7/10

Il n'est jamais trop tard... pour Tom Hanks et Julia Roberts


L'ordinateur est votre ami.
Larry Crowne (Tom Hanks) vient de se faire virer de son boulot pour cause de manque de diplôme. Ni une ni deux, le chômeur quinquagénaire s'inscrit à la fac. On lui recommande le cours d'expression orale, notamment pour les qualités de la professeure qui l'enseigne. Celle-ci, Mercedes Tainot (Julia Roberts), plutôt jolie femme, séduira Larry rapidement. La réciprocité étant par ailleurs vraie. Mais il faut du temps au temps, et notamment le temps de virer un mari adepte de porno et d'oublier pour de bon son divorce douloureux.

Tom Hanks est aux commandes, et on dirait bien qu'il sait ce qu'il fait. Les plans sont généralement bien foutus, rarement gratuits : ils commencent régulièrement par planter, pour de vrai, le décor et le propos, comme lorsqu'au début du film, une anse prend tout l'écran, pour finalement devenir un élément que range méticuleusement Larry. Pas toujours d'une puissance artistique phénoménale, mais très efficace.


Hey madame, t'as pas un zéro six ?
A ce déroulé visuel sympathique s'ajoute une galerie de personnages tous plus inoubliables les uns que les autres : l'étudiant abruti, le prof d'économie Dr Kawashima (ce n'est pas son nom, mais on le sent tout droit débarqué d'un jeu vidéo !), la copine de fac qui relooke (ou reluque) Larry afin de le remettre au goût du jour. Le petit ami gros bras jaloux, mais pas trop. La prof désabusée et un poil alcoolique. Voilà de quoi animer le film par tous les côtés.

D'ailleurs, ces caractères si différents et amusants illuminent la comédie et font du film quelque chose d'assez léger malgré une thématique forte : refaire sa vie quand on a 50 ans (enfin, 55 ans pour Tom Hanks, et 44 pour Julia Roberts). Si la chose pouvait être dramatique au premier abord, on se rend bien compte qu'il faut savoir sombrer dans le moment et prendre de la distance pour rebondir. Les bonnes choses finissent toujours par arriver.

Il n'est jamais trop tard respire donc la réussite et l'optimisme, et fait passer un bon moment alors qu'on s'attendait à frémir en compagnie de deux vieux croutons. Ouf. Tom Hanks est très bon. Aussi bien dans son jeu d'acteur que dans sa réalisation. Et Julia prend toujours aussi bien la lumière.

Finissons cependant sur une note mitigée : quand Tom Hanks devient cuisinier, on le confond avec Steven Seagal. Stupéfiant !


Steven, sors de ce corps !

A propos de l'auteur

Guillaume est le fondateur et le rédacteur en chef de Krinein. Curieux et passionné par la culture au sens large, il poursuit sa route sur les chemins tumulteux de la critique culturelle.

3 commentaires

  • Guillaume

    02/07/2011 à 09h31

    Répondre

    J'ai vraiment passé un bon moment avec ce film Sans prétention et sympathique.http://cinema.krinein.com/est-jamai ... 16501.html

  • Dido

    04/07/2011 à 11h53

    Répondre

    J'aime beaucoup Tom Hanks et Julia Roberts et je trouve qu'ils vont très bien ensemble à l’écran. Je vais sûrement me laisser tenter par ce film, qui a l'air très sympathique !

  • Anonyme

    11/07/2011 à 00h12

    Répondre

    Non c'est juste le navet de l'année. Arrêtons la complaisance !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques