6/10

Exit Speed : ça vous exite ?

Les occupants d'un car rencontrent un gang de motards sur une petite route américaine. De l'action et du suspense dans un direct-to-video efficace.

L'offre DVD et Blu-ray est si imposante qu'il est souvent difficile, même en sachant ce qu'on aime a priori, d'y faire son marché. Pour les films qui sont sortis au
DR.
cinéma, il n'y a pas trop de problème ; pour les direct-to-video, il faut se laisser porter par son instinct. Un bidule comme Exit Speed, tourné courant 2007 mais distribué en France seulement maintenant (ne nous plaignons pas, bon nombre de bobines restent purement et simplement inédites dans l'Hexagone), n'a pas beaucoup d'atouts à faire valoir pour séduire le chaland. Une star au générique ? Pas vraiment. Un concept dans le vent ? Non plus. Une jaquette qui décoiffe ? Bof, on pourrait croire qu'il s'agit d'un documentaire sur les courses de moto. En gros, c'est le genre de film qui a toutes les chances de rester en rayon tandis que le dernier Steven Seagal fait un tabac. C'est trop injuste.

Meredith Cole (Julie Mond, inconnue) est une déserteuse traquée par le sergent Archie Sparks (Fred Ward, second couteau croisé dans Tremors, Blindés, et peut-être prochainement dans Expendables 2). Parvenant à le semer en prenant un car, elle est loin de se douter qu'un gang de motards satanistes va rendre le voyage bien plus désagréable qu'un procès militaire...


DR.
A défaut de vedettes, on trouve quelques têtes connues dans le casting, du genre « ah-mais-où-l'ai-je-donc-déjà-vu » : Desmond Harrington (Quinn dans les dernières saisons de Dexter), Lea Thompson (la mère de Marty dans Retour vers le futur, la rockeuse dans Howard le Canard), Gregory Jbara (un autre second couteau vu dans toutes sortes de séries TV, et dans quelques films comme In & Out ou Remember Me)... Les occupants du bus forment un microcosme social (un paumé, un jeune couple, une étudiante, une mère célibataire), comportemental (un couard, quelques héros, un trou du cul) et ethnique (une afro-américaine, un hispano) prévisible, qui permet toutes sortes de confrontations lorsque les zigotos se retrouvent forcés de tenir un siège ensemble. La menace que constituent les motards reste un peu diffuse, malgré une tentative de caractériser certains d'entre eux par leur physique. Pourtant, le film tient la route (contrairement au car), et réserve de bonnes séquences d'action et de suspense. Scénariste, acteurs et réalisateur s'avèrent tous compétents (pourtant, le dernier cité n'a pas de véritable titre de gloire en dehors de... Sexe intentions 3), faisant d'Exit Speed un divertissement tout à fait regardable. Bien plus, en tout cas, que la plupart des Steven Seagal de ces dernières années. Comme quoi...


DR.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques