7.5/10

Fahrenheit 9/11

Faites le Moore, pas la guerre

Une bombe est lâchée. Non, elle ne fait pas partie de celles lancées par George W. Bush et son équipe sur le Moyen-Orient mais plutôt de celles utilisées contre la politique actuelle américaine. Fahrenheit 9/11, palme d'or 2004, est une arme cinématographique destinée à montrer au grand jour le gouvernement Bush et prendre conscience des conséquences de sa politique. Michael Moore, toujours réalisateur, scénariste et producteur, reprend ici son style préféré qui a déjà fait ses preuves dans Bowling for Columbine ou Roger et moi. Il combine toujours aussi bien l'humour, la dérision ainsi que ses démonstrations chocs et poignantes. Fahrenheit 9/11 déroge cependant un peu à cette règle et est bien plus touchant que ses autres films. On sent que ce sujet lui tient particulièrement à coeur et l'émotion prend le pas sur le côté comique. Le réalisateur veut frapper cette fois les gens autrement que par le rire et il y arrive.

Tout commence fin 2000 avec l'élection présidentielle aux Etats-Unis. George W. Bush gagne en Floride après le vote de la Cour Suprême alors qu'Al Gore comptabilisait plus de voix. Voilà le début de l'histoire. Un président élu sans la majorité des suffrages peut alors tout se permettre. Michael Moore commence son analyse et sa descente de George W. Bush, montrant ses occupations, ses liens avec les Ben Laden et les Saoudiens, les sociétés que lui ou ses amis ont dirigées, les manipulations du peuple et d'autres sujets sensibles pour se conclure par la guerre en Irak.

Le résultat est à la fois prenant, alarmant et bluffant. Michael Moore possède un don extraordinaire au niveau de la mise en scène. C'est un réalisateur de génie, utilisant au mieux toutes les armes dont il dispose. Il sait comment toucher les gens et le passage des attentats du World Trade Center est fabuleux (je n'en dis pas plus). Il trouve toujours les bonnes images, les bons témoignages et les monte à sa sauce, c'est à dire sans temps mort et sachant garder un côté divertissant. Mais à force de manier aussi bien tout ce dont il dispose, il arrive aussi à nous manipuler, cela bien plus que dans n'importe quel autre de ses films. Fahrenheit 9/11 se focalise sur ce que Michael Moore désire et il oublie en contrepartie des informations essentielles comme le régime dictatorial de l'Irak sous Saddam Hussein ou l'alliance du Royaume-Uni, du Japon ou de l'Espagne au côté des américains. A force de vouloir mettre tout le monde de son côté, il en fait de trop et décrédibilise du coup son propre documentaire.

Fahrenheit 9/11 comporte surtout des images trouvées ça et là, généralement encore inédites mettant ainsi fin aux reportages et aux interviews personnelles de Michael Moore qui ne sont plus qu'anecdotiques. Le film a désormais pour but de nous émouvoir et diffère ainsi de ses prédécesseurs. Fahrenheit 9/11 est en fait coupé en deux parties, une première plutôt humoristique 100% Michael Moore et la seconde beaucoup plus lente et émotionnelle. On rigole souvent au début comme lors de la réaction de George W. Bush devant les attentats mais le documentaire tourne peu à peu au drame. Michael Moore nous montre des images chocs de la guerre et un reportage sur une mère de famille ayant eu son fils tué pendant la guerre. Ce témoignage, réellement bouleversant, m'a ému comme rarement. Cela dit, ce passage, très fort émotionnellement, n'a que pour but de faire pleurer dans les chaumières. Michael Moore le sait et laisse cette scène durer trop longtemps uniquement pour cela.

La politique de George W. Bush est plus que contestable et il est bien que certaines personnes comme Michael Moore la combattent. Mais je trouve que ses méthodes fonctionnaient mieux lors de ses précédents films. Cette fois-ci, il cherche trop à manipuler l'opinion publique et il ne faut pas oublier l'élection présidentielle qui approche. Cependant, sa démonstration demeure toujours aussi forte, à la fois drôle et poignante. Alors, il serait dommage de s'en passer.

A découvrir

Casablanca Driver

Partager cet article

A propos de l'auteur

11 commentaires

  • nazonfly

    08/07/2004 à 00h00

    Répondre

    Très bonne critique de weirdkorn!
    Je suis dans les grandes lignes d'accord avec toi, notamment au niveau du passage sur le World Trade Center.
    Mais je trouve pour ma part que, contrairement à Bowling, Moore s'est doté d'une plus grande finesse et qu'on tombe moins dans la caricature, grâce aux images d'archives.
    Certes son propos est toujours acide et critique envers son gouvernement, mais il semble avoir réalisé une véritable enquête. A moins que je ne me sois fait manipuler.
    Quand au passage avec la mère, je dirais qu'elle ne m'a pas ému plus que ça, mais bon...
    Je trouve pour ma part que les rires qui accompagnent le documentaire sont de trop, mais Moore a sûrement trouvé ce moyen pour qu'on s'attache plus à son propos...

  • Anonyme

    08/07/2004 à 00h01

    Répondre

    Très bon commentaire à mon sens. Des infos nouvelles par rapport à ce que je savais deja (notamment l'implication d'amid karzai).

    Un peu trop de redite d'avec ses bouquins cependant. En outre, je trouve aussi qu'il force un peu trop le trait, mais après tout le trait tracé par Bush est peut-être énorme.

    En tout cas, il faut voir ce film.

  • Alain

    08/07/2004 à 00h02

    Répondre

    Tout d'abord ne connaissant pas Moore, j'ai décidé d'aller voir ce film parce que primé.
    A vrai dire, après avoir vu le film, je me suis rendu compte qu'il s'agissait plus d'une attaque directe contre Bush qu'un quelconque plaidoyer à l'encontre des guerres...
    Après renseignements et une interview de Moore ou il avouait "donner des cartouches aux américains pour qu'ils votent contre Bush grace à son film", Je me suis rendu compte que nous ne serions pas plus avancés en regardant un film fait à la base avec le partie pris de descendre un président. Est-ce la vérité ? Oui, certainement ! Est elle manipulée ? Possible autant qu'elle pourrait l'être dans l'autre sens.
    Compte rendu : ce film n'a quasiment aucun interet pour les français moyens, il s'adresse plutôt aux américains. Méritait-il la palme ? A mon avis, non !
    A quand un film sur les manipulations des médias et politique en france, voir dans d'autres pays ? A mon avis il y aurais bien des surprises aussi...

  • Anonyme

    08/07/2004 à 00h03

    Répondre

    Bon, en gros, j'ai trouvé bush plus sympathique à la sortie du film qu'en y entrant... Desolé Michael, mais tu m'avais habitué a plus convaincant. J'ai lu tous les bouquins de Moore, et vu tous les films; celui-ci est le plus drôle, mais le moins convaincant; il a oublié du monde la dedans et fait passer Bush jr pour un idiot(ce qu'il est, ineluctablement) mais passe a coté d'un monstre d'ignomnie comme Rumsfeld, une affreuse Condolezza Rice, un Powell tout aussi idiot que lui. Plus qu'un brulot anti Bush, il fallait demonter le gouvernement entier, et Moore le connait, mais en est resté a une personne. Dommage, très dommage...

  • Anonyme

    10/07/2004 à 00h04

    Répondre

    Michael Moore me fait penser au personnage de "Un homme dans la foule" d'Elia Kazan. Il a un brin de naïveté, un autre de roublardise et une louche de mégalomanie.

  • Anonyme

    11/07/2004 à 00h05

    Répondre

    Bon tout d'abord je ne pense pas que ceci soit a proprement parlé un film, le divertissement n'est ici que
    facultatif, secondaire. Oui bien sur il est drôle,j'ai moi-meme bien rigolé en le regardant...au début du moins.
    Peu a peu on se rend compte de la gravité des choses, de la magouille internationale avec le bon peuple (moi et
    vous) comme dupe. On s'est foutu de notre gueule, on s'est fait manipulé, on a été roulé, on a payé. ET quand je dis
    'on', je pense evidemment au peuple américain mais aussi a nous,européens pacifistes(???).
    Oui nous sommes toujours concerné -quoiqu'indirectement- de ce qu'il se trame dans le pays de l'Oncle Sam.
    L'administration Bush (je dis administration parce que visiblement George W.Bush n'est que trop 'bas de plafond' pour pouvoir ourdir ce genre de complot, cette mascarade diabolique génératrice de millions ( de milliards? au temps pour moi...) de dollars.
    Révoltant, touchant, cru, dénonciateur, choquant, hilarant, grotesque, étonnant, bouleversant, etc...
    Ce documentaire subversif touchera la fibre humanitaire de chacun et démontrera l'ignominie dont sont capables les
    'grands' dirigeants de ce monde régi plus que jamais par l'appat du gain et du bénéfice.
    Moore manipulateur? Pas si sur. Il n'intervient que tres rarement et n'emploie que du matériel 'neutre' tel que des
    interviews et autres archives.
    Un documentaire fait avec la force d'un homme qui a décidé de se battre et de dévoiler la mascarade au grand jour.
    Un grand merci.

  • Anonyme

    12/07/2004 à 00h06

    Répondre

    ce film ne peut pas se résumer à une attaque directe contre bush, et la conclusion le montre bien, le message de Micheal Moore est le même que dans tout ses films, il critiques les déboires d'une société qui prend aux pauvres pour donner aux riches en aveuglant les classes moyennes.
    Pour ma part je trouve que le film, bien qu'occultant effectivement certains faits, fait mouche.

  • Kei

    12/07/2004 à 00h07

    Répondre

    Ce film a veritablement une intention louable : detruire ou casser bush. En ce sens, je devrais lui mettre une bonne note. Cependant, les procédés employés me paraissent douteux.

    Dans la premiere partie "humoristique" du film, Moore montre, remontre des images de Bush avant son passage a l'antenne. Certes, il passe pour un idiot, il fait des mimiques debiles, il a l'air coincé, mal a l'aise. Et a ce moment, toute la salle etait pliée de rire. Cependant, mettez vous a sa place : vous etes devant une camera qui tourne, dans 5 minutes vous allez faire une declaration tres importante en tant que president des USA et vous ne devez pas bouger de votre siege pour ne pas perturber le cadrage. Il y a des raisons d'etre un peut stressé non ? Quoi de plus normal alors, que de tenter une blague, de faire les conneries que tout le monde fait devant une camera. Pensez vous vraiment que si il etait resté serieux pendant ces 5 minutes en fixant la camera il aurait été plus "normal" ou "en adequation avec sa fonction" ?

    Deuxieme grief, mais celui dans la partie "emouvante" du film : D'abord, badgad est presenté comme l'ile aux enfants (des enfants jouent, il fait beau, il y a une jolie musique, on s'attend a voir Casimir debarquer). Puis en 10 secondes de film, on passe au bombardements, a l'horreur. Il ne faudrait pas oublier que Sadam etait un tyran et que ces enfants qui jouent ne devaient pas le faire trop souvent. De plus, la guerre ne s'est pas decidée en 10 minutes comme semble vouloir le faire croire Moore. Et puis montrer des bras a demi arrachés, des operations chirurgicales et des morts a tout bout de champ me semble un peu voyeur. Ce qui est aussi voyeur, c'est de montrer cette femme, qui a perdu son fils en Irak et qui pleure chaque fois qu'elle en parle. Signalons au passage que cette femme est incroyablement naive : pensait elle reellement que son fils ne craignait rien en allant dans l'armée ? Il me semble que le propre des armées est de se faire decimées, tuées, prendre en ambuscade. La guerre n'est pas un jeu et on n'en revient pas indemne. Mais ce n'est pas tout : Mr Moore presente des noirs americains pauvre qui se sont engagés dans l'armée comme les defenseurs de la patrie, comme des gens incroyablement patriotes qui s'engagent alors que l'etat ne fait rien pour eux et ne les prend pas en compte. Ces gens sont incroyable : ils s'engagent pour defendre l'amerique qui les rejettent mais pas du tout pour l'argent. Ah non ! Ils sont au chomage, on desesperement besoin d'un travail, mais s'ils s'engagent dans l'armée c'est pour defendre la democratie. Redescendez un peu sur terre : ils s'engagent parcequ'ils n'ont pas d'autre choix pour survivre et gagner de l'argent !

    Ce film, je ne l'ai pas aimé : il ressemble plus a un grand moment de propagande qu'a un veritable documentaire. Certes Moore n'a jamais pretendu faire un veritable documentaire, mais il me semble qu'avec ce film, il ait perdu toute trace d'objectivité.
    Cependant, etant donné le but de ce film, je lui mets quand même 5.

    PS : si vous le pouvez, procurez vous le Courrier Internationnal numero 713, celui de la semaine du 1er juillet. Le dosseir est consacré a Moore et a son film.

  • Anonyme

    14/07/2004 à 00h08

    Répondre

    Je crois que le passage de la femme américaine dont le fils a été tué en Irak a été mal compris. Il ne faut pas oublier que ce film est destiné à bouleverser les américains afin qu'ils ne revotent pas pour G.W Bush. Ce passage n'est pas un mélodrame gratuit destiné à condamner la guerre en général mais il rappelle à certains américains que d'autres souffrent atrocément des conséquences de cette guerre qui -et Moore s'est appliqué à le montrer précédemment- n'est pas justifiée. Alors que les Américains sont aujourd'hui au courant que Bush et son équipe les ont manipulé en prétextant l'existence d'armes de destructions massives pour déclencher cette guerre, beaucoup continuent à soutenir Bush. N'est ce pas un signe d'assouplissement moral de la part d'une partie de l'électorat américain qui ne se sent peut etre pas concernée parceque cette guerre touche en premier les moins nantis? Grace à ce passage bouleversant d'une femme qui a perdu son fils à la guerre, bush nous rappelle que la guerre n'est pas un sujet à prendre à la légère.

    Sinon je suis assez d'accord avec Kei quant aux critiques qu'on peut faire à ce film sauf sur deux points : je pense que cette femme est triste d'abord bien sur pour la mort de son fils mais également parcequ'il est mort pour rien (pas pour sauvegarder la sécurité du peuple américain en tout cas). Ensuite Moore ne se fait aucune illusion sur les raisons qui poussent les plus démunis à s'engager dans l'armée. Il montre bien d'ailleurs que les services de recrutement ne se font pas plus d'illusions.

  • Anonyme

    14/07/2004 à 00h09

    Répondre

    personnellement j'ai été très décu par ce nouveau docu de Moore.Vraiment, il a voulu touché le plus grand nombre de personnes en simplifiant au maximum et justement c'est TROP simpliste.C'est vrai que c'est nécessaire et ceux qui n'ont aucune idée des liens bush/ben laden, de la polititque bush vont prendre un coup dans le bide. Mais ca manque vraiment de recul, je trouve, et ne laisse pas de reflexion au spectateur. Certes, c'est fait pour etre un divertissement mais les divertissements peuvent etre plus intelligents et informatifs,non?? bref, Moore reste loin de "bowling for columbine" à mon sens.Pour avoir de vraies infos, regardez "le monde selon bush", 100 fois plus terrifiant et intelligent.

  • Anonyme

    21/07/2004 à 00h10

    Répondre

    ce film fait l'effet d'une bombe qui nous éclate à la gueule, à la fin de la séance, personne n'a rien dit, tout le monde est sorti en silence, frappé par une vérité de faits et d'actes de la part de Bush et Compagnie que peu de gens soupçonnait vraiment. Ce film est énorme, il faut absolumment le voir même s'il reste quand même choquant.. ce n'est pas de la science fiction,
    on vit vraiment dans un monde de business et c'est vraiement con d'en être arrivé là...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques