5/10

Dead Heads

Les films de zombies sont légion et tous les styles sont disponibles. Dead Heads joue dans la cours de la comédie. Le style n'est pas nouveau puisque certaines productions ont marqué le genre. Ainsi, Dead Heads veut rejoindre le panthéon des Shaun of the Dead, des Zombieland ou encore des Fido. Ce DTV a t-il une chance ?


Les problèmes de peau sont une plaie pour la jeunesse !
D'un côté, la réponse est non, puisque le film peine un peu à jouer l'originalité. Le héros veut rejoindre sa copine comme Shaun, il prend la route comme dans Columbus, et son meilleur ami dresse un revenant qui a tout du parfait Fido. Mais reprenons les choses par le début. Mike se réveille dans un sac mortuaire au milieu d'un laboratoire dévasté. Il découvre que le monde autour de lui (la campagne américaine) est envahi de zombies mangeurs de chair fraîche. Alors qu'il commence à paniquer, il rencontre Brent qui lui apprend que, comme lui, il est un zombie qui a conservé sa capacité à parler et à penser comme avant. En plein désespoir, Brent le fantasque motive Mike à rejoindre la femme qu'il aime pour lui avouer ses sentiments. Ainsi, commence un road trip burlesque où vont se croiser des personnages loufoques comme les chasseurs de zombie.


Le chasseur devient chassé ?
Des zombies qui parlent, ce n'est pas foncièrement nouveau, mais avec Brent dans leur rang, c'est autre chose puisqu'il représente l'ami débile toujours hilare. Les humains ont leur équivalent, et il faut avouer que les deux personnages sont parfois à la limite du supportable. Le travail de fond est, quant à lui, prévisible mais il se regarde comme une sorte de teen movie sur le tard.


Pas facile de draguer pour un zombie...
Côté réalisation, j'avais un peu peur. En effet, les DTV de zombies sont parfois horribles (comme ici ou ici). Dans Dead Heads, j'ai été agréablement surpris par la qualité de ce film. Sans rivaliser avec une grosse production, le travail est plus qu'honnête et j'ai même apprécié certains effets, comme les tripes, les explosions de crânes, ou encore le maquillage omniprésent des héros qui demande pas mal de travail. Le seul véritable souci du film va être son équilibre global et son rythme. Peu drôle ou trop débile pour rien par endroits, ce film peut perdre des spectateurs en cours de route. Cependant, s'il est pris pour ce qu'il est, il est plutôt agréable, à l'instar d'un Shaun of the Dead qui, malgré son statut de référence pour certains, est loin d'être irréprochable. Ce dernier souffre d'ailleurs de problèmes similaires à Dead Heads.

Ainsi, ce DTV est une surprise agréable, dont la qualité de réalisation est plus qu'appréciable dans l'océan de films du genre. C'est l'exemple de film qui peut distraire une soirée, ou encore faire passer de bons moments entre potes.


Tir pas trop fort, mon bras va tomber !

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques