Claustrophobie cinématographique : Buried vs. 127 Hours

Coïncidence ou idéosphère : deux films aux sujets étrangement similaires s'apprêtent à sortir sur nos écrans.


Premier sur les rangs, Buried est le deuxième long métrage de l'Espagnol Rodrigo Cortés. Présenté au Festival de Sundance, il met en scène la star montante Ryan Reynolds dans le rôle d'un jeune cadre dynamique qui se réveille soudain dans un cercueil enfoui six pieds sous terre ; il n'a d'oxygène que pour 90 minutes, et le film est en temps réel... Contrairement au 127 Hours de Danny Boyle (ce serait un peu longuet), qui s'intéresse à l'histoire vraie d'un alpiniste (joué par James Franco) coincé dans un canyon de l'Utah suite à un éboulement ; resté coupé du monde durant plus de cinq jours, il a fort à faire pour ne pas perdre espoir...

Buried sort le 3 novembre, et 127 Hours le 23 février 2011.

A propos de l'auteur

13 commentaires

  • Guillaume

    13/10/2010 à 16h55

    Répondre

    Déjà en 99 on faisait Oxygen

  • Guillaume

    06/02/2011 à 11h04

    Répondre

    Regarder 127 heures d'un mec coincé sous un rocher. Mouais. Et puis finalement en te lisant je me rends compte qu'on peut envisager que ce soit palpitant, voire viscéralement attachant. Je vais peut-être me laisser convaincre, surtout que ce n'est que 94 minutes http://cinema.krinein.com/127-heure ... 15071.html

  • Guillaume

    06/02/2011 à 11h23

    Répondre

    J'imagine qu'il utilise son canif pour se couper le bras, son briquet pour cautériser, et qu'ainsi il s'en sort ?

  • Luz

    06/02/2011 à 14h01

    Répondre

    Guillaume a dit :
    J'imagine qu'il utilise son canif pour se couper le bras, son briquet pour cautériser, et qu'ainsi il s'en sort ?


    Ca doit être drolement long, avec un canif, j'espère qu'il avait pensé à emporter de la lecture

  • Guillaume

    06/02/2011 à 14h07

    Répondre

    127 heures quand même. Il a même eu le temps de dormir je parie.

  • nazonfly

    06/02/2011 à 21h41

    Répondre

    En même temps, c'est Danny Boyle : on peut y aller les yeux fermés.

  • Guillaume

    06/02/2011 à 22h00

    Répondre

    A part La plage c'est vrai qu'il fait plutôt de bonnes choses.

  • nazonfly

    07/02/2011 à 07h35

    Répondre

    J'ai même bien aimé La plage.

  • kou4k

    09/02/2011 à 22h10

    Répondre

    Pareil que Naz, si j'ai trouvé la plage un peu spécial dans son délire beaux gosses hippies branchés et psychologiquement instables, question ambiance, j'ai pas décroché 1 minute.

    Et puis après avoir été bluffé avec une histoire qui tourne autour d'un jeu télé chiant, et un huis clos spatial, je pense que je pourrais facilement cracher mes 9 euros sans me poser de question, juste parce que les réalisateurs comme Boyle méritent d'être financés.

    Pis c'est quand même le mec, à mes yeux, qui a pondu le meilleur survival movie avec des zombies.

  • naweug

    09/02/2011 à 22h35

    Répondre

    Oui, 28 jours plus tard est un des meilleurs du genre. Avec Shaun of the dead de Simon Pegg & Edgar Wright

  • Plax

    14/02/2011 à 20h33

    Répondre

    J'ai vu un reportage sur le mec, c'est choquant... !

  • gyzmo

    02/03/2011 à 11h44

    Répondre

    Malgré le style clippesque un peu épileptique, l'ensemble est accrocheur. James Franco construit un personnage attachant, lucide, héroïque. Danny Boyle exploite la situation oppressante dans ses moindres détails, via une mise en scène parfois superbe (le corbeau, le bain de soleil, l'interview délirante, l'échappée torrentielle...). Le point culminant étant bien sûr la fameuse scène que l'on redoute tout au long du film (horrible de réalisme, mais nécessaire à la trame). La BO est quant à elle une petite pépite. Très bon film, comme souvent chez Boyle !

  • nazonfly

    20/08/2012 à 16h52

    Répondre

    Un poil déçu par 127 heures (la faute au format DVD/Télé ?). Faire une heure et demie d'un film sur un mec coincé, je voyais pas ça possible sans flashbacks. Et malheureusement il y en a eu. C'est un peu le point dommageable du film qui reste intéressant. À noter de beaux décors et un côté clippesque, normal quand il s'agit de Boyle.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques