Festival de Cannes 2009 : Shu Qi

Pendant que Charlotte Gainsbourg crée le scandale dans le provoc Antichrist de Lars Von Trier, la mimi Shu Qi reste discrète à sa place de jurée. Mais toute discrète qu'elle soit, la jeune Taïwanaise a déjà joué dans 60 films en à peine treize ans...

D'aucuns disent qu'elle est Shu
D'aucuns disent qu'elle est Shu
Née le 16 avril 1976 à Taipei, dans une famille pauvre, Li-Hui Lin (dite Shu Qi, Hsu Qi, Hsu Chi, Qi Shu ou Shu Kei selon les pays et la couleur du ciel) commence par poser nue et par jouer dans quelques films érotiques soft, avant de percer dans le cinéma grand public à tout juste vingt ans grâce au producteur Manfred Wong qui lui offre un rôle dans... Sex & Zen 2. Elle s'illustre alors dans bon nombre de films d'action, dont Storm Riders en 1998 aux côtés de Sonny Chiba, et gagne le coeur du public malgré un rendez-vous méchamment raté en 2000 : son agent lui fait tourner une pub plutôt que d'accepter un rôle dans Tigre et dragon. Nominée trois fois aux prestgieux Golden Horse Awards, elle en remporte deux : en 1998 pour Mooi tin oi lei 8 siu see (Your place or mine) et en 2005 pour Zui hao de shi guang (Three Times).

En 2002, elle montre son minois aux spectateurs français dans Le transporteur, son seul film non-asiatique à ce jour. On a pu la revoir dans The eye 2, et elle a tourné récemment sous la direction de Fatih Akin (membre du jury du festival de Cannes 2008 !) dans un segment de New York je t'aime.

Les amateurs friands d'information se tourneront vers son site officiel.

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    13/05/2009 à 12h02

    Répondre

    800 tonnes de langoustes commandées pour faire la fête : dommage qu'on ne soit pas invités.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques