1/10

Double zéro

Voilà un film qui porte bien son nom. Double zéro vaut bien zéro et on pourrait même rajouter encore quelques petits zéros derrière. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire ce film (si on peut toujours appeler ça un film), entre nul à pleurer, pathétique, déprimant, pitoyable, exécrable, abominable et je passe tout ce qui pourrait être plus injurieux. Mais comment peut-on faire un film pareil ? J'ai ma petite idée là-dessus.

Après la réussite de la Tour Montparnasse infernale, on a pu s'apercevoir du potentiel comique d'Eric et Ramzy. C'est vrai que le film était tordant du début à la fin.
Une personne pas très nette (Thomas Langmann pour ne citer personne) a dû alors se dire : "super, on va faire un film spectaculaire à la française avec les mêmes acteurs (enfin, acteurs si on est gentil). Pour réaliser ce film prenons un habitué du style. Génial, Gérard Pirès est libre et convient parfaitement. Allez, mettons aussi plein d'explosions et d'effets spéciaux made in France, ça marche super fort chez les Américains ça".
Une personne s'exclama alors : "Il manque quelque chose à tout ça".
Thomas Langmann répondit: "Ah oui, des bimbos super sexys très dénudées. Merci, j'avais oublié. C'est bon, on a tout ?"
Une petite voix ennuyeuse répondit : "Non, il manque encore l'histoire".
"Merde, j'y avais pas pensé. Qu'est-ce que l'on pourrait trouver ? Les espions, voilà une excellente idée. Les gars, on va faire une parodie de James Bond bien de chez nous, en plus on peut faire un jeu de mots rigolo pour le titre. Vous allez voir ce que vous allez voir. Gérard, tiens voilà le fric et boucle-moi ça en vitesse, il faut que ça sorte pour la fête du cinéma".
Quelques mois plus tard, la petite voix dit : "Attendez, il ne manque pas quelque chose ? Hé, Monsieur Langmann, il manque un scénariste".

Malheureusement, ce n'est pas une blague. Il n'y a pas de scénariste, donc je vous laisse imaginer la suite. C'est du n'importe quoi, de l'incohérence non-stop. Gérard Pirès a dû tourner les scènes au pif. On lui donnait un décor, trois acteurs, deux accessoires et voilà. Au final, il n'y aucun enchaînement entre les scènes, pas une situation comique mais plutôt un vide absolu. Le réalisateur devait mettre Eric et Ramzy devant la caméra sans aucune indication et la laissait en route si avec un peu de chance ils pouvaient trouver une réplique rigolote. Malheureusement, leur humour de gamins de quatre ans ne les a pas aidés dans ces rôles qui ne leur allaient pas. Les deux compères ne sont pas drôles, rien ne m'a fait rire ni même sourire. Alors que j'étais plié en deux devant la tour Montparnasse infernale (un petit bijou burlesque), Double zéro m'a dépité. Pas la moindre scène comique à se mettre sous la dent, pas un dialogue potable, pas de scénario (et encore je suis gentil). Je n'étais pas le seul dans la salle à penser cela. Personne n'a ri. L'ennui prenait tout de suite le pas et le film m'a semblé bien long malgré son heure et demie. La misogynie qui s'en dégage est aussi frappante. Comme si mettre des filles dénudées était un gage de succès. A ce niveau, c'est le stade supérieur du navet.

Voilà un aperçu de ce que donne un film sans scénario. Sans un travail d'écriture préalable, rien ne peut être bon, ni même potable. Il n'y a aucun enchaînement logique, des scènes comiques inexistantes, des acteurs plus mauvais les uns que les autres. Faire un film aussi mauvais tient du miracle. Il n'y a pas eu de projection test ? Personne n'a vu le film avant la sortie ? Je n'aurai qu'un conseil à vous donnez : évitez-le, boycottez-le. Faire un tel film avec un budget pareil est insensé et regardons encore une fois la Tour Montparnasse infernale pour oublier tout ça.

A découvrir

Mr Mumble

Partager cet article

A propos de l'auteur

6 commentaires

  • Spike Spiegel

    18/06/2004 à 00h00

    Répondre

    Bon j'ai beaucoup moins ri que pour La Tour Montparnasse Infernale mais j'ai quand même beaucoup aimé.
    Je dirais que le problème c'est qu'on ne voit pas assez Eric et Ramzy...enfin en réalité on voit trop les autres personnages et ils ne sont vraiment pas drôles.
    La différence dans la TMI c'est que les personnages sont secondaires sont marrants (Marina Foïs et PEF des Robins des Bois en l'occurence).
    Donc voilà pour le prochain je ne veux que plus de scénario et que du Eric et Ramzy pendant 1h30 avec à la limite un peu des Robins.

  • Nicolas

    18/06/2004 à 00h01

    Répondre

    Une bonnne grousse bouillabaisse à la française, sans queue ni tête, qui espérait faire passer la pilule d'une enième parodie de James Bond en l'accomodant avec l'humour à double - face de Eric & Ramzy. Car autant les deux zigotos peuvent être extrèmement drôles (La Tour Montparnasse Infernale, Eric & Ramzy au Palais des Glaces), autant ils peuvent en mesure égale se vautrer dans le gag premier degré saoulant et répétitif. Même Edouard Baer, autre génie de la comédie, préfère se terrer dans les âffres du second rôle et se faire oublier. Double Zéro, un film si bien nommé !

  • Anonyme

    30/06/2004 à 00h02

    Répondre

    C'est sur, c'est du éric et ramzy, ceux qui s'attendait à un bon film n'ont rien compris, c'est un film bourré de conneries destiné à faire rire, pas pour avoir fait le meilleur scénario. Moi il m'a fait passer une bonne soirée.

  • systry

    02/07/2004 à 00h03

    Répondre

    Ahlala... quelques sourires, un ou deux petits rires francs, mais rien d'autre à tirer d'un film sans aucun intérêt. Le pire ce n'est pas l'absence de scénario (à la limite on pourrait quasiment s'en foutre), mais bel et bien cet aspect mysogine, du genre "ça va exciter les beaufs et on dira aux intellectuels que c'est du second degré", mais les poses lascives, les humiliations et les petites tenues à outrance, çà devient franchement oppressant, et çà n'a excité que les deux trois boutonneux qui étaient derrière moi.

  • Anonyme

    15/07/2004 à 00h04

    Répondre

    Que dire....ne pouvant pas aller voir shrek 2 lors de la fete du cinoche, j'ai du me plier au souhait de mes potes et aller voir ce film.

    Eric et ramzy?? que dire la aussi...leur concept des "mots" était à l'époque (je dis bien à l'epoque) franchement sympa, leur spectacle au palais des glaces itou, et la tour montparnasse infernale...moué, potable à la limite,et sauvé par les seconds roles et caméos des robins, la craquante marina fois en tête...

    Me voila donc dans la salle...ah bah je commence à la connaitre dis donc, ça fait combien de fois que j'y suis allé depuis le début de l'année?? Une vingtaine de fois, et à chaque fois des bons films dans l'ensemble...il faut bien une exeption à la règle, ou une fin à tout, c'est au choix.

    En clair,je me rallie à l'opinion générale. Hormis un incroyable défilé de bimbos a la limite intéressant pour la rétine (un lot...de consolation en somme), on atteint les sommets. Ou plutot au contraire le fond du gouffre façon de parler. Mes potes (dont un qui l'a vu 3 fois...no comment!) étaient morts de rire a l'instar d'une partie de la salle en entendant ZE réplique qui tue :"- mais où est le male ?" dixit les chefs de la dgse "-mais vous savez,le mal est partout!" dixit bédia....ah oué, bah c'est sur que shrek a coté, c'est du pipi d'ogre...

    En clair le scénario est proprement anémique, l'humour et les gags inexisants, même l'excellent (d'habitude) édouard baer se demande ce qu'il fait dans une telle galère... Car oui, l'ensemble prend litteralement l'eau. D'ailleurs la fin est un véritable soulagement et vient bien vite, signe d'une production baclée comme jamais...

    A la sortie de la salle mes potes sont tout sourire, se marrent encore sur les gags poussifs que j'ai du pendant ce temps m'infliger. Je me suis contenté de sourire betement et de fermer ma gueule, remarque j'ai l'habitude.

    Le lendemain soir, manque de bol pour eux on est allé voir shrek 2, pur bijou d'animation renvoyant ce bien nommé double zéro à son innomable condition. En sortant de la salle:

    moi: "-tain il est quand meme vachement mieux que double zéro ne serait-ce que niveau humour!!" (euphemisme)

    les autres: "Ah non!! ca se laisse regarder mais ca vaut pas les 6.30 du ticket!! chuis bien content de n'avoir payé que 1.50!"

  • The Fuzzy Duck

    10/04/2009 à 22h57

    Répondre

    Triple Zéro aurait été un titre plus approprié à ce film nul comme j'ai rarement pu en voir!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques