Charlie Chaplin - Dossier

Filmographie de Charlie Chaplin

Chaplin, Charlie (1889-1977) fut à la fois acteur, réalisateur, producteur et musicien. Il oeuvra principalement dans le cinéma muet. La première apparition de Chaplin dans un film date de 1913. Et il introduisit le rôle de Charlot, pour la première fois, dans Charlot est content de lui (Kid Auto Races at Venice, 1914) de Henry Lehrman, il portait un pantalon ample, des chaussures trop grandes, un chapeau melon et une canne en bambou. Puis l'acteur devint réalisateur. Parmi ses très nombreux films, on peut citer la Ruée vers l'or (The Gold Rush, 1925), le Cirque (The Circus, 1928), les Lumières de la ville (City Lights, 1931), les Temps modernes (Modern Times, 1936), le Dictateur (The Great Dictator, 1940). En 1947, Chaplin fut accusé de sympathies communistes, c'est pourquoi il décida de partir en Europe en 1952. Il ne retournera aux Etats-Unis que pour recevoir un Oscar.

Filmographie :

Charlot dans le Parc (In the Park) - 1915
Le tout premier ; techniquement parlant, on ne voit pas grand chose.

Charlot Machiniste (Behind the Screen) - 1916
Charlot engagé dans un film enchaîne les maladresses.

Charlot Patine (The Rink) - 1916
Charlot sur glace ; Charlie Chaplin se surpasse.

L'Emigrant (The Immigrant) - 1917
Inspiré de sa propre vie, son arrivée aux Etats-Unis au cinéma.

Une Vie de Chien (A Dog's Life) - 1918
Complicité géniale avec un chien.

Charlot Soldat (Shoulder Arms) -1918
Charlot à la guerre ; le plus réussi des courts-métrages.

Une Idylle aux Champs (Sunnyside) - 1919

Une Journée de Plaisir (A Day's Pleasure) - 1919
Chaplin se laisse aller et s'en donne à coeur joie.

Le Gosse (The Kid) - 1921
Dure réalité pour un père et son fils dans la pauvreté absolue.

Jour de Paie (Pay Day) - 1922
Un regard un tantinet différent sur le monde.

Le Pèlerin (The Pilgrim) - 1923
Un évadé de prison contraint de se déguiser en prêtre ; scènes dans l'église mémorables.

L'Opinion Publique (A Woman of Paris) - 1923

La Ruée vers l'Or (The Gold Rush) - 1925
Charlot à la neige. Y figure la célèbrissime "danse des petits pains".

Le Cirque (The Circus) - 1928
Charlot dans son jardin. Sous le plus grand des chapiteaux.

Les Lumières de la Ville (City Lights) - 1931
Charlot tombe éperdument amoureux d'une jeune aveugle.

Les Temps Modernes (Modern Times) - 1936
Satire exhaustive de la vie moderne, du système de vie imposé par la modernisation des années 20.

Le Dictateur (The Great Dictator) - 1940
La seconde guerre mondiale du côté du juif allemand et du dictateur antisémite.

Monsieur Verdoux (Monsieur Verdoux ) - 1947
Les aventures d'un assassin sympathique.

Les Feux de la Rampe (Limelight) - 1952
Un clown en fin de carrière. Une danseuse désespérée.

Un Roi à New-York (A King in New-York) - 1957
Aux côtés de son fils, Chaplin dresse un portrait haut en couleurs de l'Amérique des années 50.

La Comtesse de Hong-Kong (A Countess from Hong-Kong) - 1967

A découvrir

Blade

Partager cet article

A propos de l'auteur

5 commentaires

  • Anonyme

    21/10/2008 à 08h49

    Répondre

     tu te crois critique d'art??....

  • Anonyme

    12/11/2008 à 19h25

    Répondre

    pfff il est vieu charlie chapline

  • riffhifi

    12/11/2008 à 19h38

    Répondre

    Il est tellement vieux qu'il est mort.

  • Anonyme

    14/12/2008 à 11h21

    Répondre

    Il faut vraiment être bête pour laisser des commentaires aussi puérils. Charlie CHAPLIN est un des plus grands maîtres du cinéma du 20ème siècle et vous vous permettez de critiquer ses chefs d'oeuvres alors que vous ne lui arrivez même pas à la cheville. En plus, quand on ne sait même pas, écrire le mot "vieux", on s'abstient!

  • Anonyme

    06/12/2015 à 17h26

    Répondre

    un maitre

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques