5.5/10

Cellular

La bande annonce posait le concept, alléchant : une nana emprisonnée, munie d'un puzzle en guise de téléphone, téléphone au premier type qu'elle arrive à avoir pour se faire sauver sa vie à elle. Un Phone Game, oui, mais un Phone Game diablement original qui n'avait pas l'air de faire dans le plan - plan bateau et vu - revu. Bref, à moins d'avoir en allergie les Nokia, un incontournable du mois de novembre à première vue, qui se révèle un peu moins trépidant qu'on pouvait le laisser entendre.

En pleine mission pour son ex-petite amie Chloé, Ryan (Chris Evans) reçoit un appel sur son portable provenant d'une inconnue, Jessica Martin (Kim Basinger), prétendant avoir été enlevée sans raison apparente. D'abord perplexe, Ryan ne peut nier les faits lorsqu'il entend une discussion plutôt musclée entre le ravisseur et sa détenue, par combiné interposé. Avec le maigre nombre d'informations qu'il détient, les directives de son interlocutrice, et sa bonne volonté, il va tout faire en son pouvoir pour sauver la vie de Jessica ...

L'apologie du portable, ou presque. « Un téléphone portable peut sauver des vies, achetez-en ! Avec appareil photo, caméra, etc etc ». Toutes les caractéristiques du téléphone portable seront passées en revue de manière légère mais néanmoins dramatique, à peu de choses près. Le réseau qui passe moyen, les communications entrecroisées, la batterie qui lâche, et quelques autres tout aussi parlantes. Bref, une petite variante de Phone Game assez intéressante sur le papier, qui se révèle l'être un peu moins sur grand écran. Là où nous nous estimons en droit d'attendre un minimum de sérieux et de suspense, en particulier vis-à-vis d'une étiquette « Thriller », l'humour et l'exagération se montrent fortement présents à tous les niveaux. Je ne peux qu'esquisser un sourire en revoyant mentalement William H. Macy exécuter un saut de côté à la Max Payne, ou me rappeler des quelques petites blagues royalement lancées par un Chris Evans très porté sur les « Oh Merde ! ». Loin d'être du Shakespeare, tout ça. Difficile aussi d'imaginer que sur une durée aussi courte (1h30 à tout péter), le film puisse se permettre d'alterner moments de suspense intense et longueurs presque dramatiques. Pas très habile, mais fonctionnel dans les grandes lignes. Enfin, il reste bien un Jason Statham largement dans on élément, bien qu'un peu sous-exploité, et le petit panel de guest-stars juste là pour la bonne figure (Jessica Biel, The Sentinel, etc).

On pensait entrer dans les affres d'un bon thriller, on en ressort avec une légère impression comique peut-être un peu déplacée. Dommage, compte tenu de la quantité de bonnes idées scénaristiques inspirées par ce Also Phone Game qui ne restera probablement pas dans les mémoires, mais dont le potentiel de divertissement permettra certainement d'égayer au moins une de vos soirées.

A découvrir

Fiat & Furious

Partager cet article

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Protos

    21/11/2004 à 00h24

    Répondre

    Ouaip, ce film casse pas des briques. Désolé, je suis encore imprégné des dialogues du film . Subtil mélange d'humour de publicités, de pubs pour les téléphones cellulaires et de crêmes bronzantes. Tout de même, il y a Kim Basinger, toujours aussi géniale, et une légèreté qui nous allège les idées... on est loin d'un phone game. Et la dernière phrase qui tue... lol...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques