5/10

Comment se faire larguer en 10 leçons

Drop Zone

1 h 55, pour une comédie romantique, cela peut paraître long. Et, indéniablement, ça l'est. Nouvelle bleuette new yorkaise pleine de bons sentiments guimauves, Comment se faire larguer en dix leçons attaque sur le terrain atypique de la relation de couple, les petits travers qui épouvantent un homme et le contraignent à se séparer de l'(ex) élue de son coeur. « Chouette, on va apprendre des trucs ! », se dit alors l'adepte assidu d'articles féminins type « Etes-vous une bête de sexe ? ». Et, dans cet esprit pédagogique, je vous propose donc de passer en revue les aspects indissociables du genre, ou Comment Faire Une Comédie Romantique (de base) En Dix Leçons.

La Bande-Annonce

Premier contact avec un film, elle devient particulièrement redoutable lorsqu'il s'agit d'une comédie romantique. L'idée est de donner envie de voir aux potentiels spectateurs, tout en ne révélant pas grand chose. Ce qui n'empêche pas de nous offrir le couple sur un plateau (Kate Hudson et Matthew McConaughey), quelques uns des moments clés (les objectifs respectifs, le "chien", etc.), et même le dénouement (le gars finit avec la fille). Bien sûr, aucune chance de surprendre l'habitué avec ce qui pourrait être considéré comme un résumé rapide mais néanmoins exhaustif de l'intrigue, appeau moyennement efficace pour coeur un tant soit peu romantique.

Le Gars

Jeune, beau, sympathique, bonne situation, et diablement séducteur. Pas encore parfait, mais ça ne saurait tarder. Et c'est Monsieur McConaughey qui s'y colle, avec toute la rigueur que réclame un rôle de bellâtre macho mais néanmoins attendrissant. Bref, le beau Matthew / Benjamin rencontre Kate / Andie dans le cadre d'un "pari" (voir plus bas), un défi à l'enjeu capital qui se révèle moins difficile qu'il aurait pu le croire.

La Fille

Un choix tout aussi important que celui du mâle, puisqu'ils sont tous deux les facteurs déterminants de l'alchimie du ménage amoureux. Une erreur d'appréciation dans l'assortiment, et c'est le drame : le couple ne fonctionne pas. Mais ce dangereux gouffre heureusement évité révèle cependant l'atout majeur du présent film, Kate Hudson. Kate, blondinette au sourire ravageur montée sur une batterie de piles haute tension, d'une bonne humeur convaincante et contagieuse. Pétillante, agréable, et surtout (pardonnez mon formalisme) fonctionnelle !

Le Cercle d'Ami(e)s

Support moral, autre élément comique, ce sont les facteurs "libre service" de la comédie romantique. La majeure partie du temps totalement avalée par l'explosion de sentimentalisme des têtes d'affiche, ils leur arrivent parfois de sortir un peu du lot et devenir élément perturbateur de la symphonie, amenant une prise de conscience salutaire, ou une gaffe périlleuse (mais temporaire) pour l'avenir du couple. Ces "relations à usage limité" peuvent revêtir différents aspects, comme la bonne copine un peu fofolle ou déprimée, ou encore le collègue de travail super en phase avec le mâle dominant.

New York

On peut difficilement choisir plus basique. New York, ses buildings flirtant avec le ciel, ses taxis jaunes, son effervescence étourdissante, et son apparent romantisme tellement sulfurant qu'aucun réalisateur ne pourrait concevoir sa comédie romantique sans elle.

Un Pari

Le très grand classique, le pari calibré « 15€24 qu'elle me tombe dans les bras. » Enjeu : démontrer sa formidable influence sur la gent féminine (notez qu'il est possible d'inverser les rôles), et obtenir un juteux contrat dans le cas présent. Parfois, le "pari" évolue en une sérieuse ambition poussant à se dévergonder pour obtenir l'aboutissement souhaité. Ce que cumule également Comment se faire larguer en dix leçons, Andie élaborant l'article nommé pour parvenir à un statut supérieur de journaliste.

De l'Humour

Car comédie romantique comporte aussi le mot comédie. Ici aussi, tous les coups sont permis, potaches, mignonnets, etc. Comment se faire larguer en dix leçons table sur deux êtres qui entrent dans une logique de couple pour objectifs très personnels, l'un reproduisant les erreurs capitales que font les femmes en couple, et l'autre cherchant à conquérir complètement sa partenaire. Kate Hudson gagne haut la main la bataille, passant tour à tour de femme fatale à godiche incroyable, usant des pires canailleries que l'on pourrait imaginer pour faire craquer son jules et pondre l'article parfait. Et à plusieurs reprises, principalement dans la première partie, l'idée fonctionne convenablement, sans révolutionner le genre ni détruire les zygomatiques. Mais la bonne surprise s'arrête net dès la séquence tendresse (merci Nicolas Hulot) témoignant de l'évolution des sentiments, passage obligatoire de la comédie romantique.

Des Sentiments Evolutifs

Car si au départ leurs sentiments sont loin d'être passionnés, il est indispensable que cela ne dure pas. Le destin a voulu les rapprocher, qu'ils tombent amoureux ! Même si leurs carrières, leurs vies bien rangées sont en jeu, ils doivent tomber dans les bras et ne plus jamais jamais se séparer. L'élément modificateur est généralement facile à isoler et à identifier, du genre qu'on puisse nettement comprendre le basculement. Prenons un exemple concret : « Benjamin emmène Andie voir ses parents. Elle se rend compte alors, au contact du famille unie et bon enfant, que c'est un type bien. ». Ca ne va pas chercher plus loin que ça.

La Rupture

Les deux tourtereaux filent un bien bel amour depuis environ vingt bonnes minutes, la rupture s'impose d'elle-même pour relancer le suspense ! Tous les coups sont permis : l'ami qui fait une gaffe, un coup en traître, un hasard malheureux, etc. Le pari est mis à jour, l'ambition devient de trop pour l'un des deux, la rupture est inévitable. Consternation : le couple se sépare. Vont-ils pouvoir se remettre ensemble ?

Le Dénouement

Et bien oui ! Généralement à l'issue d'une course contre la montre, suivie d'un mea culpa et d'une déclaration à faire larmoyer une Meg Ryan. Un taxi jaune type Grosse Pomme fait très bien l'affaire, mais un aéroport ou une dernière conférence de presse peut tout à fait convenir. Séquence émotion (merci Nicolas), Happy End, et générique.

Une autre comédie romantique démoulée du pochoir classique, échappant fort heureusement aux erreurs fatales du genre comme le message psychologique et / ou politique inadapté, le couple incompatible, ou l'humour gras et potache. On se déplace pour se détendre, le ticket vaut le coup dans sa première heure (merci Kate Hudson, irréprochable), mais s'alourdit dans sa seconde, fadement attendue.

A découvrir

Darkness

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • LEO

    21/06/2003 à 00h00

    Répondre

    pas d'accord... ce film ne vaut même pas qu'on attende la sortie en DVD... certes le couple fonctionne mais c'est lourd... la comédie n'est pas spécialement drôle...
    dur d'attacher... > http://aloleo.freesurf.fr/cine.html

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques