8/10

Daybreakers

Immersion dans un futur où les vampires auraient pris le dessus sur les humains. La pénurie d'humain, et donc de sang, nous embarque dans une satire sociale violente. Daybreakers est un film doté de qualités esthétiques sur les vampires au sens propre et figuré.

Métro
Métro
Les vampires sont de plus en plus présents sur nos écrans de télévison, avec entre autres True Blood, et au cinéma avec les récents Twilight. Daybreakers arrive à innover en poussant l'épidémie de vampires jusqu'à la quasi éradication de l'Homme. En 2017, les vampires contaminent ainsi toute la planète. 2019, les humains sont chassés, puis « cultivés » pour leur sang, dans des batteries rappelant celles de Matrix. Les humains se font plus rares, les réserves sanguines s'épuisent, et le manque de sang transforme les vampires en montres guidés par leur seul soif. Edward Dalton (Ethan Hawke), un scientifique, travaille sur un substitut. Est-ce la bonne solution ? Est-ce que cela sauvera l'humanité ? Sa rencontre avec des résistants humains lui apportera ses réponses.

Boulot
Boulot
Ce film crée un univers unique, où les vampires seraient la race majoritaire sur Terre. Paradoxalement, on se trouve face à une société très proche de la nôtre (les vampires travaillent, prennent le métro, certains se retrouvent clochard), supportée par quelques technologies adaptées à leur physiologie particulière. Ainsi, outre la photographie très froide et quelques attributs vampiriques, ce sont ces technologies qui nous immergent dans ce monde original. Malheureusement, la réflexion sur l'immortalité et l'humanité annoncée dans les bandes-annonces n'est qu'effleurée, mais laisse place à une satyre sociale assez dure. La population mondiale étant quasi exclusivement vampirique, le système économique est resté en place, pour devenir plus cruel que jamais. La pénurie entrainera une inflation, des rationnements, etc. Le cœur des vampires ne battant plus, on assistera donc à des scènes violentes de sauvagerie.

Crossbow
Crossbow
Les frères Spierig (Undead) nous offrent un essai sur le Vampire, emprunt d'une belle esthétique et de trouvailles visuelles (par exemple, le pieu dans le cœur donne lieu à une explosion enflammée). Leur scénario est assez original, il progresse avec quelques twists plus ou moins efficaces et quelques digressions présentes pour renforcer leur monde imaginaire. Les acteurs délivrent un jeu sobre et froid. Le casting est d'ailleurs constitué de vétérans de la Science-Fiction, Ethan Hawke (déjà vu dans Bienvenue à Gattaca, où le sang était aussi source de problème), Willem Dafoe (vu dans Spider-man, ici un peu cabot en « Elvis » avec son arbalète) et Sam Neill (parfait en chef d'entreprise ultra capitaliste, mémorable dans Jurassic Park). Plusieurs autres seconds rôles ont déjà été aperçus dans Star Wars (Klaudia Karvan et Jay Laga'aia, qui a aussi joué dans la série Legend of Seeker), et dans Transformers 2 : La revanche (Isabel Lucas). Des passionnés qui portent Daybreakers parmi ces œuvres de Science-Fiction dont l'originalité peut rebuter le grand public.

Daybreakers est un film soigné esthétiquement, doté d'un univers original. Il séduira les amateurs de vampires, mais aussi de fantastique et de Sci-Fi en général. Tout comme Bienvenue à Zombieland, il n'est diffusé que dans certaines salles de cinéma, car hors du moule classique hollywoodien. Rageant, quand on voit le battage médiatique sur les films dont le vampire se nomme aussi Edward.

Don du sang
Don du sang

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • Anonyme

    04/03/2010 à 23h29

    Répondre

    Félicitation votre billet a été promu sur Jaka ( http://jaka.fr/critique-daybreakers ) . Jaka est un digg like qui vous permet de faire la promotion de vos billets . L' inscription est gratuite , chaque scoop que vous envoyé vous permet d' obtenir du trafic et de précieux liens profonds dans les moteurs de recherche qui amélioront votre référencement .

  • Anonyme

    05/03/2010 à 12h05

    Répondre

    sur le même thème, il y a "je suis une légende" de Matheson, mal adapté en film avec Will Smith. dans celui-ci, les hommes ont subi une épidémie proche du vampirisme. il ne reste que peu d'humains...

  • Ange40ch203

    05/03/2010 à 16h47

    Répondre

    On peut le rapprocher de Je suis une légende par la contamination et réduction de la population humaine, mais Daybreakers a très peu de point commun avec le film de Will Smith. Il m'a fait bien plus penser à Equilibrium avec sa dystopie et sa recherche esthétique.

  • weirdkorn

    06/03/2010 à 00h08

    Répondre

    Ce film m'a également fait penser à Equilibrium. Au final sympa et très frais parce qu'il sort du moule hollywoodien.

  • Anonyme

    08/03/2010 à 17h38

    Répondre

    J'ai adoré ! L'univers crée est juste excellent et le rythme très bon , on s'ennuie pas un instant . Par contre j'ai rarement vu un film a la fin aussi baclée ...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques