré Lars von Trier persona non grata. Il ne sera plus invité.
    Encore plus cocasse : si jamais son film obtient la Palme d'Or (ce qui est possible, étant donné l'accueil positif qu'il a reçu), Lars ne pourra pas assister à la cérémonie

  • hiddenplace

    22/05/2011 à 21h06

    Répondre

    Pour une fois (oui, souvent, quand je la vois, je suis d'accord avec le choix de la Palme d'or) je ne suis pas franchement emballée par cette palme.
    Film trop mystique, trop maniéré, trop de musique+images symboliques et esthétiques (type Artus Bertrand)+voix off éthérée, trop d'attente et/ ou de frustration dans certaines séquences... trop, quoi.
    Mais en contrepied, une belle brochette d'acteurs, assez justes (quand on les voit, parce que Sean Penn, finalement...), la vraie palme revenant selon moi aux enfants.
    Ca aurait pu être un joli poème sur plein de sujets très forts, comme c'est l'ambition revendiquée j'imagine, mais il aurait fallu faire des choix et rayer la mention inutile dans tous les qualificatifs cités plus haut.
    http://cinema.krinein.com/festival- ... 16028.html

  • Anonyme

    21/06/2011 à 22h44

    Répondre

    Bonjours je voudrai savoir en quoi consiste canne exactement car jai un exposé sur se sujet la ?

  • nazonfly

    22/06/2011 à 08h33

    Répondre

    Cannes la ville ? Ou Cannes le festival ?

  • riffhifi

    22/06/2011 à 09h21

    Répondre

    Parce que si c'est Cannes le festival, j'ai la faiblesse de croire que l'article répond à la question
    http://cinema.krinein.com/festival- ... 16007.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques