6.5/10

Click

Click s'impose sans aucun doute comme le meilleur film avec Adam Sandler. Quelque part entre Un jour sans fin et Family Man, le long métrage pose les questions «que feriez-vous si vous pouviez contrôler votre vie d'un simple clic de télécommande ?», et «entre le travail et la famille, quel est le plus important ?». Malgré un début un peu mou, le film de Frank Coraci (Le Tour du monde en 80 jours) y répond sous forme de nombreux délires allant crescendo. Passant du simple délire à la réflexion sociale, l'oeuvre permet à Sandler de montrer une nouvelle fois ses talents comiques et de donner enfin une vraie profondeur à un des personnages qu'il incarne.

Comme à son habitude, l'ancien comique du Saturday Night Live propose une bonne dose de gags potaches, un peu vulgaires, parfois méchants et cassants. Dans cette fonction, il offre une prestation habituelle, sans surprises, alternant entre bides et moments hilarants. Ainsi, s'en prendre à un gosse un peu prétentieux ou encore faire dans la mauvaise fois systématique porte toujours ses fruits. David Hasselhoff, absent des écrans depuis Dodgeball, le soutien sympathiquement dans ces pitreries professionnelles. Kate Beckinsale, irréprochable, apporte un charme à croquer. Christopher Walken montre une nouvelle fois ses incroyables compétences d'acteur caméléon.

Au bout d'une bonne demi heure, alors que l'on ne lui en demandait pas tant, Click gagne en dimension humaine. Comme la projection existentielle dans laquelle s'embarque le personnage principal ne manque pas d'allure, on se lance facilement emporter. Les scénaristes Steve Koren et Mark O'Keefe, déjà remarqués dans Bruce tout puissant, n'hésitent pas à plonger dans un tableau de vie triste et outrancier. Avec un message simple, qui peut se résumer par «la vie n'est pas meilleure si on enlève les moments difficiles», ils créent des fragments touchants. En s'arrêtant sur tous les faits marquants d'une vie (naissance, premier baiser, expériences sexuelles, traumatismes d'enfance, promotions professionnelles, mariages, décès, etc), les scénaristes renvoient intelligemment les spectateurs à leur propre passé, s'assurant une identification immédiate. A noter les présences de Henry Winkler (l'inoubliable Fonzie) et de Dolores O'Riordan (la chanteuse des Cranberries.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • weirdkorn

    13/10/2006 à 21h12

    Répondre

    Mais c'est que c'est un bon film Beaucoup d'humour, plutôt cinglant la plupart du temps, un vrai scénario et un bon rythme. Bon, ce n'est sûrement pas le film de l'année mais c'est au moins un divertissement de qualité. Comme quoi il ne faut pas toujours se fier à la BA (elle est nullissime).

  • Tsubasa

    15/10/2006 à 11h53

    Répondre

    Ouais, c'est sûr que c'est pas une merveille masi ça se regarde plutôt bien...

    Erf, quand il écrase le chien robot du gosse

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques