4.5/10

Esprit de famille

Pour les vacances de Noël, la famille Stone se prépare à recevoir Meredith Morton (Sarah Jessica Parker), la compagne coincée d'Everett (Dermot Mulroney), l'aîné des enfants . Les réjouissances festives tournent vite au vinaigre lorsque les membres de la famille se rendent compte du décalage entre eux et la future préposée au mariage...

Réussir un film de Noël est une entreprise difficile. Les ingrédients étant toujours plus ou moins les mêmes, il est ardu de ne pas tomber dans les bons sentiments, la morale et la niaiserie faciles. Malgré une distribution prestigieuse, Esprit de Famille fait partie des essais manqués du genre.

Commençant avec une série de gags railleurs qui peuvent facilement rappeler des situations familières, le scénariste-réalisateur Thomas Bezucha place la barre très haut. Dans cette première partie, Sarah Jessica Parker, Rachel McAdams (Red Eye) et Luke Wilson (Back To School) entraînent gentillement le spectateur vers le rire avec trois caractéristiques comiques différentes. L'héroïne de Sex In The City livre une performance époustouflante où elle joue parfaitement son rôle de femme égocentrique, gênée et coincée. Ses petites bouilles embarrassées et ses postures penaudes sont à la fois drôles et touchantes. McAdams confirme son grand talent d'actrice en soeur un peu peste, pleine de charme et de peps. Wilson donne dans le rôle de composition avec son personnage de grand frère nonchalant et souriant.

S'il n'est pas désagréable de retrouver un humour légèrement noir et grinçant teinté de tendresse pendant une bonne demi heure, il est malheureux de le voir trop souvent submergé par des scènes gnan gnan qui penchent parfois vers la franche mièvrerie. Dès l'annonce d'un élément dramatique (la maladie mortelle d'un personnage principal), on comprend que Thomas Bezucha a choisi son camp. Son film ne sera pas subtil et réussi comme un Love Actually. Il s'orientera vers la combinaison film de famille moraliste et comédie sentimentale classique. Chacune dans leur genre, Diane Keaton et Claire Danes ont de quoi en énerver plus d'un. La première mériterait carrément une bonne centaine de baffes pour lui apprendre à perdre son air suffisant et la seconde aurait pu éviter d'autoparodier ses précédents accomplissements dans les films sentimentaux.

Esprit de Famille est un film d'autant plus raté qu'il débutait très bien dans un comique moqueur très représentatif. Malgré 1h45 qui semblent interminables et la niaiserie étouffante, on retient tout de même Sarah Jessica Parker et Rachel McAdams qui se révèlent à ceux qui n'étaient pas déjà persuadés de leur art. A noter une bande originale typique de Noël signée par Michael Giacchino, le compositeur d'Alias et Lost.

A découvrir

Saw II

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques