9.5/10

Edward aux mains d'argent

Le Meilleur Burton

Un inventeur excentrique crée un jeune homme nommé Edward (Johnny Depp) qui a tous les éléments essentiels d'un corps standard à l'exception d'une paire de mains. En effet, l'inventeur est décédé avant d'avoir pu en donner à Edward, le laissant avec des ciseaux en guise de mains et dans une grande solitude dans un château isolé. Un jour, Peg Boggs (Dianne Weist), vendeuse au porte-à-porte, le trouve et décide de l'accueillir dans sa famille...

Edward aux mains d'argent, conte de Noël, est un des films les plus touchants qui ont été faits. En effet, c'est un des rares films où l'émotion passe immédiatement et où l'on peut même se surprendre avec les larmes aux yeux.

Tout commence dans une ville pleine de couleurs où tous les aspects de l'american dream sont présents : les belles maisons avec jardins, les gens qui sont beaux et riches, la tranquillité, la sécurité...
Un contraste direct apparaît avec le château sombre perché dans les hauteurs de la ville et avec son habitant, Edward, monstre émouvant au style gothique.
C'est la rencontre de ces deux mondes très différents qui va chambouler la vie de tous les habitants de la ville et celle d'Edward.
En effet, malgré l'aspect physique assez déroutant d'Edward, les habitants vont l'accepter car il a des talents évidents de sculpteur et de coiffeur et car il est extrêmement gentil. Il va devenir la nouvelle attraction qui va réveiller et animer une ville bien trop paisible.
Mais, bien vite, comme tout le monde profite de la gentillesse d'Edward sans vraiment le remercier comme celui-ci le voudrait, c'est à dire en l'acceptant et en l'aimant réellement, il va commencer à se lasser de la coiffure et de la sculpture et va n'être intéressé que par la belle Kim Boggs (Winona Ryder) dont il est amoureux. Cet amour est impossible car Kim a une relation avec Jim (Anthony Michael Hall) et parce qu'Edward est un monstre.
Mais, peu à peu, Kim va être touchée par la gentillesse d'Edward, par son talent d'artiste et par l'amour qu'il éprouve pour elle. De plus, elle éprouve de la pitié pour lui quand elle se rend compte qu'on le manipule comme un jouet (le coup du « talk-show »).
Edward va être rejeté par tout le monde lorsqu'il est accusé de crime. Va s'en suivre une série de quiproquos malheureux qui vont continuer à exclure Edward jusqu'au moment où il va être obligé de retourner vivre seul dans son château.

Edward aux mains d'argent est le chef-d'oeuvre de Tim Burton. Tout d'abord, on y retrouve une esthétique sombre chère à Burton. Ensuite, l'interprétation des acteurs est excellente avec un Johnny Depp parfait dans son rôle de gentil monstre fragile émotionnellement et avec une Winona Ryder resplendissante. De plus, la musique de Danny Elfman participe fortement à la poésie et à la beauté du film. Plus encore, on frissonne et on pleure dans les quarante dernières minutes très tristes où tout le monde est contre Edward.
La puissance de l'impact émotionnel du film est la somme de plusieurs points. Premièrement, c'est dû au fait qu'on voudrait accepter Edward car il n'a pas un visage monstrueux (contrairement par exemple à Elephant Man), car il est foncièrement gentil et car il a de grands talents artistiques. Secondement, c'est dû à la poésie du film et à l'amour impossible d'Edward avec Kim qui nous touche au plus profond du coeur. Troisièmement, c'est dû à la méchanceté des réactions des habitants de la ville qui nous rappellent certaines des nôtres.

Pour tous ceux qui croient que Tim Burton n'est que le mauvais réalisateur de La Planète des Singes (2001) et de Mars Attacks !, Edward aux mains d'argent est un des films (avec Ed Wood, Batman, Batman Returns, Beetlejuice et Sleepy Hollow) qui nous permettent de dire que Tim Burton est un très grand réalisateur.

A découvrir

Monsieur Batignole

Partager cet article

A propos de l'auteur

12 commentaires

  • Anonyme

    12/01/2008 à 14h31

    Répondre

    c'est un film super émouvant et en féte il faut comrendre que la question et la reponse clef et d'ou vient la neige


     

  • Anonyme

    27/05/2008 à 15h23

    Répondre

    Ce film est tout simplement un petit bijou! Il mélange futurisme, émotion, romantisme et déchirement intérieur face à un amour qui reste malgré tout dans certains cas et à cause d'une société stéréotypée, impossible. Il est unique en son genre. C'est un film totalement merveilleux, je l'ai vu pour la première fois lorsque j'étais en classe de 4ème et je suis de suite tombée sous le charme de son style hors du commun et dès lors également sous l'emprunte artistique de Tim Burton et sous le jeu de Johnny Depp; depuis ce jour cet acteur me facine, m'hypnotise dans chacun de ses rôles, le duo Burton-Depp reste l'une des combinaisons cinématographiques les plus réussies et infaillibles à ce jour; leur collaboration aboutit toujours à une oeuvre qui, pour ma part, provoque chez moi un sentiment d'évasion. Johnny Depp reste à ce jour l'acteur que j'admire le plus pour son travail: il collectionne une palette impressionnante de personnages à savoir, il nous a prouvé qu'il peut aussi bien jouer l'être mystérieux et amoureux en le personnage d'Edward, mais il est également époustouflant dans son rôle d'enquêteur (comme dans la Neuvième Porte) ou encore plus récemment dans son rôle de pirate comique et aventurier dans la trilogie de Pirates des Caraïbes. Et ceci n'est qu'une brève série de certains de ses films les plus connus mais il en reste d'autres moins connus et c'est dommage car ils gagneraient à l'être davantage. Est-ce-que tous les acteurs peuvent aujourd'hui se réjouir d'avoir jouer dans toute leur carrière le rôle d'un pirate pour les enfants, le rôle d'un homme créé de toute pièce par un inventeur, le rôle d'inspecteurs, le rôle de truants, et même de meurtrier sanglant....? Mais surtout est-ce-que tous les acteurs qui ont pu joué tous ces rôles ont-ils été capable le faire aussi bien et avec autant de réalisme?

  • Anonyme

    23/11/2009 à 03h40

    Répondre

    Lorsqu'on voit le film pour la première fois on est touché et ça nous marque, mais lorsqu'on le voit une deuxième fois avec un esprit analytique il faut multiplier l'effet par 50 puisque les métaphores dans l'esthétique, les références à une société particulièrement américaine et la grande critique du modèle classique rehaussé d'une pointe d'expressionnisme allemand mettent à l'avant le grand talent de réalisateur de Tim Burton et on ne peut que l'adorer encore plus et apprécier hautement son film!

  • Anonyme

    03/01/2010 à 14h39

    Répondre

    mais "la planete des singes" est un tres bon film !!

  • riffhifi

    03/01/2010 à 15h59

    Répondre

    Celui de Tim Burton ? Plaisantin...

  • Anonyme

    24/04/2010 à 12h02

    Répondre

    Un film à la fois triste et comique qui nous parle des différences humaines qu'ils faut accepter et ne pas juger au premier regard. Dans le cas d'Edward, il faut se dire qu'il se cache peut-être derrière "celui avec les ciseaux à la place des mains", un coeur sensible.

  • Anonyme

    05/10/2010 à 20h39

    Répondre

    J'ai adorée ce film pour les musique exceptionelle que l'on peut y trouver et l'histoire de ce pauvre jeune homme mi humain mi créature est très émouvante j'en ai chialé comme une madeleine si je puis dire ... sur ce ... ciao mais amis !!!

  • el viking

    08/03/2011 à 14h25

    Répondre

    CONAN!!!http://television.krinein.com/soir- ... 15358.html

  • riffhifi

    08/03/2011 à 14h31

    Répondre

    "Johnny Depp en Frankenstein moderne doté de ciseaux au lieu de mains"
    Non non, en CRÉATURE DE FRANKENSTEIN. Le pseudo-Frankenstein ici, c'est le personnage de Vincent Price.
    "Pour ceux et celles qui aiment les films de gladiateurs"... il y a un pilote d'avion qui aimerait vous rencontrer...

  • naweug

    08/03/2011 à 15h09

    Répondre

    Je crois que je vais rester fidèle à Pushing Daisies sur NRJ12

  • nazonfly

    08/03/2011 à 15h14

    Répondre

    Mais justement avec les caméras c'est facile de chopper les vilains. Suffit de repérer les gens avec des cagoules et des passe-montagne !

  • Guillaume

    08/03/2011 à 16h27

    Répondre

    riffhifi a dit :
    "Johnny Depp en Frankenstein moderne doté de ciseaux au lieu de mains"
    Non non, en CRÉATURE DE FRANKENSTEIN. Le pseudo-Frankenstein ici, c'est le personnage de Vincent Price.
    "Pour ceux et celles qui aiment les films de gladiateurs"... il y a un pilote d'avion qui aimerait vous rencontrer...


    Oui, le raccourci est malheureux

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques