4/10

Chouchou

Chouchou est un jeune maghrébin qui débarque en France pour retrouver son neveu. Il est rapidement recueilli par le père Léon et son fidèle acolyte, Frère Jean, tous deux en charge d'une modeste paroisse en pleine banlieue parisienne. Bientôt, grâce à eux, Chouchou trouve son premier emploi. Il est chargé de l'entretien du cabinet d'une psychanalyste, le Dr Nicole Milovavitch.

Au plus profond de lui-même, Chouchou garde un grand secret : celui de ses véritables penchants sexuels et de son goût pour les talons hauts et les tenues un peu coquettes.

Directement inspiré du personnage imaginé par Gad Elmaleh pour son génialissime Une Vie Normale, Chouchou est de ces hommes qui préfèrent arborer des tenues de femmes en public et s'endormir en nuisette affriolante. De ces hommes qui pensent et qui s'expriment à la manière des femmes. De ces hommes qui rêveraient de pouvoir changer d'identité en un claquement de doigts. Chouchou va bientôt s'affirmer en tant que telle. Elle va bientôt retrouver son neveu, devenu Vanessa, une star du cabaret l'Apocalypse. Cabaret dans lequel Chouchou trouvera tour à tour travail et amour.

Chouchou de la place de Clichy est d'abord une comédie. Du moins le film répond aux critères en vigueur : des acteurs qui ont une envie forte d'amuser la galerie, une ambiance d'entrée décalée de la réalité et des thèmes élémentaires mimés par des protagonistes aux caractères grandement simplifiés. Gad Elmaleh y est omniprésent. Sa carrière, sa notoriété publique et son relatif talent de comédien font de lui la grande vedette du film. Les seconds rôles survivent péniblement en arrière-plan. Ils se cantonnent vaguement à donner la réplique à Chouchou avec un minimum de sincérité. En un tel contexte politique, Chouchou s'avance en tant qu'oeuvre complètement désossée dont la seule et unique prétention est de vouloir changer les idées à un public qui n'ose même plus le demander.

Triste bilan que celui que je suis contraint et forcé de dresser ici avec ces seuls mots : Chouchou laisse terriblement pantois : nous revoyons purement et simplement l'excellente bande annonce du film à laquelle le réalisateur Merzak Allouache a tenu à ajouter des scènes parfaitement vides et une quantité abominable de séquences sans aucune saveur. Le film repose sur ce style humoristique très en vogue qui consiste à déformer tout bonnement quelques mots courants de la langue française. Un humour cher à ces grands philosophes que furent Jamel Debbouze et ses acolytes de Gaulois vus dans Mission Cléopâtre.

"Chouchou manque soit de folie, soit de profondeur" pour Première. Les Cahiers du Cinéma le qualifient d'"Océan de médiocrité". "Rien n'est à la hauteur" pour Zurban. Quant au Figaroscope, il estime que "Le film s'étire faute d'histoire et de personnages crédibles". Chouchou manque bel et bien de contenu et ne parvient qu'en quelques rares occasions à voler un sourire. Gad Elmaleh n'est pas Gad Elmaleh, en atteste son formidable spectacle. Claude Brasseur, Catherine Frot : autant de noms avec un petit -n qui ne parviennent en aucun cas à relever un quelconque intérêt. Chouchou ne vaut que pour la seule performance d'acteur d'Alain Chabat. Et c'est là une bien maigre consolation pour l'entière équipe du film et pour le cinéma français tout entier. En fait, Chouchou est un film à cacher.

Partager cet article

A propos de l'auteur

2 commentaires

  • Anonyme

    13/05/2003 à 00h00

    Répondre

    je trouve que vous êtes un peu sévère pour cette note c'est un film qui m'a bien fait rire !! c'est pas cool il merite d'avoir mieux mais bon chacun pense ce qu'il veut.

  • Anonyme

    24/07/2003 à 00h01

    Répondre

    Après avoir vu chouchou j'ai vraiment eu l'impression d'avoir gâché un ticket de ciné et si j'avais su j'aurai plutôt été voir Daredevil! A vrai dire les seuls scènes qui peuvent prétendre à faire sourire ce sont celles de la bande annonce, sinon c'est le néant total. Je n'ai même pas trouvé ce film passablement divertissant (comme peuvent l'être certains navets US) et dans la salle je n'avais qu'une hâte: que ça se termine! C'est vous dire. Et mon frère de 16 ans venu avec moi a eu la même réaction que moi. Je ne pense pas être dépourvue d'humour mais ce film "comique" n'est tout simplement pas drôle voire limite niais et insipide. A déconseiller totalement !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques