3.5/10

Daredevil

Stan Lee, célèbre géniteur de Spider-man, Hulk, et autres X-Men, imagine en 1964 le personnage de Matt Murdock, avocat aveugle mais néanmoins intègre qui se transforme la nuit en Daredevil, le redresseur de tort, le justicier masqué, le juge des toits, le... Sa principale particularité, c'est justement de ne compter que sur la perception inouïe procurée par ses quatre sens restants, décuplés à l'extrême lors de son accident, et d'en faire usage pour appliquer une justice qu'il croit méritée. Adaptation cinématographique oblige, peu avant X-Men 2 et un Hulk qui s'annonce anthologique, la France jusque-là ignare du beau diable en cuir rouge découvre enfin ce personnage visiblement culte de la bande dessinée américaine, qui s'offre le "plaisir" d'être incarné par Ben Affleck.

Rendu aveugle dans sa jeunesse par une projection de produits chimiques, Matt Murdock (Ben Affleck) jouit aujourd'hui de capacités surhumaines lui permettant d'ignorer son incapacité et de percevoir ce que beaucoup ne voient pas. Avocat le jour, il se déguise la nuit et patrouille les rues de New York, sautant de toit en toit, traquant la vermine et la punissant comme il se doit. En proie au doute quant au bien-fondé de ses escapades nocturnes, il fait la connaissance d'Elektra (Jennifer Garner), fille d'un présumé caïd de la mafia...

Eternelle compagne des super-héros de chair et de cuir/latex, la nuit devient le moment pour Matt d'endosser sa splendide combinaison rouge de Daredevil, et d'empoigner sa canne d'aveugle multifonctions. Une panoplie qui, avouons-le, fait particulièrement tache dans la sombre profondeur dont souhaite se doter le film, l'apothéose se constituant de deux petites antennes qui le rapproche du mot ridicule. Quoique je ne me permettrais pas de venir lui dire en face, après avoir constaté que le bougre savait tout de même un peu se battre, et ce malgré son infirmité. Il faut dire, monsieur le démon ne fait pas comme tout le monde, puisque sa vue, il l'a perdue en se faisant asperger de produits chimiques. A accident pas banal, homme pas banal, l'athlète cornu utilise le potentiel de ses quatre autres sens pour survivre à cette jungle hostile qu'est New York, plus une sorte de sonar mental (très bien rendu d'ailleurs). Evidemment, le brouhaha sonore lui devient insupportable, et il ne peut trouver bon repos que dans son cercueil rempli d'eau. Puis un jour, il décide de s'intéresser au Caïd de la zone, pile au moment où il rencontre Elektra. Elektra, superbe petite jeunette maîtrisant les arts martiaux et n'aimant pas les sacs de sable, sans pouvoir mais néanmoins capable de sauter de toit en toit pour rosser elle aussi la vermine. Un coup de foudre quasi-immédiat qui se caractérisera par une baston des deux tourtereaux en plein square, pour le fun et seulement le fun. Et outre le fameux caïd (Michael Clarke Duncan) pratiquement inexistant, si ce n'est qu'il a tué son père jadis, Daredevil devra faire face au redoutable Tireur (Colin Farrell), assassin un peu dérangé précis comme une horlogerie suisse.

Reprenons un peu notre sérieux, Daredevil souhaite se constituer comme une introduction à une potentielle série de films, un peu comme l'avait fait Spider-man. L'homme araignée avait néanmoins su trouver son public, notamment grâce à des effets spéciaux très soignés et de bonnes surprises dans le scénario. Daredevil souffre alors de la comparaison. Outre le fait que le héros se déplace de toit en toit avec l'agilité d'un singe, enchaînant sans broncher les plus audacieuses acrobaties, l'histoire emprunte volontiers aux autres super-héros connus (citons Batman, au hasard), et se complaît dans des rebondissements plus que déjà vus et néanmoins un peu gros. Le peu d'humour, principalement ciblé sur l'infirmité de Matt, et la petite réflexion (où s'arrête le bien et où commence le mal) ne suffisent pas à détacher le conventionnalisme proposé par Daredevil et de la stupidité de certaines de ses scènes. Piètre consolation, Colin Farrell trouve un juste visage dans sa lutte contre le héros masqué, et Jennifer Garner un juste corsage pour exprimer l'ambiguïté serrée de ses sentiments (amour pour Matt, haine pour Daredare).

Dans l'ère des X-Men, Spider-man, Hulk, Batman, et autres super-héros américains, Daredevil se voit relégué comme la cinquième roue du carrosse, le vilain petit canard qui fait défaut à une série de licences juteuses, se suffisant à presque plagier ses confrères pour donner un peu de profondeur à un scénario qui en manque cruellement. A moins que l'on considère volontiers le caractère exagéré des personnages de comics, le ridicule de certaines scènes achèvera de plomber une nouvelle transposition pas si indispensable que ça. Et puis, entre nous, le costume à Ben Affleck, il est pas un peu tarte ?

Partager cet article

A propos de l'auteur

18 commentaires

  • Anonyme

    31/05/2003 à 00h00

    Répondre

    Je tiens juste à signaler que le phénomène post matrix n'existerait pas si matrix n'était pas lui même dû en grande partie au phénomène "pompe hong kong", car matrix est loin d'avoir tout inventé comme on veut bien nous le faire croire. Toujours est il que les scènes d'action de daredevil sont dirigées par yuen cheung yan, choregraphe hong kongais et frere de yuen woo ping (chorégraphe des matrix entre autres, puisque sa carrière était déjà bien longue et remplie de scènes d'action bien meilleures...), ce qui explique en partie que la dimension martiale soit si presente (note: Blade avait déja exploité le filon avant Matrix). De plus il faudrait penser à lire au moins quelques comics pour parler d'une adaptation, non? Rien que l'intégrale de 1980 qui vient d'être réédité... soit 18 ans avant matrix, et deja la dimension ninja était très présente, par le personnage d'elektra bien sur, mais aussi la secte de "la main". LE film est une adaptation très libre du comics, il n'en reste pas moins un bon divertissement, bien plus mature et rythmé qu'un spiderman, avec des scènes d'actions et non pas rien que des fx, et de meilleurs acteurs.

  • serge1969

    21/09/2003 à 00h01

    Répondre

    bon, moi je viens de le voir en DVD et... j'ai beaucoups aimé. Bon, j'ai plus de trente balais et je lisait strange quand j'etais gamin. J'ai reconnu la le personnage de daredevil comme dans la BD (un brin moins gentil mais bon...) C'est vrai que les scènes de combat font furieusement penser à Matrix, mais c'est trés bien aussi car au final on se retrouve avec un film d'action reussi et mature tourné qui plus est par un vrai fan de la BD. Malheureusement le film est sorti entre un Spiderman (trés gamin et pas vraiment reussi et pourtant j'adore sam raimi.) et un XMen 2 (dont je ne parlerai pas car je ne l'ai pas vu) ce qui l'a fait presque totalement passer inaperçu en France. De plus Daredevil n'est pas un des personnage de comics le plus connu par les français. et voilà le réel problème. Au final : trés bon film de super hero, bien joué, bien filmé avec une bande son bien choisi. A voir absolument avant de critiquer.

  • Filipe

    01/07/2005 à 11h47

    Répondre

    Tu es très branchée "people" ces derniers temps, Selena Tu as des parts chez Voici ou Gala ?

  • Selena

    01/07/2005 à 14h04

    Répondre

    Je suis pigiste à Paris Match.

  • KalistoR

    02/07/2005 à 14h28

    Répondre

    Il faut bien combler ses longues et ennuyeuses journées de vacances, hein Selena ?

  • hunt

    02/07/2005 à 18h12

    Répondre

    KalistoR a dit :
    Il faut bien combler ses longues et ennuyeuses journées de vacances, hein Selena ?



    ca, c'est un peu méchant comme commentaire. s'il n'y avait pas de news de ce genre, on ne se flatterait pas l'ego a se dire qu'on s' en fout.

  • KalistoR

    02/07/2005 à 18h46

    Répondre

    Bon alors, j'explique pour hunt qui semble penser que je suis un gros méchant - ce qui n'est pas totalement faux.

    Première indice pour éclairer ta lanterne :
    Selena - 3930 messages, inscrite le 03/09/2002
    KalistoR - 2214 messages, inscrit le 02/10/2003

    Nous sommes aujourd'hui, si je ne m'abuse, le 02/07/2005 donc dans le meilleur des cas, Selena et KalistoR se connaissent depuis plus d'un an et demi.
    Qui sait, peut-être même Selena s'est-elle permise hier de se moquer du pauvre méchant KalistoR qui n'avait pas de vacances en insistant bien sur le fait qu'elle, désormais, profitait d'un repos soi-disant bien mérité?

    Peut-être même que KalistoR faisait une private joke sur le forum au nez et à la barbe de toutes et tous (dommage pour les toutes avec de la barbe)?

    Peut-être même que le smiley , merveilleusement inventé par le talentueux Twipol, signifiait que KalistoR taquinait Selena?


    Nous n'aurions sans doute pu jamais connaître le fin mot de l'histoire si hunt, 132 messages, n'avait pas illuminé le topic de sa trouvaille : KalistoR est un peu méchant.
    Merci hunt, du fond du coeur.

    Gloire et bonheur à Jennifer Garner et Ben Affleck !!!

  • sven

    02/07/2005 à 19h29

    Répondre

    arrête de faire ta victime, Kalistor!!!
    tout le monde sait que tu es une ordure...

  • KalistoR

    02/07/2005 à 20h15

    Répondre



    Bon ok, j'avoue.
    J'aurais au moins eu le mérite d'avoir essayé... pour eux !

  • nazonfly

    05/07/2005 à 15h38

    Répondre

    Remarques

    1. Mon cerveau malade essaie de me tenter de modifier numériquement cette photo, c'est vraiment difficile de résister à ces petites mains et ce sourire
    2. C'est Ben Affleck le mec? Il serait pas un peu concon par hasard? En tout cas il en a l'air

  • Anonyme

    06/07/2005 à 00h56

    Répondre

    honnêtement que vient faire ce topics dans CINEMA, pourquoi pas faire une esction people, car moi je m'en fout vraiment, je pensaé que ça parlé d'un film rencontre, et beh non !!!!

  • Selena

    06/07/2005 à 10h59

    Répondre

    Il faut bien occuper les longues journées de vacances de Selena (et autres peoplephiles) ...

  • Loic

    06/07/2005 à 11h02

    Répondre

    nazgul666 a dit :
    C'est Ben Affleck le mec? Il serait pas un peu concon par hasard? En tout cas il en a l'air


    C'est vrai qu'il ressemble a Adam Sandlers sur cette photo!

  • pastis-mirabelle

    23/01/2008 à 19h44

    Répondre

    Le "Tireur" ça serait pas Bullseye par hasard ?

  • riffhifi

    24/01/2008 à 16h42

    Répondre

    Si, c'est son nom français

  • el viking

    15/09/2008 à 13h57

    Répondre

    à noter la réplique très pertinente de ce dernier: "moi aussi, je veux un costard de super héros!"

  • riffhifi

    15/09/2008 à 14h30

    Répondre

    Dans la version ciné : "I want a bloody costume"


    Dans la version 'director's cut' : "I want a fucking costume"

  • el viking

    17/09/2008 à 22h56

    Répondre

    ouaih! ouaih! bon, il dit un truc du genre, quoi... on va pas en tortiller du croupion... faudra que je pense à élargir mon vocabulaire, je manque un peu de classe... pas comme ce cher "bullseye"!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques