Cowboys et envahisseurs : le mélange des genres

Avant que les cowboys Daniel Craig et Harrison Ford n’affrontent des aliens, d’autres chocs entre western et fantastique avaient déjà eu lieu. Créatures surnaturelles, voyageurs du temps… cet ouest-là est particulièrement sauvage !


Cowboys & envahisseurs
L'une des grosses sorties de ce mois-ci, c'est le curieux Cowboys & envahisseurs de Jon Favreau, tiré d'un comic book de 2006. Daniel Craig et Harrison Ford, chapeaux sur la tête et colts sur le flanc, y affrontent des extraterrestres à l'aide d'une technologie qu'ils ont trouvée par hasard. Le cocktail western-fantastique, aussi détonant soit-il, n'a pas inspiré pléthore de cinéastes (on le croise plus souvent à la télévision)… mais a tout de même nourri quelques séries B mémorables ! Si la première occurrence de ce sous-genre remonte au serial de 1935 The Phantom Empire (où le cow-boy Gene Autry vit des aventures rocambolesques qui lui font rencontrer des robots, des mondes perdus, etc.), on n'en recense de véritables spécimens qu'à partir des années 60.

Nous écarterons ici les westerns qui se situent simplement à la lisière du surnaturel (L'homme des hautes plaines, Pale Rider) et ceux qui baignent dans le mystique ou le chamanisme (Blueberry : l'expérience secrète).

Voyage temporel

Si vous voyagez dans le temps, vous êtes dans une histoire de science-fiction. Si vous atterrissez au Far-West, vous remplissez les conditions du sous-genre western-fantastique. Bizarrement, les exemples ne sont pas légion. Le célèbre Docteur Who (le troisième, en réalité) montre la voie dans l'épisode The Gunfighters, mais ce sont les duettistes de la série Au Cœur du temps (1966-1967) qui explorent le plus cette époque. Dans l'unique saison, on
Retour vers le futur 3
dénombre pas moins de quatre épisodes situés à la fin du XIXe siècle aux USA : Massacre (on y voit la bataille qui a opposé le chef indien Crazy Horse au général Custer en 1876), The Alamo, Visitors from Beyond the Stars (déjà un cas de "cowboys contre aliens"… avec l'élément de voyage temporel ajouté !) et Billy the Kid.

Il faut ensuite attendre plus de dix ans pour que d'autres voyageurs du temps se risquent dans l'ouest sauvage. Lyle Swann, le héros de Timerider (1982) joué par Fred Ward, est un biker qui se serait bien passé de cette aventure ; en revanche, l'assassin incarné par Klaus Kinski dans Tueur du futur (1987) se la joue Terminator, en partant éliminer un gus en 1886 pour changer le cours de l'Histoire. Bien entendu, le plus célèbre représentant des "touristes du temps échoué au Far-West" est Doc Brown dans Retour vers le futur 3 (1990) ; rejoint par Marty McFly, il devra faire preuve d'ingéniosité pour rallier le XXe siècle sans sa DeLorean trafiquée… Le seul cas connu de cow-boys qui se voient déportés par erreur de nos jours, on le trouve dans la courte série Outlaws de 1986, avec Richard 'Shaft' Roundtree.

Far-West factice

Si vous évoluez dans un univers de SF, mais que vous ne voyagez PAS dans le
Star Trek
temps, comment pouvez-vous rencontrer des cowboys ? Les solutions existent : monde virtuel, monde parallèle, création mentale, robots…

Ainsi, dans la saison 3 de Star Trek (1968), l'épisode The Spectre of the Gun plonge le capitaine Kirk et son équipage dans une recréation du duel d'OK Corral, qui opposait les frères Earp au gang Clanton, par une race d'extraterrestres qui les a kidnappés. Anecdote : DeForest Kelley, qui joue le Dr McCoy, incarnait Morgan Earp dans le film Règlement de comptes à OK Corral en 1957, aux côtés de Burt Lancaster et Kirk Douglas. 25 ans plus tard, dans le spin-off Star Trek nouvelle génération (saison 6, 1992), l'épisode A Fistful of Datas montre le Klingon Worf et son fils confrontés à une avarie du holodeck (ce genre de mésaventure arrive souvent, semble-t-il) ; ils doivent alors affronter plusieurs avatars d'un bandit qui a les traits de l'androïde Data. Star Trek toujours : dans l'épisode North Star de la troisième saison d'Enterprise (2003), l'équipage débarque sur une planète où le mode de vie est comparable à celui du Far-West terrien.

En 1973, Michael Crichton écrit et réalise Mondwest (Westworld en v.o.), dans lequel un parc d'attraction propose d'évoluer dans un environnement peuplé de robots ultra-réalistes ; l'un d'entre eux, un cowboy chauve vêtu de noir (Yul Brynner !), semble avoir une dent contre un des touristes… Non content de
générer deux suites (Les rescapés du futur et Beyond Westworld), ainsi qu'une série télé (pathétique), Mondwest sert d'inspiration à Schwarzenegger pour son rôle dans Terminator, et de brouillon à Crichton pour son roman Jurassic Park. Autre cas de cyborgs pistoleros : un épisode de la sixième saison de Red Dwarf (1993), appelé Gunmen of the Apocalypse, où les héros rencontrent un équipage de "Simulants" au look anachronique.

Enfin, la technique "monde parallèle" est adoptée dans l'épisode de Sliders appelé Way out west (saison 4, 1999) : les Sliders retrouvent le vilain Kromagg Kolitar qu'ils ont croisé quelques épisodes plus tôt : celui-ci s'est taillé une réputation de caïd dans un monde qui est resté bloqué à l'époque des cow-boys.

Cowboys vs…

Dernière option : vous êtes un cowboy, vous ne rencontrez pas de voyageur du temps, mais vous avez envie d'une confrontation incongrue. Il vous reste l'embarras du choix : dinosaures, vampires, machines infernales… La plus large palette de bizarreries, on la trouve dans la série Les mystères de l'ouest (1965-1969), où les agents James West et Artemus Gordon ne peuvent
Wild Wild West
compter que sur leur six-coups et leur débrouillardise pour affronter zombies, sirènes, Kraken, machines à voyager dans le temps ou… dans l'art figuratif (!), extra-terrestres et maisons hantées. En 1993, la relève sera plus ou moins assurée par Brisco County, une série qui mêle également western, magie, steampunk et science-fiction. Et Bruce Campbell. Adaptés au cinéma en 1999, Les mystères de l'ouest retrouvent leur titre original Wild Wild West, mais perdent les faveurs du public : Will Smith et Kevin Kline font un bide dans les rôles principaux, malgré l'humour farfelu du film et la présence de Kenneth Branagh en savant fou cul-de-jatte ; le résultat gagne à être revu. Dans le même esprit, Jonah Hex (2010) montre Josh Brolin en chasseur de primes défiguré, capable de parler aux morts et d'affronter le vilain Turnbull incarné par John Malkovich, détenteur d'une technologie guerrière d'avant-garde.

Des dinosaures qui donnent du fil à retordre aux garçons vachers, on en a vu dans trois films : The Beast of Hollow Mountain (1956), La Vallée de Gwangi (1969), et La classe américaine. Euh, en réalité, la séquence de ce dernier film où interviennent des « animaux préhistoriques partouzeurs de droite » est tirée de La Vallée de Gwangi. On pourrait également citer la trilogie Toy Story, où Woody cohabite avec un T-Rex froussard, mais ce serait probablement tiré par les cheveux.


La Vallée de Gwangi
Au rayon des créatures déplaisantes, citons le diptyque réalisé en 1966 par William Beaudine (un stakhanoviste de la série Z, dont la carrière de cinéaste commence en 1915 !) : Jesse James contre Frankenstein, dans lequel le fameux bandit, accompagné d'un colosse, rencontre la fille de Frankenstein qui travaille à de coupables expériences ; et Billy the Kid vs Dracula, avec un John Carradine vieillissant dans le rôle de vampire qu'il maîtrise si bien. Quelques décennies plus tard, le direct-to-video Une nuit en enfer 3 (2000), produit par Robert Rodriguez, oppose une poignée de desperados aux vampires du Titty Twister. Dans la même catégorie "fin de série fauchée", Tremors 4 (2004) importe les terribles Graboïdes dans une petite ville de l'ouest, tandis que Les créatures de l'ouest (The Burrowers, 2008) invente sa propre race de monstres sous-terrains.

A la lumière de cet inventaire, Cowboys & envahisseurs (2011) marque la première confrontation sur grand écran d'aliens et de pistoleros. S'il fallait trouver d'autres arguments pour aller voir le film, on pourrait rappeler que les excellents Sam Rockwell et Clancy Brown font partie du casting, et qu'Olivia Wilde y est nue… Revenez ! Le film ne sort que le 24 août !


A propos de l'auteur

7 commentaires

  • naweug

    16/08/2011 à 22h05

    Répondre

    Chouette article

    Red Dwarf est une série à voir. Complètement barrée. Je ne savais pas qu'il y avait eu autant de saisons !

    Quelqu'un a t il vu Jonah Hex ? J'aimerais bien savoir ce que ça vaut.. vu que le comic est pas mal.
    http://cinema.krinein.com/cowboys-e ... 16835.html

  • riffhifi

    17/08/2011 à 00h37

    Répondre

    Ben moi je l'ai vu !
    http://cinema.krinein.com/jonah-hex-16963/critique-10598.html
    Il m'a été offert par le chef ciné ^^

  • naweug

    17/08/2011 à 13h58

    Répondre

    Comment tu te fais de la pub

  • Guillaume

    28/08/2011 à 08h35

    Répondre

    Bon appétit !

    Dans le genre blockbuster pas malin, j'ai trouvé ça très sympa. Mille lieues au dessus d'un Transformers par exemple.
    Mais il faut réussir à avaler le Cowboys + envahisseurs. Surtout quand on voit la tête des petits hommes verts...

    J'ai été très agréablement surpris par Harrison Ford, que j'avais trouvé particulièrement minable dans Morning Glory...http://www.krinein.com/cinema/cowboys-e ... 16951.html

  • sven

    29/08/2011 à 10h02

    Répondre

    Pourtant, j'ai lu à plusieurs reprises qu'il cabotinait à peu près autant que dans Air Force One?

  • Guillaume

    29/08/2011 à 10h18

    Répondre

    Ce n'est rien comparé à Morning Glory
    On oublie aussi peut être que Ford aime cabotiner. Starwars c'était il y a longtemps, et déjà...

  • froo

    01/09/2011 à 10h23

    Répondre

    Haha, moi j'ai vu Cowboys et envahisseurs ce soir, et bin j'ai bien kiffé. Du très très bon divertissement très bien fait, Daniel Craig qui a encore plus la classe que dans James Bond , de très beaux paysages, de beaux plans, une "histoire" prenante, un peu drôle aussi. J'ai adoré le concept Aliens dans le Far West, ça change, c'est rafraîchissant (même si ça la fin ça reste de l'action et de la bagarre), et là j'ai trouvé que ça passait très bien.
    Bref, même si les aliens étaient un peu décevants (toujours gluants, moches et méchants, à l'instar de ceux d'ID4 - et puis on ne sait pas trop ce qu'ils veulent à part l'or) j'ai adoré le film !!

    En plus, j'ai lu dans un magazine que John Favreau avait catégoriquement refusé la 3D pour ce film, déclarant qu'un western devait être filmé sur pellicule - étant moi-même pas trop fan de la mode de la 3D, j'ai beaucoup apprécié !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques