7/10

College Rock Stars

Loin du teen movie que l'on attendait, College Rock Stars étonne par la relative profondeur de son sujet et par sa bonne volonté. Vanessa Hudgens parvient à effacer Gabriella pendant deux heures.

Systématiquement rejeté, Will Burton espère une nouvelle fois devenir un étudiant normal dans son nouveau lycée du New Jersey. Il découvre vite que l'établissement ne vit que pour le Bandslam, une compétition musicale de la région où le gagnant signe chez une maison de disque. Dans l'effervescence de la musique, il fait deux rencontres qui vont changer sa vie : l'énigmatique Sa5m (le 5 ne se prononce pas) et la survoltée Charlotte...


Faire quelque chose de l'inévitable petite brunette de High School Musical qui ne soit pas une potiche tout sourire chantante et dansante, mission impossible ? Alors que Zac Efron enchaîne coup sur coup deux rôles de beau gosse et montre déjà des difficultés à faire oublier son Troy Bolton, Vanessa Hudgens réussit du premier coup à se servir un rôle à contre-pied de son personnage phare. La voici introvertie, indépendante, anticonformiste, tout ça pour ne pas dire bizarre sur plusieurs rapports. Et apparemment, elle ne danse pas. Attendez... nous ne sommes pas dans une comédie rose bonbon calquée sur l'univers aseptisé de la série musicale de Disney, préjugé hautement renforcé par le précédent titre du film très évocateur : High School Rock Stars ? Bin non. D'ailleurs, le film a changé de titre, il est devenu College Rock Stars. Du coup, le sentiment change, même si le premier titre était finalement plus représentatif du contenu (car les personnages sont effectivement au lycée). En tout cas, ce qu'il y a à retenir, c'est que l'on n'est pas dans la catégorie comédie sentimentale pour pré-ado hystérique. Non, vraiment.
La véritable héroïne du film, c'est la musique. Elle transparaît partout, dans l'histoire, dans les personnages, dans les dialogues, elle est omniprésente, elle est à la fois le début et la finalité. Elle est ce qui différencie le film des autres, elle est son identité, et c'est peut-être la plus juste des choses à dire sur College Rock Stars.
Le film prône en effet l'acceptation des différences, et pose la musique comme le vecteur de ralliement universel, où les gens peuvent communiquer et abattre les frontières par la simple expression de leur talent. Ce n'est pas pour rien que le groupe des héros se montre hétéroclite et rassemble en son sein des musicalités très différentes, tout en posant à sa tête un jeune chevelu qui a tout sauf du sex-appeal. Par sa seule culture musicale, ce personnage un peu ingrat parvient à s'insérer dans la société adolescente et à se détacher de l'image de marginal qui ne semblait pouvoir jamais s'envoler. C'est autour de ce thème que l'intrigue se forme et gagne les quelques neurones qui font la différence.
Et puis, pour un film de presque deux heures, on ne s'ennuie pas. Il y a un peu d'humour, un peu d'émotion, de la bonne musique un peu partout, et de la bonne volonté. Pourtant, rien de très original dans le déroulement, nous irons même jusqu'à dire que le film s'autorise des facilités de scénario que d'autres n'auraient pas osé. Le dénouement en est un exemple accablant, tout comme le traitement infligé à certains personnages secondaires que je verrais bien reléguer au tertaire. C'est ce qui sépare le film du commentaire « hautement recommandable » et le rabaisse à « recommandable », bien qu'il va batailler un peu durement pour faire oublier l'image que se traîne le film, pas adéquate.

College Rock Stars, la bonne surprise. D'abord parce que Vanessa Hudgens ne fait pas sa Gabriella de service ; ensuite, parce qu'il ne s'agit pas d'un teen movie ; et enfin, parce qu'il véhicule une petite psychologie qui n'est vraiment pas déplaisante et même plutôt défendable. Ma copine me dit qu'un film qui cite les Pink Floyd dans les dix premières minutes ne peut pas être mauvais. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les autres, pour autant qu'il y en ait d'autres, mais pour ce coup-ci, la règle se vérifie.

A propos de l'auteur

4 commentaires

  • Anonyme

    04/08/2009 à 19h32

    Répondre

    il et troup bien cool

  • Anonyme

    05/08/2009 à 15h27

    Répondre

    Mettre 3,5 à Public Ennemies, qui ok, n'est pas le meilleur Mann , et mettre 7 à Collège RockStars, que certes je n'ai pas vu, paraît sur le papier, aberrant.


    A confirmer.

  • hiddenplace

    05/08/2009 à 15h47

    Répondre

    Je rappelle au passage que ces deux films ont été chroniqués par deux rédacteurs différents, ce qui est un détail absolmument non négligeable dans ton constat, Jean-Paul Tartre (n'oublie pas de bien brosser, au cas où )

  • riffhifi

    05/08/2009 à 16h37

    Répondre

    Mais Nicolas a mis "bof" à Public Enemies et "bien" à College Rock Stars, il est donc probable qu'il aurait lui aussi mis au premier une note inférieure à celle du deuxième

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques