5/10

Fanboys, la revanche des geeks

1998, quatre amis fans de Star Wars décident de réaliser le vœu d'un des leurs, condamné par la maladie : Voir Star Wars épisode 1 : La menace fantôme, avant sa sortie en salle. Ils traversent donc les États-Unis pour en dérober une copie dans le Skywalker ranch de Georges Lucas...


Les fanboys on the road

Avant tout destiné aux geeks en général, et principalement aux fans de la plus célèbre saga galactique, cette comédie ultra référencée aurait pu être réussie. En effet, on y trouve des comédiens à fond dans leurs rôles, certainement pas si éloignés de leur vrai geekitude, et quelques très bonnes idées cocasses, voire hilarantes. Notons : la camionnette tunnée Star Wars dont la déco intérieure, inspirée du Millenium Falcon, s'éclaire seulement quand on tape dessus ; le groupe de fanatiques de Star Trek (les Trekkies) en éternelle guéguerre avec ceux de Star Wars ; l'utilisation de la Force pour convaincre les esprits faibles (ce qui n'est évidemment pas très efficace) ; les héros coincés dans un vide ordure qui ressemble à s'y méprendre à celui de l'étoile noire ; les gardes du Skywalker ranch habillés en THX 1138 ; quelques bonnes vannes et quelques rares fulgurances drolatiques...

Pas de quoi casser trois pattes à un wookie.


Une bonne tête de Trekkie
Le grand problème du film, c'est qu'il lorgne un peu trop du côté éternel ado du geek de base. Si le côté ultra référencé est un passage obligé (qui tient ici assez bien la route), l'aspect "quand il s'agit de sexe on n'a plus de cerveau" est plus discutable. Surtout que dans ce domaine la concurrence est rude. De fait, par certains aspects, Fanboys est un peu un sous American Pie, et ça c'est moche, surtout quand on a vu les derniers opus de la série (ou même n'importe lequel, en fait)... Et ce n'est pas la présence de la plus mignonne geekette du cinéma en la personne de Kristen Bell (Veronica Mars, Heroes, House of lies...) qui rehaussera le niveau d'une amourette maladroitement écrite, pour ne pas dire stupide, et totalement superflue. Tout est fait pour que les geeks se sentent bien en voyant le film, rassurant, en terrain connu, on leur promet même des possibilités amoureuses inespérées... Le rêve, quoi.


Ce vide ordure me dit vaguement quelque chose
Au final, on se retrouve avec le sentiment d'être passé à côté de pleins de choses, notamment un peu de recul. L'absence de critique crée un sentiment de vide, surtout quand on sait à quel point la passion pour Star Wars génère autant d'amour que de haine envers Lucas Le Père. Certes, le sentiment haineux a pris une dimension disproportionnée avec la sortie de La menace fantôme, mais il existait déjà à l'époque où se déroule le film, sous forme de colère ou de rancœur, avec la sortie de l'édition spéciale de 1997. Le film se passant en 1998, ce sentiment devait être tout frais dans la tête de nos fanboys... Pourtant, nada.


Seth Rogen en proxénète accessoirement fan de Star Wars
Aussi, les nombreux caméos qui jalonnent le film sont symptomatiques de ce manque de recul, masquant le vide scénaristique et critique (le minimum syndical pour rendre un film un tant soit peu intéressant), et franchement peu percutants ou drôles ; on reste dans cette volonté de stagner en terrain connu, balisé, juste pour conforter les fans, et rien de plus.

Les quelques bonnes idées et l'implication des acteurs rendent Fanboys néanmoins sympathique, et feront passer un moment sympa entre padawans. Mais une fois le film achevé, reste l'aspect décevant, pauvre et assez idiot, car Fanboys ne décolle jamais vraiment, malgré un sujet en or. On pourrait se demander ce qu'un tel sujet aurait donné dans les mains de Kevin Smith (qui fait d'ailleurs une apparition absolument inutile dans le film), dont les répliques de Clerks faisant références à Star Wars sont encore dans les mémoires de tout geek qui se respecte.

A découvrir

L'odyssée de Pi

Partager cet article

A propos de l'auteur

8 commentaires

  • el viking

    09/12/2012 à 12h54

    Répondre

    ... n'importe quoi.

  • Loïc Massaïa

    09/12/2012 à 19h28

    Répondre

    el viking a dit :
    ... n'importe quoi.


    Ah non, tu peux pas dire que Kristen Bell en geekette c'est n'importe quoi, quand même !

  • cubik

    09/12/2012 à 20h05

    Répondre

    depuis le temps que j'attendais qu'il arrive celui là (un peu comme les knights of badassdom)
    ta description correspond à ce que j'esperais en plus >

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 10h37

    Répondre

    cubik a dit :
    depuis le temps que j'attendais qu'il arrive celui là (un peu comme les knights of badassdom)
    ta description correspond à ce que j'esperais en plus >


    De quoi, un american pie like ?

  • cubik

    10/12/2012 à 10h40

    Répondre

    jamais vu american pie
    mais non, à un truc qui vole pas haut et bourré de références
    j'en demande pas plus à ce film

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 10h42

    Répondre

    cubik a dit :
    jamais vu american pie
    mais non, à un truc qui vole pas haut et bourré de références
    j'en demande pas plus à ce film


    Ah ben oui, moi non plus j'en demandais pas vraiment plus à la base. J'ai trouvé ça sympa j'ai été content de le voir, mais avec un peu de recul quand même, ils auraient pu faire nettement mieux, même niveau références...

  • el viking

    10/12/2012 à 14h16

    Répondre

    Perso, je suis plus de l'avis de Cubik, je n'en attendais pas plus de ce film qu'un bon délire plein de références et de guests. Du coup, je trouve ta note clairement trop sévère!

  • Loïc Massaïa

    10/12/2012 à 16h11

    Répondre

    el viking a dit :
    Perso, je suis plus de l'avis de Cubik, je n'en attendais pas plus de ce film qu'un bon délire plein de références et de guests. Du coup, je trouve ta note clairement trop sévère!


    Oui elle est un peu sévère. Mais c par rapport à la déception. Avec un tel sujet de base ça aurait pu être tellement mieux (et sans ce rapport au sexe débile symptomatiques des films pour djeuns branché américain)...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques