6.5/10

D’un film à l’autre : Lelouch par Lelouch

Pour fêter les 50 ans de sa société Films 13, Claude Lelouch propose un documentaire sur… lui-même ! Au-delà du nombrilisme évident de la démarche, on se surprend à vibrer devant les extraits d’une œuvre imparfaite mais sincère.

Qui mieux que Claude Lelouch pouvait réaliser un documentaire sur… Claude Lelouch ? le cinéaste fait partie de ces parias du paysage français, à l'instar de Jean-Pierre Mocky ou Jean Rollin, qui carburent à l'autopromotion et à l'énergie d'une poignée de fans irréductibles. C'est d'ailleurs ce qui les rend sympathiques, que l'on aime ou pas leurs films : leur volonté de fer qui leur permet de se relever malgré les échecs et les critiques, plutôt que de baisser les bras et de se tourner vers la poterie. Le cas Lelouch est plus complexe que d'autres : avant que son nom devienne un gag dans la presse moqueuse, il a collectionné les récompenses (Oscar du meilleur film étranger, plusieurs prix à Cannes) et les succès publics durant plus de vingt ans. On lui doit quelques classiques comme Un homme et une femme, L'aventure c'est l'aventure, Les uns et les autres ou Itinéraire d'un enfant gâté. Mais
Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant
dans Un homme et une femme
également un paquet de sinistres bides, dont la liste commence plus tôt qu'on ne l'aurait imaginé…

Car D'un film à l'autre, dont la démarche n'est finalement pas plus risible que celle de l'autobiographie écrite, est un exposé assez lucide de la carrière d'un homme qui ne prétend pas se poser en victime maudite d'une quelconque cabale. Il assume les échecs comme il savoure les victoires, mesure la différence qui existe parfois entre public et critiques, reconnaît que l'un et l'autre l'ont régulièrement lâché, mais ne renonce pas pour autant à sa passion. Le documentaire s'ouvre sur Rendez-vous, le court-métrage de 1976 que Lelouch prend comme métaphore de son propre parcours : une prise de risque constante, au mépris des règles, du danger… et des autres. Cet égoïsme conscient ne s'applique pas, bien entendu, aux proches du réalisateur, qui a toujours su entretenir une "famille" cinématographique soudée (acteurs, compositeur, coscénariste…). Farouchement indépendant, revendiquant crânement les défauts qu'on lui reproche souvent d'avoir, il fait le cinéma qu'il aime pour les gens qu'il aime ; ce qui est toujours plus sain que faire de la soupe pour un public qu'on méprise.

Un peu trop conscient de la relation constante qui existe entre sa vie et son œuvre, Lelouch a souvent porté à l'écran ses propres crises, ses problèmes de couple, ses dépressions… Vie et œuvre se confondent tellement chez lui, qu'il est difficile de
Bernard Tapie et Fabrice Luchini dans
Hommes, femmes, mode d'emploi
savoir si le documentaire parle de lui, de ses films ou de sa société. Les Films 13, qui fêtent leurs cinquante ans, n'ont produit que les métrages de Lelouch, à l'exception du très bon Molière d'Ariane Mnouchkine, dont on redécouvre ici quelques extraits.

Finalement, cette compilation d'une quarantaine de films donne envie de découvrir ou de redécouvrir une bonne partie d'entre eux, même les oubliés, les boudés. L'enthousiasme du cinéaste est communicatif, et la gigantesque bande-annonce (parsemée d'interviews et de reportages d'époque) plutôt efficace, même si elle ne suffit pas à évoquer explicitement tous les acteurs ayant traversé cinquante années de tournages : Jean Marais, Jean-Pierre Marielle… On déplore également que le commentaire de Lelouch ait été enregistré avant la fin du tournage de Ces amours-là. Il en parle au futur, comme d'un projet inachevé, alors que le film est sorti en septembre dernier et se voit édité en DVD ce mois-ci… ça ne coûtait pas grand-chose de réenregistrer quelques phrases sur le sujet !


Jeu : retrouvez lequel de ces titres n'appartient pas à un film de Claude Lelouch.

  • Un homme et une femme
  • Il y a des jours et des lunes
  • Hasards ou coïncidences
  • Hommes, femmes, mode d'emploi
  • Les uns et les autres
  • Une pour toutes
  • Un homme et une femme, vingt ans déjà
  • Un autre homme, une autre chance
  • Le propre de l'homme
  • L'homme est une femme comme les autres
  • Viva la vie !
  • La vie, l'amour, la mort
  • Vivre pour vivre
  • Toute une vie

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques