2/10

Creep

Kate (Franka Potente), une jeune femme allemande en soirée à Londres, se retrouve coincée dans les couloirs du métro après s'être assoupie en attendant sa rame...

Creep part d'une bonne idée, à savoir placer toute son action dans le métro londonien. Ce dernier pouvant faire penser à bien d'autres réseaux de métros de grandes capitales mondiales, on retrouve un décor familier dans lequel on a parfois pu se surprendre à avoir peur d'un SDF ou d'une ombre, à ressentir une légère claustrophobie ou une impression de se perdre dans des couloirs qui n'en finissent pas.
En dehors de cette lumineuse idée, terriblement mal exploitée, le premier long métrage de Christopher Smith s'engouffre dans les abîmes de la médiocrité. Avec des prestations d'acteurs franchement mauvaises et un scénario éculé, le scénariste-réalisateur se complait dans un film d'horreur-gore qui entasse les clichés du genre (bruit pour faire peur, stupidité et superficialité extrême des personnages...) et qui ne parvient à aucun moment à nous faire lever le moindre petit poil.

Il faut dire qu'entre l'aspect amateurisme-foireux du monstre, sorte de mélange physique entre un Elephant Man du pauvre et un Gollum (poussant des cris de hyènes et dont on voit les plis du costume...), l'effleurement d'une histoire de manipulation génétique, une flopée d'incohérences, une réalisation plan-plan successivement en caméra embarquée et caméra à l'épaule, et une fâcheuse tendance à s'éterniser sur des plans anecdotiques, Creep à de quoi ennuyer ferme et navrer grandement.
Le suspense est inexistant car, après 50 minutes de morts on ne peut plus classiques, le monstre apparaît avec un vulgaire effet de contraste. La psychologie est absente, malgré un certain nombre de personnages secondaires. Les deux-trois tentatives comiques tombent à l'eau, à l'exception de la dernière scène du film sur le quai de métro.
Le gore, sans aucun sens, apparaît, comme souvent dans les plus mauvais slashers, pour masquer la platitude du reste. Une simple scène de torture à la scie et quelques gorges coupées n'ont même pas de quoi satisfaire les fans des Vendredi 13.

La seule chose que parvient à nous démontrer Christopher Smith, c'est qu'il n'a absolument aucun talent d'écriture, de direction d'acteurs et de réalisation. Son premier essai au cinéma est un amas de défauts qui nous rappellent un autre film d'horreur anglais, Long Time Dead, qui donnait aussi dans le slasher gore et vide déjà-vu mille fois.
Même pas drôle, la nullité sur tous les plans de Creep est insupportable.

A propos de l'auteur

9 commentaires

  • Lestat

    08/05/2005 à 12h43

    Répondre

    Oh ben je le trouve pas si mal moi, ce petit film. C'est pas un chef d'oeuvre, ça joue avec des ficelles grosses comme des cables, mais c'est plutot sympatoche.

    Si la première partie est à la limite de l'affligeant, les choses s'arrangent quand le monstre fait reelement son apparition. Le pauvre, il a pas une gueule de porte bonheur. Avec le côté crade, c'est surement ce qui (sauve ?) tire le film vers le haut. A partir de là, le film se met vraiment en marche pour moi et on voit fleurir quelques bonnes idées (le tueur qui se prend pour un chirurgien-obstétricien ). Le final est un peu saugrenu voir ridicule (ceux qui rigolent devant les dialogues de [i]Kingdom of Heaven, allez voir celui là, vous vous payerez une bonne tranche), mais nous offre en contrepartie un peu d'hémoglobine.

    Sinon j'ai bien aimé l'aspect social du film, qui rapelle (un peu) des films comme Street Trash ou Frankenhooker, mettant en avant, en parallèle de leurs sujets horrique/comique, la misère humaine. Le scènes avec les SDF nous le montre bien. "Les clochards ne disparaissent pas, puisqu'ils n'existent pas" nous dit un sans-abris goguenard...

    Et puis il y a des rats. C'est toujours bien de mettre des rats.

    Un film qui oscille entre le bancal et le bien trouvé. Il est bien sympa, il se laisse regarder, mais à sujet égal, une fameuse scène de Maniac [/i]faisait bien plus flipper que ce film tout entier, avare en sursaut. Dommage le cadre s'y prétait. Après, y voir un survival gothique comme j'ai pu le lire dans la presse, il faut pas pousser non plus...

  • daria

    08/05/2005 à 22h44

    Répondre

    c'est vrai, c'est pas un chef d'oeuvre mais c'est un film qui se laisse regarder, et qui parvient même à laisser un arrière goût d'angoisse dans la poitrine.

    Il y a un peu de longueur (heureusement qu'il dure moins d'une heure et demie), la réalisation manque de rythme.
    L'univers est là même s'il n'est pas parfaitement exploité.
    La créature est assez crédible pour moi, même si je ne suis pas fana des monstres génétiquement modifiés.
    Il y a quelques scènes bien sanglantes au-delà du réalisme comme il est bon d'en voir parfois. Et en effet, comme le dit Lestat, la scène de l'obstétricien est géniale !

    Je pense que Vincent.L a été un peu sévère : mais apparemment c'est souvent le cas, vu les notes qu'il attribue à tous les films d'horreurs, d'angoisses et autres gore movie qu'il a chroniqué...

  • zombigirl

    09/05/2005 à 17h44

    Répondre

    Vincent L. je te trouve très sévère avec CREEP... Certes, comme je l'ai déjà dit et lu ailleurs, il ne révolutionne pas le genre mais franchement, ça fait du bien de voir un film comme ça parmi les remakes pourris du moments.

    Je l'ai trouvé bien sympa, ce petit film sans prétentions et j'aimerais en voir plus souvent, c'est certain. Il comporte certes des défauts - normal, c'est un 1er film - en particulier cette tendance insupportable des acteurs à s'exclamer "C'était quoaaa, çaaa ?" à chaque bruit bizarre Mais je trouve que Christopher Smith s'en est bien sorti et du gore comme ça est toujours le bienvenu...

    J'ai mis 9 pour réhausser la note des internautes un peu

  • Vincent.L

    10/05/2005 à 17h51

    Répondre

    daria a dit

    mais apparemment c'est souvent le cas, vu les notes qu'il attribue à tous les films d'horreurs, d'angoisses et autres gore movie qu'il a chroniqué.


    Bah disons que dans le cinéma d'horreur, fantastique, de gore et d'épouvante, en ce moment, les films sont assez mauvais.

    Néanmoins, j'apprécie sans problèmes House of 1000 Corpses, May, La Voix des morts, les Ju-On The Grudge japonais, Cabin Fever, My Little Eye ou encore le remake de Zombi (Dawn of the Dead).

  • daria

    12/05/2005 à 11h43

    Répondre

    et ben Vincent quand tu apprécies... tu es quand même sévère, déjà sur les 7 films que tu cites tu n'en as chroniqué que 2 ou 3 (bon c'est sur tu ne vas pas chroniquer tous les films que tu as vu) mais leurs notes sont tout de même assez basses (de 5 à 6,5). Donc tu es sévère dans ta notation... C'est bon à savoir quand on lit tes chroniques : quand tu mets 1 pour Creep il en vaut peut-être un tout petit plus pour un spectateur moins dur.

  • Vincent.L

    15/05/2005 à 01h45

    Répondre

    Allez vous avez gagné: les rats + les égouts ça fait 2

  • daria

    15/05/2005 à 01h47

    Répondre

  • iscarioth

    21/05/2005 à 18h54

    Répondre

    Il faut dire quentre laspect amateurisme-foireux du monstre, sorte de mélange physique entre un Elephant Man du pauvre et un Gollum (poussant des cris de hyènes et dont on voit les plis du costume),


    C'est toutafait ca !!!

    J'aime bien le moment où le tueur fait sa gymnastique, en se suspendant au conduit d'aération avec ses petits bras...

    J'aime beaucoup le final de Creep, touché par le syndrome TEX AVERY-SCARY MOVIE :

    la blonde court, court, court... Elle est poursuivie par un gnome handicapé et malenpoint qui boite... Elle prend un tournant et COUCOU ! Qui est là ? C'est notre gnome ! Comment il a fait pour aller si vite ? Boah, c'est le tueur, quoi !

    Plutot d'accord avec la critique de Vincent L, même si, pour ma part, j'ai mis 10, pour réhausser la note générale d'une part, et d'autre part parce que j'ai beaucoup rit ! (le voix du gnome, terrible !)

  • tranbert

    26/05/2005 à 15h31

    Répondre

    Et ben mon gars je te trouve bien dur.
    T'as critique est bien maigre! Franchement ce film mérite bien plus que t'as pauvre analyse. Bien sur ce n'est pas un chef d'oeuvre technique, mais franchement c'est un bon défouloire.
    Le monstre a trop la classe dans sa tenu de chirurgien.
    Le réalisateur a su reprendre de bonnes idées a droite a gauche et nous pondre un film suintant, sale, qui est bien loin de toute ses m*/£! américaines propres et lisses avec des bonbasses qui ne sont la que pour titillé les teenagers! Comme ce Scary Movie et tous ses suiveurs! Je respecte Wes Craven et Scary Movie pour son inovation, mais question monstres&co il faudra repasser.

    L'ambiance est oppressante, et franchement je m'ennui souvent au ciné mais la j'ai été bluffer! Le est tueur attachant pas vraiment responsable de ses actes avec les momments ou il bloque et ne sait pas vraiment quoi faire

    J'ai trouvé ici une bonne critique de ces apprentis scientifiques et notre société rongé par l'individualisme.

    Evidemment si t'aime pas les films d'horreurs t'as qu'a chroniqué Bambie.

    Mais pour une fois qu'on nous sort un film d'horreur qui pus la décomposition, il faut le souligner et pas l'enterrer.

    Un admirateur de films gore, série z (Necrofiles!!!!!!!!!),et autre productions qui ne s'appuie pas sur des minettes et du néo-métal pour attirer les kids.

    Sur ce bon Bambie

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques