D-BOX, ou le cinéma dynamique chez soi

A l'occasion de la sortie de Benjamin Gates et le livre des secrets en DVD et Blu-Ray, deux membres de Krinein ont été invités à essayer en exclusivité le fauteuil D-BOX, développé par une société canadienne pour le Home Cinéma et uniquement pour le Home Cinéma.

La bête se présente comme un fauteuil de grande qualité qui, sans sa mécanique interne, remplirait très la fonction que l'on est en droit d'attendre d'un fauteuil. Quelques fils se baladent jusqu'à un contrôleur dont le rôle sera d'interpréter les pistes de données dédiées au D-BOX (et même dans certain cas en stocker sur son disque dur interne) et de les communiquer au siège en synchronisation avec l'image et le son. Celles-ci seront alors exécutées par un système de vérins capables d'incliner le siège vers l'avant, vers l'arrière, sur les côtés, et de le faire trembler.

Avis de Nicolas :

Schéma d'installation
Schéma d'installation
Les deux scènes exhibées appartiennent à Benjamin Gates et le livre des secrets. La première se déroule dans les rues de Londres et fait l'objet d'une course poursuite destructrice entre plusieurs voitures et un camion. Le fauteuil simule le vrombissement et les mouvements brusques des véhicules, ainsi que l'impact des coups de feu. En d'autres termes, le siège tremble et tourne un peu vers la droite ou vers la gauche, dans des proportions réservées. Car il ne s'agit évidemment pas d'une technologie comparable au cinéma dynamique découvert à DisneyLand ou au Futuroscope, le fauteuil n'étant pas réellement conçu pour supporter d'amples mouvements. Et l'effet qu'il vous procurera sera surtout une question d'empathie : si l'on entre dans le film, la technologie est un plus appréciable, mais ne sera pas synonyme de sensations fortes, juste de plaisir un peu exacerbé.
Les limites du système sont rencontrées dans la deuxième scène : tombée dans un piège, l'équipe de Gates se retrouve en équilibre sur une plate forme mobile, ballotée par l'effet de son propre poids. Le fauteuil esquisse quelques mouvements à droite, à gauche, en avant, en arrière, mais ne parvient pas réellement à reproduire des sensations comparables à l‘action proprement dite.

Evidemment, Benjamin Gates n'est peut-être pas le meilleur exemple pour s'en faire une idée. Pourquoi pas une bataille spatiale de Star Wars, ou une mer agitée (ou même calme) d'un Pirates des Caraïbes ? Les applications sont nombreuses et variées, on peut tout à fait imaginer le tressautement du fauteuil pour les besoins d'un film d'horreur, ou encore une sensation de flottaison pour un film plus aquatique.
Est-ce que j'en mettrais un dans mon salon ? Forcément, non, et ce n'est pas seulement une question de prix. Le D-BOX demeure un gadget, de luxe certes, mais un gadget tout de même, qui ne révèle sa pleine utilité qu'avec le matériel adéquat, c'est-à-dire une projection et un rendu sonore décents. Le fauteuil n'est donc clairement pas destiné au spectateur lambda vaguement amateur de cinéma, mais bien au riche propriétaire désireux de pousser au maximum sa passion.

Une passion qui coûtera bonbon, puisque qu'il faudra débourser environ 16.000€ pour acquérir l'ensemble fauteuil + contrôleur, et 12.000€ par siège supplémentaire. Une bagatelle quand on se rend compte du coût moyen d'une installation cinéma de qualité supérieure, n'est-ce pas ?

Avis de Riffhifi :


Les personnages sont en voiture, votre siège vibre. Un coup de feu traverse une vitre, vous avez l'impression que votre voisin de derrière vient de vous donner un coup de pied dans le dos. Sauf que vous n'avez pas de voisin de derrière : vous n'êtes pas au cinéma, vous êtes chez vous, dans votre Home Cinema à 300 000 euros que vous avez aménagé dans votre sous-sol pour vous pignoler devant les chefs-d'oeuvre encodés spécialement pour fonctionner avec la technologie D-Box (Benjamin Gates 2 et Aliens vs. Predator sont les deux seuls titres dispos en France). Vous êtes tout seul, mais vous l'avez choisi puisque vous avez englouti l'équivalent de 24 ans de SMIC dans votre cinéma privé. Heureusement, vous n'avez que faire des petits Chinois qui ont fabriqué les composants de vos appareils, sinon vous réaliseriez que votre petite pièce représente 250 ans de salaire pour l'un d'entre eux.

Pour ceux qui ne se sentent pas concernés par ces remarques, et qui voudraient expérimenter les sensations D-Box à moindres frais, on peut conseiller la méthode suivante, tout aussi efficace : achetez un vibromasseur, et asseyez-vous dessus lorsque les personnages prennent leur voiture. Lorsqu'un coup de feu est tiré, demandez à un ami de cogner votre siège. Vous pouvez même améliorer le système en demandant à votre ami de vous tataner la gueule quand les héros se battent. Budget : environ 20 euros pour le vibromasseur, environ 2 euros de bière pour remercier votre pote d'être venu. Economie par rapport au système D-Box : 15 978 euros. Merci Krinein.

A propos de l'auteur

21 commentaires

  • Bzhnono

    09/01/2008 à 09h07

    Répondre

    C'est marrant que tu parles de la réalisation de John Turtletaub. Dans mes souvenirs de films réalisés par lui je ne me souviens (à  l'exception de Rasta Rocket et Phénomène) qu'il n'y a rien à garder.


    Benjamin Gates premier du nom était, pour moi, aussi bien réalisé qu'un "4 Fantastiques" ou un Brett Ratner, c'est-à-dire aucune inventivité, d'un académisme tellement académique que ça finit par devenir une réalisation plate (parfois même totalement baclée...).


    J'aurai, de toute façon, beaucoup de méfiance à propos de ce film pour plusieurs raisons : la réalisation (cf ci-dessus), le premier que j'ai trouvé cliché au possible et totalement stupide, et Nicolas Cage qui a tendance à nous déballer un nombre de bouses incroyables (il les enchaîne vraiment) depuis 2 ans (World Trade Center, Ghost Rider, Next, et maintenant un deuxième Benjamin Gates...je suis de plus en plus déçu par cet acteur).

  • Nicolas

    09/01/2008 à 12h25

    Répondre

    Oui, c'est un peu ce que je dis sur Turteltaub, c'est que sa réalisation n'offre rien de nouveau et tape plutôt dans le conventionnel, mais que pour un film de ce type, c'est suffisant. Sur le premier, j'avais même essayé de faire comprendre qu'on se fichait du réalisateur tellement le film ne misait pas là dessus.


     Quant à Cage... Je ne crois plus en lui depuis Ghost Rider  (Je n'ai pas vu World Trade Center et Next, mais je ne demande qu'à voir !)

  • nirnaetharnoediad

    13/02/2008 à 05h05

    Répondre

    6.5... Genereux.

  • Anonyme

    18/02/2008 à 06h51

    Répondre

    Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu une daube pareille. Je savais que ce ne serais pas le chef d'oeuvre du siecle, mais à ce point là....


     Nicolas Cage horipilant (Implants, UV, et dents blanchies..) humour basde gamme, scénario bourré d'incohéhences (une cité olmèque dans le dakota?????????), scènes d'action plates. Bref un fade mix d'indiana jones et du Da Vinci code complétement loupé. Ne se prend pas pour Indy et pour Spielberg qui veut...

  • Anonyme

    05/08/2008 à 16h54

    Répondre

    Ahah ! Vous pouvez persifler, rédacteurs de krinein, mais la révolution du cinéma est en marche, mais les ventes seront au rendez vous pour vous contredire ! Car débourser 16 000 € avec une filmo aussi exceptionelle qu'alien vs predator et benjamin gates, n'importe qui sauterait sur l'occasion (ou du moins n'importe qui capable d'apprécier ces films).

  • riffhifi

    05/08/2008 à 17h19

    Répondre

    Je tiens à informer tous les fans de Gaudelette que krinein, tel le train, persiflera trois fois. Au moins.

  • Anonyme

    14/08/2008 à 17h34

    Répondre

    Je ne partage pas vraiment votre opinion. Lorsque le la couleur est arrivee en salle il y a eu toutes sortes de commentaires dont plusieurs negatifs et ce fut la meme chose pour le son stereo puis ambiophonique. Ajouter la dimension du mouvement ainsi que les sensations vibro-tactiles ajoute a l'experience cinematographique mais il est certain que ca ne pourra pas plaire a tous...


    Phil 

  • riffhifi

    14/08/2008 à 17h55

    Répondre

    Indépendemment du fait qu'on apprécie ou non le procédé, il faut bien noter que le système D-Box n'a aucune vocation a être utilisé en salles. C'est un gadget pour particulier (!).

  • Anonyme

    14/08/2008 à 20h56

    Répondre

    le blu-ray "i-robot" est lui aussi D-box.


    Combien de foyer on ce système en france?


    Il faut vraiement en vouloir pour intégrer une option qui ne sera utilisée que par quelques dizaines de personnes dans toute la France.

  • KaSuGayZ

    14/08/2008 à 22h05

    Répondre

    Nicolas le centriste, riffhifi le gauchiste.

  • kou4k

    15/08/2008 à 14h49

    Répondre

    Je vois pas du tout l'interet de ressentir les actions, etant donné qu'elles se passent devant nous et à la troisième personne...

    A vrai dire je vois mal comment le siège peut immerger plus que faire chier à vibrer toutes les 10 secondes en pourissant son film.


    La comparaison avec les manettes vibrantes du jeux vidéo, ou encore les attractions de futuroscope est inévitable, sauf qu'il y a là un détail qui choque :

    Dans les attractions et jeux, on incarne le personnage/vaisseau/machin, parfois même à la première personne. Dans ce cas, vibrer, se pencher, oui, je comprend, puisque cela donne l'impression du mouvement ou du toucher, du ressenti de ce qu'on incarne.


    Par contre, voir un mec qui se balade devant moi, qui se prend un pruneau et me manger une tatane dans les côte, ou un mec qui roule en bagnole et sentir les ralentisseurs, ca doit vite blazer... J'imagine un soldat ryan au débarquement, secoué dans tous les sens, en train de brailler à qui trouvera la télécommande en premier avant la crise de nerfs.

  • Anonyme

    15/08/2008 à 15h54

    Répondre

    C'est facile de dire n'importe quoi quand on a pas essayé.


    Leur site indique qu'ils ont plus de 800 titres. J'imagine que si les studios endossent ca, ca ne doit pas être si pire.


    Ils ont meme annoncé des produits pour le cinéma en salle!

  • riffhifi

    15/08/2008 à 16h42

    Répondre

    C'est effectivement facile de dire n'importe quoi quand on n'a pas essayé. Mais Nicolas et moi, on a essayé.


    800 titres, c'est aux USA ; en France, il y en a 2.


    Le commercial nous a assuré qu'aucune utilisation en salles n'était prévu.

  • Guillaume

    15/08/2008 à 16h55

    Répondre

    Il faut bien des précurseurs La prochaine génération sera peut-être 160 fois moins chères et 160 fois plus efficace ?


    Ou pas !

  • Anonyme

    17/08/2008 à 19h10

    Répondre

    J'ai assisté à une présentation des produits D-Box pour les salles de cinéma à ShoWest 08 à las-Vegas, impressionant! La compagnie à fait une démonstration des produits pour les salles de cinéma avec du contenu 2D et 3D. Le public sera surement un bon juge A suivre!


     


    JM

  • Anonyme

    20/08/2008 à 18h36

    Répondre

    C'est vrai qu'il y a juste 2 titres avec les codes sur les disques en France, mais on peut télécharger les autres sur leur site web moyennant un abonnement.


    Et c'est certain que ca doit être meilleur sur certains films que sur d'autres.

  • Bung

    21/08/2008 à 15h04

    Répondre

    peut-être 160 fois moins chères et 160 fois plus efficace ?


    Ou 160 fois plus utile ? 

  • Anonyme

    11/10/2008 à 04h09

    Répondre

    Voici un lien tres interessant!


     Que se soit le 3D ou le mouvement, quelque chose de nouveau va changer dans un avenir rapproche.


    - JonnyB

  • Anonyme

    18/10/2008 à 10h07

    Répondre

    Plus maintenant riffhifi !


    http://www.moving-box-cinema.com


     


    C'est le premier cinéma au monde, équipé des activateurs D-Box!  Il est situé à Trois-Rivières au Québec.

  • Anonyme

    24/01/2009 à 16h49

    Répondre

    et maintenant on rajoute a la collection hancook

  • Anonyme

    18/05/2009 à 11h29

    Répondre

    Votre avis est mal redigé voir une certaine vulgarité dans le ton (chinois, le pote avec la bierre...bref pas très mature tout cela) En effet ce système est cher (comme tous les nouvelles technologies : blu ray, dvd ect) Par ailleurs il ne s'agit pas de "declencher" ces mouvement de manère omnipésente bien entendu

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques