8/10

Chicago

Chicago, les années 20. Velma Kelly est la star de la scène incontestée du moment jusqu'à ce qu'un beau jour, elle ne soit emprisonnée pour un double meurtre passionnel. Roxie Hart aspire à cette même vie de vedette de la chanson. Elle fait partie de ces jolis bouts de femme moins douées qui manient aussi bien l'art de la séduction que celui du mensonge. Accusée, elle aussi, du meurtre de son amant, elle est envoyée en prison et y retrouve Velma, son idole. Billy Flynn, leur brillant avocat, est certain qu'il suffit pour ces deux jeunes filles de persuader les médias et d'amadouer le public pour qu'elles séduisent le juge et le jury. Il va faire passer Roxie pour une pauvre victime.

Chicago, la ville où tous vos rêves se réalisent. Rencontrer les plus belles créatures, fréquenter les somptueux music-hall de la ville, devenir célèbre, faire la pluie et le beau temps, la couverture des grands noms de la presse écrite...

A l'image de la troublante Velma (Catherine Zeta-Jones), devenue une vedette incontestée de cabaret. A l'image de la belle Roxie (Renée Zellweger), qui rêve de suivre ses pas et qui est prête à tout pour y parvenir. Même à tuer. A l'image du séduisant avocat, Billy (Richard Gere), encensé par la presse, convoité par toutes les femmes. A l'image de la Matrone Morton (Queen Latifah), la directrice de la prison pour femmes qui ne connaît qu'une règle, celle du donnant-donnant, dans son propre intérêt. A l'image aussi de Kitty Baxter (Lucy Liu), cette pseudo-starlette un tantinet simplette, vedette d'un jour, celui où elle sera emprisonnée pour meurtre.

Pour ses brillants acteurs, pour son rythme effréné, pour l'enchaînement particulièrement travaillé des différentes scènes du film et pour la passionnante histoire qui nous est si joliment contée, la comédie musicale Chicago est sans conteste l'une des plus éblouissante jamais conçues pour le cinéma après le récent Moulin Rouge. Les décors sont splendides, l'ambiance musicale, admirable en tous points. Les acteurs ont eux-mêmes interprété chacun des morceaux. Au final, Chicago est un subtil mélange d'amour, de meurtre, de sexe, de corruption, de gloire éphémère, de fortune et aussi d'infortune... et de music-hall.

Chicago, c'est pour finir trois Golden Globes : ceux du meilleur film, de la meilleure actrice pour l'interprétation de l'adorable Renée Zellweger, qui interpréta avec succès Bridget Jones en d'autres temps, et du meilleur acteur pour ce Pretty Man de Richard Gere.

A découvrir

8 Mile

Partager cet article
A voir

Chicago

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • krinein

    04/03/2003 à 00h00

    Répondre

    Chicago

    critique de Nicolas

    Chicago trouve son origine dans le procès on ne peut plus réel de Roxie Hart, en 1926, qui inspirera la même année une pièce de théâtre, elle-même plus tard déclinée en deux adaptations ciné (Chicago en 1927, et Roxie Hart en 1942). 1975, Bob Fosse sempare du script de la pièce pour en construire une comédie musicale, qui deviendra le point de référence pour Rob Marshall du présent Chicago. Un premier long métrage plutôt inspiré puisque son film ne récolte pas moins de treize nominations aux oscars, dans la majorité des catégories vedettes : Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleure Actrice,......



    Réagissez à cette critique !

    Les commentaires seront, dans la mesure du possible, indépendants les uns des autres. Ils seront lisibles aussi bien sur le forum que sur le site. N'utilisez pas de langage sms ou injurieux. Ne trollez pas. La modération sera sévère sur ce topic.

  • Bulle

    04/03/2003 à 00h01

    Répondre

    "Chicago" est une bonne comédie musicale, mais j'ai trouvé que Catherine Zeta-Jones ne dégageait aucune grâce quand elle chantait ou dansait; ses chansons contrastent énormément avec les scènes où elle joue et où par contre elle dégage un magnétisme extraordinaire. Richard Gere semblait lui aussi assez pataud...

    C'est pourquoi, malgré une bonne réalisation, de bonnes musiques, le film est décrédibilisé par ses acteurs...

    Cela dit certaines scènes sont très belles, comme la chanson où Roxie, tandis qu'elle donne une interview, joue le rôle d'une marionnette : rien que pour cette séquence, Renée Zellweger mérite d'être applaudie. D'ailleurs, elle se débrouille très bien en chant et danse.

  • Val Lazare

    09/03/2003 à 00h02

    Répondre

    Malheureusement, l'avertissement de C.S.Black est à prendre au sérieux, pour peu que vous ayez des a priori sur les comédies musicales, le film risque de vous paraître bien long.

    D'une grande maîtrise technique, Chicago reste néanmoins un film sans histoire, on ne s'attache pas aux personnages, les passages dansés/chantés ne m'ont pas paru mémorables, Zeta-Jones et Zellweger sont sans charme, on hésite entre une ambiance sérieuse/pas sérieuse... reste un film très beau techniquement et qui se laisse voir... tout juste.

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques