A DECOUVRIR
9/10

Tuniques bleues (Les)

Assez bien dessiné notamment lors des batailles et plutôt marrante, cette série ravira tout bon amateur de BD.

Le sergent Cornelius Chesterfield et le caporal Blutch sont deux éléments du 22ème de cavalerie de l'armée du nord des États-Unis durant la guerre de sécession. Emmenés lors des charges par le quelque peu dérangé capitaine Stark et commandés par une poignée de généraux peu soucieux de la vie de leurs hommes, nos deux héros vont accomplir différentes missions ou traverser différentes histoires, tantôt éclaireurs, marins, amnésiques, recruteurs, espions, clowns... Alors que Chesterfield est très branché amour de la patrie et obéissance aux ordres, il ne cessera de rappelerà l'ordre Blutch, éternel déserteur mais bien plus malin que son sergent. Il a même formé son cheval à tomber quand sifflent les premières balles.

Au cours des 60 albums de cette série (et peut-être 61), Lambil et Cauvin, les auteurs, nous racontent l'épopée de ces tuniques bleues (la couleurs de l'uniforme des yankees) en mélangeant faits historiques (noms des généraux, la bataille de Bullrun...), romance sur les histoires des deux acolytes et quelques jugements sur la guerre en elle-même qu'ils n'ont pas vraiment l'air d'apprécier. Ils glissent même certaines allusions modernes comme ce capitaine Nepel, grand blond auquel il manque un oeil et assez xénophobe...
Assez bien dessiné notamment lors des batailles et plutôt marrante, cette série ravira tout bon amateur de BD.


Liste des albums (mis à jour au 7 novembre 2009) :

Tome 1 - Un chariot dans l'Ouest (1972)
Tome 2 - Du nord au sud (1972)
Tome 3 - Et pour quinze cents dollars en plus (1973)
Tome 4 - Outlaw (1973)
Tome 5 - Les déserteurs (1974)
Tome 6 - La prison de Robertsonville (1975)
Tome 7 - Les bleus de la marine (1975)
Tome 8 - Les cavaliers du ciel (1976)
Tome 9 - La grande patrouille (1976)
Tome 10 - Des bleus et des tuniques (1976)
Tome 11 - Des bleus en noir et blanc (1977)
Tome 12 - Les bleus tournent cosaques (1977)
Tome 13 - Les bleus dans la gadoue (1978)
Tome 14 - Le blanc-bec (1979)
Tome 15 - Rumberley (1979)
Tome 16 - Bronco Benny (1980)
Tome 17 - El Padre (1981)
Tome 18 - Blue Retro (1981)
Tome 19 - Le David (1982)
Tome 20 - Black Face (1983)
Tome 21 - Les cinq salopards (1984)
Tome 22 - Des bleus et des dentelles (1985)
Tome 23 - Les cousins d'en face (1985)
Tome 24 - Baby blue (1986)
Tome 25 - Des bleus et des bosses (1986)
Tome 26 - L'or du Québec (1987)
Tome 27 - Bull Run (1987)
Tome 28 - Les bleus de la balle (1988)
Tome 29 - En avant l'amnésique (1989)
Tome 30 - La rose de Bantry (1989)
Tome 31 - Drummer Boy (1990)
Tome 32 - Les bleus en folie (1991)
Tome 33 - Grumbler et fils (1992)
Tome 34 - Vertes années (1992)
Tome 35 - Captain Nepel (1993)
Tome 36 - Quantrill (1994)
Tome 37 - Duel dans la manche (1995)
Tome 38 - Les planqués (1996)
Tome 39 - Puppet blues (1997)
Tome 40 - Les hommes de paille (1998)
Tome 41 - Les bleus en cavale (1998)
Tome 42 - Qui veut la peau du Général ? (1999)
Tome 43 - Des bleus et du blues (2000)
Tome 44 - L'oreille de Lincoln (2001)
Tome 45 - Emeutes à New York (2002)
Tome 46 - Requiem pour un bleu (2003)
Tome 47 - Les Nancy Hart (2004)
Tome 48 - Arabesque (2005)
Tome 49 - Mariage à Fort Bow (2005)
Tome 50 - La traque (2006)
Tome 51 - Stark sous toutes les coutures (2007)
Tome 52 - Des bleus dans le brouillard (2008)
Tome 53 - Sang bleu chez les Bleus (2009)

Tome 54 - Miss Walker (2010)

Tome 55 - Indien, mon frère (2011)

Tome 56 - Dent pour dent (2012)

Tome 57 - Colorado story (2013)

Tome 58 - Les bleus se mettent au vert (2014)

Tome 59 - Les quatre évangélistes (2015)

Tome 60 - Carte blanche pour un bleu (2016)

Partager cet article

A propos de l'auteur

    6 commentaires

    • Anonyme

      20/05/2003 à 00h00

      Répondre

      Je suis devenu depuis peu adepte de cette bd dont j'ai lu quelques aventures. Je trouve qu'il y a de l'humour, un excellent contexte et que c'est bien dessiné. De plus, les deux héros (le Sergent Cornélius Chesterfield et le Caporal Blutch) sont ma foi trés attachant.
      Espérons que messieurs Lambil et Cauvin ne mettrons jamais un terme à cette merveilleuse aventure!
      Marie

    • Anonyme

      02/01/2004 à 00h01

      Répondre

      Je suis un inconditionel des tuniques bleu.
      Blutch et chesterfield sont a mourir de rire!!!
      Vive les tuniques bleues!!
      C'est genial.

    • Anonyme

      22/01/2004 à 00h02

      Répondre

      Un serie fort sympathique avec des personnages attachants , le plus marquant etant le caporal Blutch, pas franchement courageux, mais lucide voir cynique .Sous les gags et l aspect humouristique, le coté sanglant des batailles , les ordres débiles et le mepris de la vie de la part des generaux(ex: on attends la fin de l offensive pour verser les soldes, ce sera moins cher) justifient a mes yeux entierement le comprtement du caporal.

      Vraiment des bd a lire.

    • juro

      26/02/2004 à 00h03

      Répondre

      les Tuniques c'est d'abord un tandem qui ne cesse de se provoquer d'où des situations particulièrement drôles et pour compléter le tout des personnages secondaires emblématiques comme Stark. Résultat : une des meilleures bandes dessinés de Dupuis. Une seule chose à dire : "Chargez chez votre libraire la plus proche!!"

    • Anonyme

      03/12/2008 à 14h06

      Répondre

      Dans sa globalité, cette série peut-être qualifiée de grande réussite, sans hésitation.


      Les tuniques bleues nous ont permis de vivre un tas d'aventures variées, pleines d'humour reposant sur des dialogues efficaces et très drôles. La variété des endroits visités et l'originalité des missions rocambolesques vécues par les deux héros en font une série vraiment plaisante à vivre.


      Maintenant, il est vrai que depuis 10 - 15 albums, la série subit une baisse de qualité tant au niveau des scénarios, des dialogues, de l'originalité et de l'humour qui risque en fin de compte de torpiller l'ensemble de la série.


      On ne retrouve plus l'originalité, la fraicheur et le naturel dans les répliques et les dialogues et on peine à retrouver des scénarios solides, fluides, cohérents et à l'humour efficace que l'on a connu jadis.

    • Anonyme

      02/12/2009 à 20h46

      Répondre

      trés belle bande déssinée les deux personnages me fond passées de bon moment .Jaime énormémant

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Rubriques