7/10

Coup de foudre à Rhode Island

Film pas si léger que ça et d'une justesse assez efficace entourée de personnages très attachants. A voir pour les esthètes de comédie romantique et les fans du Steve Carell sensible.

Dan est journaliste dans la quarantaine, veuf et père de trois filles entre pré-adolescence et adolescence. Comme chaque année, il se rend au traditionnel rendez-vous familial. Ses nombreux frères et sœur sont là accompagnés des belles sœurs, beaux frères, neveux et nièces. Ce petit monde évolue autour de Dan et de
sa solitude qu'il compense par une surprotection maladive de ses enfants. Après s'être fait jeter de la cuisine par sa mère, et de la maison par ce petit monde qu(')il(') étouffe, il se retrouve dans une librairie, un lieu magique par définition où il rencontre une jeune femme avec qui la connexion est immédiate. Puis elle disparait après lui avoir laissé son numéro de téléphone et l'impression qu'elle est déjà prise par les sentiments. De retour dans sa famille, Dan est alors confronté à la nouvelle petite amie de son frère, Marie, une jeune femme qui aime les livres et qu'il connaît à peine mais peut-être déjà un peu trop. Un week-end long en perspective.

Ne nous cachons pas, cela sent la comédie romantique de bas étage, le huis clos mélo et un peu dramatique retouché aux bons sentiments et parfumé à l'été indien. Et il faut dire que tous les ingrédients sont là pour nous rappeler que ce genre de cinéma est un art favori de nos amis américains autant que peut l'être un blockbuster. Mais c'est sans compter la maîtrise du sujet et les qualités tragicomiques de Steve Carell qui joue ici un rôle principal à la mesure de son
personnage. Si on avait déjà pu l'admirer en patron impuissant et insupportable mais attachant dans The Office US, si on avait réussi à le supporter dans 40 ans, toujours puceau ou Evan tout puissant dans des rôles un peu gras et opportuns, on se rappelle encore avec délectation de son rôle de professeur d'université gay et suicidaire dans Little Miss Sunshine et de cette capacité à nous étonner dans des rôles un peu surfaits, auxquels il apporte toute sa compétence de comédien au bord des pleurs lorsqu'il essaye de nous faire sourire. Et c'est une fois de plus ce qu'il apporte dans ce nouveau film, du bon goût, un espèce de mélange salé digne d'un Patrick Dewaere. Il est épaulé dans ce rôle par sa contrepartie sucrée en la personne de Juliette Binoche, co-star de cette belle affiche, et il faut l'avouer qu'elle habille très bien l'ensemble avec sa fraîcheur souriante et son dynamisme ambiant. L'alchimie nous prend donc à cœur et un nouveau couple dysfonctionnel nous baigne dans une émotion certes lourde mais efficace.

Les enfants quant à eux sont le faire valoir de cette comédie bouleversante d'humanité. Et une fois de plus nous assistons à cette récréation mise en scène pour le bien du public familial avec sa dose de leçons puritaines et son excès de zèle des plus communs. Une fois de plus il s'agit d'une famille exceptionnelle, compréhensive et à l'écoute, prête à pardonner et à vivre le jour présent dans les
grandes lignes en s'aimant d'un amour irréversible. On ne peut pas échapper à cet ingrédient et pourtant comme toujours il éblouit le spectateur un peu cynique, ennuie probablement celui de peu de foi qui n'y croit pas. Un bon divertissement donc avec des pointes de rire et des pics de déprime joyeuse et bon enfant, à la différence près par rapport aux autres comédies que celle-ci n'a pas peur des silences entre deux événements cocasses. C'est d'ailleurs lors de ces interstices que tout ce petit monde prend de son sens propre et que les personnages existent.

Une comédie bien équilibrée donc qui atténue l'espace d'un film les malheurs d'un univers un peu trop sérieux, et propose aux familles l'espace d'un weekend à rallonge de partage un peu plus que ce qui pourrait exister ou Dan in real life comme le titre original l'indiquait. Certes il faut accepter de se laisser transporter pour en profiter, donc si ce n'est pas votre truc n'y pensez même pas. Un deuxième film plutôt réussi au final pour Peter Hedges avec des acteurs qui s'amusent et nous font plaisir.

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques