2/10

enfer des zombies (L')

Un classique de l'ennui

Ann Bowles (Tisa Farrow), le reporter Peter West (Ian McCulloch) et un couple de touristes en vacances font un voyage vers une île où ils rencontrent le Docteur Menard (Richard Johnson) qui tente de soigner des morts qui reviennent à la vie à cause de pratiques vaudous. Bien vite, les choses vont devenir hors de contrôle et des conquistadors espagnols morts vont sortir de leurs tombes à la recherche de chair humaine...

Ce film d'horreur italien, que l'on doit au très prolifique réalisateur Lucio Fulci (plus de 40 films à son actif), est un classique du genre. Le succès fut mondial et mena le genre (films de zombies) à la tête des productions de films d'horreurs italiens pendant près de dix ans.
Le succès de Zombie Flesh Eaters est-il justifié ? Non.

Tout d'abord, ce film est d'un rare ennui, seul Run Lola Run peut le concurrencer sur ce terrain. En effet, il ne se passe rien et il y a profusion de scènes inutiles avec des discutions creuses et de très longs plans qui n'apportent rien à l'histoire.
La première demi-heure mériterait directement d'être passée en accéléré tellement elle est vide.
Ensuite, il y a la meilleure scène du film : une rencontre aquatique entre un zombie et un grand requin blanc qui paraît tout droit sorti du Jaws (Les Dents De La Mer) de Steven Spielberg. C'est très drôle mais ça ne dure que cinq minutes.
Sinon, il y a du gore avec la scène de la femme du docteur qui se prend un morceau de bois pointu dans l'oeil, il y a de l'érotisme inutile à deux reprises (ça n'est pas un film italien pour rien) et il y a des thèmes musicaux d'une rare nullité (dont un particulièrement mauvais avec deux percutions africaines qui se battent en duel) qui reviennent tout le temps en nous explosant les oreilles.
Les vingt dernières minutes sont très inspirées par le célèbre Night Of The Living Dead (1968) de George A. Romero, avec nos héros qui se retrouvent dans une maison avec les zombies qui veulent entrer de tous les côtés. Evidemment, tout le monde, sauf les deux héros, se fait mordre et devient zombie. C'est divertissant, mais vraiment trop copié.
On peut noter une esthétique des zombies très réussie mais qui ne sert à rien puisque les zombies sont mal exploités dans l'histoire.

Ce film qui se veut être une sorte de suite du Dawn Of The Dead (1978) de Romero, n'a retenu de ce dernier que l'ennui. Ce film est donc un classique par son succès, mais pas par sa bonne qualité.
On préfèrera se replonger dans les films zombies-gores Bad Taste (1987) et Braindead (1992) de Peter Jackson et le Night Of The Living Dead de Romero.

Bref, à part la scène du combat entre un zombie et un requin, il n'y a rien à sauver de ce film très très ennuyeux.

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • zombigirl

    14/12/2004 à 13h58

    Répondre

    Un classique de l'ennui ??????????



    Comment dire... Je suis en profond désaccord avec toi, cher ami critique.

    Ce film est le premier Fulci que j'ai vu, oh y'a bien 12-13 ans, et j'étais littéralement scotchée à mon canapé tout le long. Les zombies sont crades à souhait, le gore coule à flots, l'ambiance est prenante, la musique excellente - bref, un classique de la Magic Fulci Touch.

  • Anonyme

    14/04/2009 à 02h34

    Répondre

    Un classique ?!!!? De Fulci ?????!!!!!!!! Non, non, ce film est respectable mais de dire que c'est un classique... (NON... RIEN DE RIEN... NON JE NE REGRETTE RIEN...) Un classique pour les morts-vivants, c'est Zombie de Romero. Ou encore le jour des morts-vivants de Romero... ou La nuits des morts vivants... (encore Romero...) ou encore plus recemment, Diary of the dead.Enfin, les films de Romero, le grand, l'unique Georges.A.Romero... UN VRAI MAITRE...Ou en  L'armée des morts de Zack Zinder...Mais pas l'enfer des zombies. Fulci est pas mal, mais son film dont tu parles avec tant d'amour n'est pas une référence. Point à la ligne. 

  • Anonyme

    21/01/2010 à 01h14

    Répondre

    Un tissu de conneries cette chronique. Si vous ne savez pas de quoi vous parlez, pourquoi en parlez vous ?

  • Anonyme

    07/07/2010 à 10h22

    Répondre

    "l'enfer des zombies" restera toujours un classique de l'horreur, n'en déplaise aux détracteurs.


    après, qu'on l'aime ou pas, là n'est pas le problème.


    le rythme lent du film peut en rebuter beaucoup, après, de là à dire que "la première demi-heure est inutile", il y a une différence !


    la réalisation possède un style particulier, travaillé, après, dès que l'on voit une paire de seins, ça y est, c'est du cul !!!


    si les films de Romero sont aussi des classiques, il faudrait oublier ses derniers opus, principalement "diary of the dead", qui est un navet sans nom, joué avec les pieds et ridicule de bout en bout !


    je ne parle même pas de "l'armée des morts" qui fait honte à "zombie" et que je considère comme le film de zombies le plus nul de tous les temps.


    après, encore une fois, chacun son opinion, mais "l'enfer des zombies" de Fulci dépasse de loin bon nombre des films du genre.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques