7.5/10

coeur des hommes (Le)

Un samedi soir nous allons au cinéma avec une partie de l'équipe Krinein. Paraît-il qu'on va voir Le coeur des hommes. Certains râlent sur la qualité présumée des comédies françaises, d'autres ont l'air confiant. Je reste circonspect, à vrai dire, je n'ai pas vraiment entendu parler de ce film.
1h47 plus tard... nous ressortons du cinéma. Tout le monde est content. Car Le coeur des hommes est un bon film, voire un très bon film.
A Paris, Alex et Jeff (Marc Lavoine et Gérard Darmon) dirigent un groupe de presse sportive, Manu (Jean-Pierre Darroussin) est boucher et Antoine (Bernard Campan), prof de gym. Ces quatre bonshommes, entre la quarantaine et la cinquantaine, sont potes. Ils se connaissent depuis un paquet d'années déjà, un paquet d'années qu'ils mènent leurs vies de famille et qu'ils se voient, pour boire un verre au café, pour faire un traditionnel lotofoot et tailler le bout de gras. Apparemment tout va bien pour eux, et on aimerait bien que ça dure. Leur train-train quotidien a l'air plutôt sympa, on se verrait bien à leur place.

Mais voilà, le temps fait son oeuvre et dernièrement, tout n'est pas si rose. Le père de Manu vient de mourir, Alex et Jeff ont des problèmes avec leur boîte, d'autant que Jeff doit bientôt marier sa fille et Nanou, la femme d'Alex commence à avoir de gros doutes sur la fidélité de son mari qui fait pourtant de son mieux pour lui mentir copieusement. Enfin, l'épouse d'Antoine, Lili essaie de lui expliquer comment elle l'a trompé, une fois, rien qu'une fois.

Antoine, fou de rage, quitte le domicile conjugal et tourne en rond dans Paris, ses trois potes essayant de trouver une issue à la situation insoutenable dans laquelle il est. Mais ce que vit Antoine, les autres y sont aussi confrontés, à un moindre degré.

Sur un départ assez glauque, Le coeur des hommes me fait sacrément penser à L'auberge espagnole. Le Coeur des hommes n'est pas vraiment un film sur la crise de la quarantaine et L'auberge espagnole n'est pas un film sur le passage de l'adolescence à l'âge adulte mais l'idée est là. Les deux films seraient plutôt le regard de soi, le petit enfant qu'on a été et qu'on n'est plus, sur la vie. Avec le temps, les problèmes sont toujours là, et le fait d'avoir vieilli ne les a pas réglés. La quête de l'Amour n'a pas fini de vous torturer, ainsi que le rapport avec les femmes. Alors, Alex, Antoine, Jeff et Manu avancent de scène en scène, cogitant sans cesse pour voir inconsciemment ce qui ne va pas et en tirer les conclusions.

Sous la caméra de Marc Esposito, Le coeur des hommes est un festival. Festival d'acteurs d'abord, Gérard Darmon et ses collègues assurant le spectacle, plaisir de jouer, vannes faciles, vannes débiles et plans séquences sont là pour vous mettre la pêche et vous faire marrer. Comme dans L'Auberge Espagnole, ça sent le vécu et l'effort est mince pour vous identifier à un Jeff, un Alex, un Antoine ou à un Manu. Marc Esposito a laissé une place non négligeable aux femmes, et là aussi la performance est au rendez-vous.
Festival de scènes qui font mouche, Marc Esposito, ancien rédac-chef de Première et fondateur de Studio, maîtrise son sujet et nous sert un récit tantôt touchant, tantôt hilarant, en tout cas sans temps mort.

1h47 plus tard et un film super positif, marrant et plus simplement beau vient de passer. Avec une conclusion desservie par un Gérard Darmon fort en gueule : qu'est-ce que je ferais si j'étais moins con ? On pourrait commencer par aller voir Le coeur des hommes.

A découvrir

Destination finale 2

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Kymil

    06/05/2003 à 00h00

    Répondre

    mouais, ben moi je ne suis pas vraiment d'accord...
    Je m'attendais a quelque chose de la veine de "mes meilleurs copains" et je sens que le realisateur a cherché a se rapprocher de ce film, en explorant les relations entre une bande de potes avec une vie déjà bien établie.
    Mais le scenario manque carrément de dynamisme, il n'y a pas de réelle histoire, pas de réel denouement, les dialogues sonnent faux, quelques personnages caricaturaux ( le perso de Marc Lavoine par exemple...)
    Bref, ce qui cloche pour moi, c'est que les aboutissants des differents événements du film ne sont pas crédibles, les dialogues pas crédibles non plus, c'est du sous-Audiard...
    On est bien loin de "Mes meilleurs copains"
    On sort du film mais on est toujours aussi con.

  • Anonyme

    12/04/2004 à 00h01

    Répondre

    J'ai adoré ce film!!Il était super!! Les acteurs sont géniaux en particulier Marc Lavoine que j'adore!! J'ai déja dû regarder ce film une quinzaine de fois et ne m'en suis jamais lassé! L'histoire et les musiques sont superbes et Paris et toujours aussi belle! Je le conseille vraiment à tout le monde!! Et en plus les bonus sont supers et très drôles!! Je le redis: regarder le!!!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques