Carpenter est de retour !

Après l'inégal Ghosts of Mars, John Carpenter ne donnait plus signes d'activité. Il réapparaissait, ici et là, le temps de donner sa bénédiction au remake d'Assaut ou pour figurer sur l'enthousiasmante anthologie Masters of Horror, mais rien de plus personnel. Il semblerait pourtant que le vieux John revienne pour de bon ! Dans ses bagages, le thriller The 13th Apostle. Curieux choix qui appelle surtout de la curiosité quant à son traitement par Carpenter, le sujet en lui même étant, il faut bien le dire, pas très original.

Source et résumé

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Daggy

    13/05/2005 à 14h03

    Répondre

    Un nouveau Carpenter, ça peut être la cata comme une belle surprise.
    Je pencherai plutôt pour la seconde étant donné que j'aime bien ce qu'il fait, même quand c'est pas top. Y'a toujours un soupçon de critiques pertinentes dans ses productions. Et puis ses compos musicales sont sympas.

    Ce qui me fait un peu plus peur, c'est Margolis, le scénariste. Mais c'est sans doute parce que je me suis pissé de rire dessus devant son histoire de l'[i]Explosion Imminente, avec le génialissime Steven Seagal^^.

    Résumé Allociné de The 13th Apostle a dit :
    Un détective de Pittsburgh enquête sur une série de meurtres horribles, qui l'obligent à se remettre en question. Il fait alors la macabre découverte d'un club de serial killers qui ont fondé un site Internet... Ne connaissant pas grand chose à la technologie, il fait appel à un informaticien. Ensemble, ils vont mener l'enquête...


    Wait & See[/i]

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Krinein cinéma, c'est l'actualité et les critiques de films qui sortent au cinéma, en dvd et en bluray .

Des grands classiques aux films d'actions hollywoodiens. Pas de tabous chez Krinein cinéma, hormis, peut-être, les films français qui sont trop souvent oubliés.

Rubriques