6/10

Dr Kinsey

Dr Kinsey nous raconte la vie d'Alfred Kinsey (Liam Neeson), connu pour ses livres sur les habitudes sexuelles des Nord-Américains dans la première moitié du XXème siècle.

Tout au long du film, le réalisateur et scénariste Bill Condon adopte un rythme de narration plutôt lent, caractéristique de bons nombres de longs métrages autobiographiques. Ainsi, les deux heures de pellicule pourront paraître un peu longues pour certains alors qu'elles seront extrêmement savoureuses pour d'autres.
Le début de Dr Kinsey est classique et permet, avec sa dose de scènes quotidiennes, de peindre un portrait global du personnage principal. Les premières recherches de Kinsey rejoignent sa tendre rencontre amoureuse avec sa femme, Clara McMillen, magistralement interprétée par Laura Linney, déjà remarquée dans The Truman Show, Love Actually et surtout dans Tu Peux Compter Sur Moi.

A partir de l'intéressement de Kinsey pour le sexe, au travers de ses premières expériences pratiques dans le domaine, de sa relation ambiguë avec Clyde Martin (joué par le très en vogue Peter Sarsgaard), de ses cours peu conventionnels et de ses recherches, le film gagne une consistance rare dans le cinéma américain puisqu'il parle de sexe cruement et sans barrières. En effet, même aujourd'hui, la plupart des thèmes abordés dans Dr Kinsey, comme le sexe avant le mariage, les préliminaires ou l'homosexualité, restent tabous dans la plupart des pays. Au travers de cet aspect, le film apporte une mise en relief du fait que plus de soixante ans plus tard, le changement n'est pas évident. Ensuite, il appartient au spectateur de juger si c'est un bien ou si c'est un mal. Pour Kinsey, par exemple, l'homosexualité était justifiable scientifiquement et le sexe n'avait rien à voir l'amour, ce qui a de quoi en révulser plus d'un.

Mais, que l'on adhère ou non aux idées personnelles de Kinsey, ses rapports, qui étaient de le fruit de milliers d'entretiens, ont constitué d'incroyables sources d'information sur un sujet qui n'avait jamais été attentivement étudié. Et Bill Condon, avec son film, montre parfaitement le travail que cela a représenté, le charisme et la force qu'il a fallu à Kinsey pour convaincre un telle quantité d'individus à parler de leur vie intime, et les nombreux problèmes, aussi bien financiers que personnels, qu'il a rencontré pour pouvoir se faire entendre et tenter de se faire comprendre.

Que l'on aime ou pas ce que véhicule Alfred Kinsey, l'oeuvre de Condon, malgré quelques temps morts, est d'une justesse impressionnante dans un film autobiographique et l'interprétation de Liam Neeson est époustouflante.

Partager cet article

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques