6/10

Deux frères

A l'époque coloniale, au fin fond de la jungle, aux alentours du temple d'Angkor vit une famille de tigres. La mère vient de mettre au monde deux bébés mâles et le père s'occupe de tout ce petit monde (sur ce point, je ne pense pas que le film respecte la réalité). Dans le même temps, un chasseur reconverti en pilleur de statues (Guy Pearce) va semer le trouble dans leur petite vie tranquille. Après maintes péripéties, les deux frères vont finalement être séparés, l'un se retrouvant dans un cirque minable, l'autre étant recueilli par un enfant de colons avant d'être envoyé chez l'empereur pour en faire une bête féroce. Cela jusqu'au jour où les deux frères se rencontrent à nouveau...

Autant le dire tout de suite, la force de ce film ne se situe pas dans son scénario. Deux frères est une sorte de Bambi version tigre, un conte pour enfant ayant pour seul but de faire rêver et de dépayser. Jean-Jacques Annaud s'en sort bien, il sait mettre en scène et raconter de belles histoires mais celle-ci est seulement potable, manquant d'originalité et beaucoup trop enfantine. Cela plombe l'ensemble du film, tout comme pas mal de petits défauts qui ne touchent jamais le sujet principal du film à savoir les tigres.

Deux frères excelle bien heureusement sur ce point. Les tigres sont magnifiques et jouent mieux que leurs homologues humains. Comment ne pas craquer devant leurs têtes attendrissantes et tous les sentiments dont ils font preuve. On voit que l'humain est le plus animal des deux, le film montrant la cruauté et la crétinerie caractérisant notre espèce. Le dompteur, Thierry le Portier, a fait un travail exceptionnel, nous faisant oublier que le tigre est avant tout un animal sauvage. La photographie et les décors sont aussi somptueux, notamment pour la partie où l'équipe a eu le droit de tourner au temple d'Angkor.

Malheureusement, le film est gâché par des détails qui auraient pu être mieux traités. Deux frères aurait sans doute été plus intéressant sans les humains, en filmant juste les tigres dans la jungle. Vous me direz que cela ne serait plus qu'une énième documentaire animalier. Certes, mais j'aurai préféré. Les humains n'apportent rien de positif dans le film. Les acteurs, à part Guy Pearce, ne sont pas bons, un grand nombre de dialogues se révélant inutiles et agaçants. J'ai vu le film en VO et le principal problème provient du fait que tout le monde parle anglais alors que l'Indochine était une colonie française. C'est normal que cette langue soit utilisée pour dialoguer avec Guy Pearce mais quand des asiatiques ou des Français parlent entre eux en anglais ça ne passe pas. Peut-être que Jean-Jacques Annaud a tourné les scènes une seconde fois en français mais si c'est le cas, le film que j'ai vu était en version anglaise et pas en version originale (donc que je déconseille). Très peu d'effets spéciaux ont été utilisés, heureusement parce qu'ils se voient.

Jean-Jacques Annaud nous offre avec Deux frères un beau film familial mais justement trop enfantin. Il aurait aussi dû plus se concentrer sur toute la partie extérieure aux animaux. Au final, on gardera les tigres, ces superbes félins pleins de grâce, de puissance et d'émotion. Le reste est à oublier et c'est bien dommage.

A découvrir

Agents secrets

Partager cet article
A voir

Ong-Bak

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques