5/10

Donjons & Dragons

Un an avant la sortie TRÈS attendue du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, sortait Donjons et Dragons, tiré du célèbre ancêtre du jeu de rôle du même nom. Une occasion d'explorer une nouvelle fois le genre Heroic-Fantasy au cinéma, ce qui n'a en général pas très bien réussi jusqu'à présent. Et ce n'est pas encore aujourd'hui qu'un film y fera honneur...

Assoiffé de pouvoir, le mage maléfique Profion convainc le grand conseil du royaume d'Izmer de forcer l'impératrice Savina à remettre son sceptre magique, qui lui accorde les pleins pouvoirs sur les dragons d'or. Devant l'obstination de la princesse, Profion ordonne alors à Damodar de lui ramener le sceptre de Sarvil, commandant les dragons rouges, dont la cachette ne peut être atteinte qu'à l'aide d'un plan en la possession de Marina Pretensa (Zoé McLellan), une jeune apprentie-magicienne. Et c'est dans ces instants tragiques que Ridley Freeborn (Justin Whalin) et Snails (Marlon Wayans), deux voleurs à la petite semaine, décident de cambrioler l'académie de magie.

On s'aperçoit très vite que le film manque cruellement de moyens, oscillant sans cesse entre le bon et le très mauvais. Ainsi, certains décors sont grandioses comme la cathédrale de l'impératrice ou le grand conseil, et d'autres fleurent bon les ruines touristiques estivales. Certains effets spéciaux sont très réussis, comme les longs travelling du royaume d'Izmer et les effets de lumière, et d'autres sentent à plein nez l'utilisation à outrance de l'écran à fond bleu et les fins de journée rébarbatives (les dragons sont moyens, les gros trucs avec un oeil au milieu ridicules). De plus, les restrictions budgétaires ont obligé le réalisateur à zapper des scènes (présentes sur le DVD en bonus) qui avaient leur importance et qui aurait pu éviter la catastrophe. Mais le rythme avant tout, aussi l'ensemble avance tant bien que mal, sans temps mort toutefois, mais avec une nette impression de bâclage. La présence de Jeremy Irons n'arrange rien, bien au contraire, assez pitoyable dans son rôle de maléfique mégalo. Comme le reste des acteurs qui ne semblent pas vraiment à l'aise dans leurs rôles d'elfes, de nains, de trucs mauves avec une corne (?). Seul Justin Whalin (Jimmy de Lois et Clark) et Zoé McLellan (euh) tirent leur épingle du jeu, et encore.

Un scénario peu original, un manque de moyens, des effets spéciaux peu convaincants, un casting en partie désastreux... Mais quelques répliques savoureuses, une belle musique, une belle affiche, et un DVD bizarrement magnifique me forcent à ne pas mettre la note minimale.

Le DVD donc, est une très belle surprise. Présenté dans un très zoli coffret carton avec un petit dépliant sur le jeu de rôle, il bénéficie d'une image et d'un son parfaits, et est accompagné d'un second DVD consacré aux bonus, dont des scènes coupées très complémentaires au film, un making-of de 20 minutes, un documentaire sur le jeu de rôle, et un passage à la moulinette des plusieurs séquences d'effets spéciaux. Bref, on ne se moque pas de nous, même si le film est raté.

A découvrir

Rush hour 2

Partager cet article
A voir

Evolution

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • el viking

    15/09/2008 à 14h51

    Répondre

    Personne ne daigne se prononcer sur ce film, pourtant incontournable pour tout rôliste qui se respecte? je suis déçu... Faisons honneur à la critique de ce bon Nicolas, c'est parti, je me lance!


    Tout d'abord, pas la peine de chercher toute trace d'intelligence dans mes propos, mes incohérents écrits étant premièrement poussés par mes pulsions les plus violentes...


    A present, que dire sur un film tel que celui ci? Une grosse deception. Il est difficile d'adapter tout l'univers de D&D à l'écran, mais quand même... Le scénario ne diffère pourtant pas de bien des parties jouées sur ce jeu (excepté le début qui ne commence pas dans une taverne...), car excessivement stéréotype des quêtes abordées en ce monde... Alors, qu'est-ce qui a foiré?


    Déjà, le super méchant... Certains pourront rire sur la performance de Jeremy Irons, alors que d'autre ne pourront que se cueillir le visage entre les deux mains en pleurnichant de dépit... Pour ma part, mon subconscient m'a protégé de la vérité et ne me l'a pas fait reconnaitre à la première vision... D'autant plus que mon esprit était plein d'images merveilleuses, car je revenais d'une séance de cinéma, et non la moindre, puisqu'il s'agissait de Seigneur des anneaux: les deux tours! Quel choc...


    Passer de la grande bataille finale du gouffre de helm à une pseudo-guerre inter-dragonne, ponctuée d'un duel sabro laser elfique-épée du chaos... Euh... Outre les performances d'acteurs un brin minable (désolé, Jeremy Irons, mais je crois que tu es en tête...), c'est aussi l'univers de D&D qui n'est pas toujours respecté... Même si certains regarderont d'un oeil attendrit/haineux la sentinelle tyrannoeil accomplir son office, qui nous a donné beaucoup de mal par le passé, la grande majorité des rôlistes ne laisseront pas passé le coup des elfes arbalétriers ou la victoire d'un voleur niveau 3 sur un guerrier lvl15... (heureusement, le mage lvl 65 lui donne par lasuite une bonne leçon!)


     Outre celà, le film ne comble pas non plus les attentes d'un spectateur non-averti, et déçoit tant par sa médiocrité (le mot est un peu fort) que par son manque de crédibilité... Heureusement, certains rôlistes et beaucoup de gens ont l'esprit du second degré, et sauront (mon précieuuuuuxxxxx.... ok je sort...) trouver au film quelques charmes dans sa maladresse...


    Bref, moi j'ai bien aimé quand même, ne serait-ce que par la présence du second grand méchant Damodar, interprété par Bruce Payne (tiens, un nom interessant... pourquoi il n'ajamais joué dans Batman?), que l'ont retrouvera avec bonheur dans Donjons et dragons II: la puissance suprème, ou un truc du genre...


     Amis rôliste du soir, bonsoir!


    PS: pour ceux qui ne connaissent pas le jeu de rôle, vous ne devez pas avoir compris grand chose... ne vous inquiétez pas: c'est normal!

  • riffhifi

    15/09/2008 à 15h05

    Répondre

    Que faire d'un film dans lequel le méchant s'appelle PROFION ?... J'ai préféré le 2, c'est tout dire !

  • Wax

    15/09/2008 à 15h08

    Répondre

    Merde ya un 2?!?

  • riffhifi

    15/09/2008 à 15h12

    Répondre

    C'est pas vraiment une suite, plutôt un autre film, complètement cheap et dans lequel on ne retrouve que le méchant joué par Bruce Payne, comme le signalait le viking plus haut.


    http://cinema.krinein.com/donjons-d ... 11380.html

  • nazonfly

    15/09/2008 à 15h35

    Répondre

    Sisi il était très bien ce film

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques